dans

Super League : Première amende pour les clubs anglais

Et gare à la récidive.

Les clubs anglais sécessionistes ont reçu une amende conséquente
Les clubs anglais sécessionistes ont reçu une amende conséquenteBy Icon Sport - --- - Emirates Stadium - Londres (Angleterre)

Les six clubs anglais qui se sont retirés du projet de Super League ont accepté de payer une amende de 4 millions d'euros chacun à la Premier League, selon SkySports. Plus

Les premières sanctions sont tombées

Le projet de Super League n’est pas enterré définitivement, mais les sanctions commencent à tomber. Selon SkySports, les six clubs anglais qui devaient participer à cette nouvelle compétition ont accepté de payer une amende. Chelsea, Liverpool, Arsenal, Tottenham et les deux clubs de Manchester auraient accepté de verser 4 millions d’euros chacun à la Premier League. Et ce n’est pas tout car ces six clubs restent en sursis. Des mesures plus sévères pourraient être prises en cas de récidive. Si le projet de Super League refait surface et qu’ils souhaitent y participer, la sanction serait terrible. La Premier League menacerait d’une amende de 23 millions d’euros par club et, surtout, un retrait de 30 points en championnat.

Ces amendes sont équivalentes à ce qu’a infligé l’UEFA aux autres clubs européens concernés. Avec l’Atlético, l’Inter Milan et le Milan AC, les clubs anglais paieront une amende collective de 15 millions d’euros. Mais en cas de retour de la Super League ou de compétitions équivalentes, des sanctions très élevées pourraient tomber. L’annonce de la création de la Super League avait été très mal accueillie en Europe, mais surtout Angleterre. On se souvient notamment des supporters de Chelsea prenant à parti Petr Cech ou ceux de Manchester United forçant à décaler un match contre Liverpool.

Agnelli ne lâche pas

Chelsea et Manchester City, comme quatre autres clubs majeurs du foot anglais, ont été sanctionnés financièrement, et risque gros en cas de récidive. - Icon Sport
Chelsea et Manchester City, comme quatre autres clubs majeurs du foot anglais, ont été sanctionnés financièrement et risque gros en cas de récidive. – Icon Sport

Mais le projet de Super League n’est pas abandonné. Barcelone, la Juventus et le Real Madrid ne se sont pas retirés officiellement. Au contraire, Andrea Agnelli, le président de la Juventus, continue de tacler l’UEFA et de promouvoir la Super League :

« Tous les investisseurs du football disent qu’il faut changer de modèle, les clubs qui apportent des solutions sont accusés et diabolisés. La Juve, le Real Madrid et le FC Barcelone veulent un changement pour le meilleur des compétitions. Nous sommes soutenus par de nombreuses personnes »

Andréa Agnelli en conférence de presse

Le 26 mai, l’UEFA a lancé officiellement des procédures disciplinaires contre le Real, le Barça et la Juventus. La principale menace étant l’exclusion pure et simple de la prochaine Ligue des champions. La réaction unilatérale de l’UEFA et la puissante Premier League ne vont pas dans le sens des trois derniers sécessionnistes. Que la Super League voie le jour ou pas, elle aura créé un schisme sans précédent entre l’UEFA et les plus grands clubs d’Europe.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires