Un bouc-émissaire nommé Neymar

Le football est parfois cruel. Passionnant, exaltant, prenant, mais surtout cruel. Ce n'est pas Neymar qui vous dira le contraire. Le Brésilien est arrivé en forme avec la Seleçao. Difficile pour le Parisien d'imaginer un meilleur début de saison. Avec le Paris Saint-Germain, Neymar c'est : 15 buts et 12 passes décisives, toutes compétitions confondues, en 20 matches joués. Le joueur était en train de faire de cette saison 2022/2023 sa saison. Celle à ne pas manquer et celle qui pourrait lui permettre de se préparer comme il se doit à l'un de ses grands objectifs : la Coupe du monde. Le trophée qui manque tant à son palmarès et dont il rêve depuis qu'il sait marcher.

La Seleçao croit au retour prochain de Neymar.
La Seleçao croit au retour prochain de Neymar. (Icon Sport)

Malheureusement, quand on est un joueur de son calibre, on reçoit des coups, beaucoup de coups. Face à la Serbie, Neymar a été contraint de sortir blessé. La Serbie a commis 12 fautes face au Brésil, 9 d'entre elles ont été contre Neymar. Le joueur a pris des coups, il fallait bien que cette blessure arrive. La cheville du Brésilien a été écrasée, tordue, alors même que sa Coupe du monde venait d'être lancée. Quelques heures après la fin du match, la Seleçao annonce une entorse. Blessure qu'il connaît bien, voire trop bien puisque déjà avec le PSG, il a subi le même type de punition.

Absent jusqu'en huitièmes

Forcément, on a envie d'y croire. Envie de penser que oui, Neymar sera bel et bien présent pour la suite. Ce qui est sûr, c'est que les derniers matches de poules se joueront sans lui. Quid des huitièmes ? Tite est confiant. Le sélectionneur brésilien affirme : "On a confiance. Il va continuer la Coupe du monde. Je répète : il va continuer à jouer la Coupe du monde". Ce qui rassure, c'est la détermination du joueur. D'ailleurs, Tite n'a même pas remarqué qu'il n'allait pas bien : "Il a ressenti la douleur mais il a décidé de rester sur le terrain pour aider ses partenaires, et c'est remarquable. Je n'ai pas vu qu'il était blessé, son attitude m'a bluffé, je n'ai rien vu !"

Conscient qu'il a gros à jouer, Neymar ne veut surtout pas passer à côté de ce Mondial, celui qui devrait d'ailleurs être son dernier. Le Brésil est l'un des favoris pour la victoire finale, il vaut mieux un Neymar à 50% que pas de Neymar du tout.

"Tant qu'il y a 1% de chance, nous aurons 99% de foi"

Si la Seleçao arrive jusqu'aux phases finales, on pourrait imaginer un retour du numéro 10 après les huitièmes. Le chemin de la guérison est long, la sélection veut rester positive et arborer cette image-là concernant le joueur. Ses proches affirment également qu'il sera protégé jusqu'aux huitièmes. Comme il aime le rappeler : "Tant qu'il y a 1% de chance, nous aurons 99% de foi." Neymar peut encore revenir et pourquoi pas devenir celui qui offrirait le trophée à sa nation ? 20 ans après le dernier sacre, le Brésilien ne rêve que de pouvoir rapporter la coupe au chaud, au Brésil.

Les prochains examens sont attendus, tous pendus aux lèvres des médecins et de ce verdict redouté. Il manquera la rencontre contre la Suisse, ce lundi, et certainement le dernier match de groupe contre le Cameroun. Cette Coupe du monde, il peut passer à côté. Seulement, Neymar ne se laissera pas faire aussi facilement. Il en faudra plus pour empêcher le joueur de revêtir cette tunique qu'il aime tant. Désormais, tout est mis en œuvre pour qu'il revienne et fasse briller nos yeux, encore un peu.