Lundi 3 janvier, Philippe Clement est devenu le nouvel entraîneur de l'AS Monaco. Le Belge a été présenté à la presse deux jours plus tard. Ce mercredi 5 janvier, il a commencé par se réjouir de sa chance d'avoir été choisi par les dirigeants de l'ASM.

"Mon français n'est pas encore très bon, je vais essayer de progresser. Je suis très content d'être ici dans un projet ambitieux. Il y a beaucoup de jeunes et un bon équilibre dans le noyau avec les jeunes et les joueurs expérimentés. J'étais dans des projets intéressants en Belgique et maintenant je suis content d'avoir l'honneur d'être ici dans un des cinq plus grands championnats du monde et de pouvoir prouver comme on l'a fait en Belgique."

Philippe Clement lors de sa conférence de presse de présentation

Philippe Clement balaie les doutes : "je me sens à l'aise avec la pression"

Mais celui qui n'a jamais officié hors de Belgique sait que Monaco est un gros défi. Néanmoins, il s'est voulu rassurant quant à sa capacité à répondre aux attentes très élevées et à ne pas se laisser submerger par la pression.

"Le football reste avant tout une passion. Je connais bien la pression car quand je suis revenu à Bruges pour entraîner après avoir gagné le titre avec Genk, c’était également l’objectif du club et nous l’avons remporté deux fois d’affilée. La pression était là, car le Club Bruges n’avait été champion deux fois consécutivement qu’à une seule reprise en 130 ans d’histoire. J’aime cette pression, elle n’est pas négative car cela montre les ambitions du club. C’est un environnement intéressant et dans lequel je me sens à l’aise."

Philippe Clement lors de sa conférence de presse de présentation

Philippe Clement lors de sa présentation à la presse. Icon Sport
Philippe Clement lors de sa présentation à la presse. Icon Sport

Son style de jeu ? "Nous devons toujours être nous-mêmes et jouer notre jeu"

Philippe Clement a ensuite été interrogé sur le style de jeu qu'il allait mettre en place à Monaco. L'ex-entraîneur du Club Bruges a confirmé qu'il était partisan d'une philosophie offensive et active, comme il l'a encore montré en Ligue des champions cette saison, notamment face à un PSG sérieusement bousculé au match aller (1-1).

"Nous devons toujours nous adapter aux qualités des joueurs, mais je veux toujours avoir une équipe dominante, qui joue offensivement, avec beaucoup d’engagement et d’envie. Avec mes derniers clubs, j’ai fait évoluer mes équipes dans des systèmes différents, mais toujours avec l’idée d’être dominants, en championnat comme en Coupe d’Europe. Même si l’adversaire est parfois plus fort, nous devons être nous-mêmes et jouer notre jeu."

Philippe Clement lors de sa conférence de presse de présentation

Philippe Clement, alors entraîneur du Club Bruges, avait rencontré deux fois le PSG de Mauricio Pochettino en Ligue des champions cette saison. Icon Sport
Philippe Clement, alors entraîneur du Club Bruges, avait rencontré deux fois le PSG de Mauricio Pochettino en Ligue des champions cette saison. Icon Sport

Son management ? "c'est important de créer une famille avec les joueurs"

Enfin, l'entraîneur de 47 ans en a dit plus sur son management, lui qui est réputé pour créer un environnement de confiance au sein de son effectif, notamment chez les jeunes.

"C'est important de créer une famille avec les joueurs, pour que tout le monde aille dans la même direction. Dans le monde actuel, c'est plus difficile qu'il y a 10 ou 20 ans, car les joueurs sont plus individuels. Mais c'est intéressant de créer cela. Nous voulons connaître les joueurs mais aussi leur mentalité. Avec mon staff, cela a été notre force les années passées. Je pense toujours au prochain match, à le gagner, mais aussi à créer une bonne atmosphère au sein du vestiaire et du club, avec des joueurs ambitieux, qui n’ont pas peur de perdre. Il faut être aussi fort que possible et créer une mentalité de gagnant au sein de l’effectif."

Philippe Clement lors de sa conférence de presse de présentation

Philippe Clement avec Noa Lang, l'un des jeunes talents du Club Bruges qu'il a réussi à faire exploser. Icon Sport
Philippe Clement avec Noa Lang, l'un des jeunes talents du Club Bruges qu'il a réussi à faire exploser. Icon Sport

Maintenant, place aux actes !