dans

Même à l’UEFA on doute sur les règles autour de la main

Aleksander Ceferin, président de l'UEFA. Icon Sport
Aleksander Ceferin, président de l'UEFA. Icon Sport

Le président de l'UEFA, Aleksander Ceferin est revenu sur plusieurs sujets dont le flou concernant l'arbitrage vidéo et les règles autour des mains dans le football. Plus

Ceferin monte au créneau pour le VAR

Dans un long entretien accordé au média espagnol AS, le président de l’UEFA, Aleksander Ceferin a répondu aux questions du média qu’il a reçu dans son bureau à Ljubljana, en Slovénie.

Plusieurs sujets ont été évoqués par le président de l’UEFA. Après avoir encensé Karim Benzema, le président est revenu sur la tentative de Super League de la part du Real Madrid et du Barça. Il est aussi revenu sur les problèmes créés par les clubs états. Aleksander Ceferin a conclu cet entretien en défendant l’arbitrage vidéo mis en place par l’UEFA.

Aleksander Ceferin, Président de l'UEFA (Icon Sport)
Aleksander Ceferin, Président de l’UEFA (Icon Sport)

« La VAR travaille dans les compétitions de l’UEFA. À l’EURO, elle a fonctionné, pareil en Ligue des champions et en Ligue Europa. L’arbitre sur le terrain de jeu est celui qui prend les décisions. Mais cela ne signifie pas que vous devez revoir chaque situation à chaque fois. Notre équipe d’arbitres, dirigée par Roberto Rosetti, a demandé aux arbitres de ne l’utiliser qu’en cas de besoin et toutes les décisions sont prises sur le terrain. »

Aleksander Ceferin, dans un entretien à AS

L’UEFA l’avoue, la règle de la main pose un problème !

Enfin, le président de l’instance dirigeante du football Européenne est revenu sur le problème des règles concernant les mains.

« La règle qui sanctionne une main lorsqu’il y a un but est un peu étrange. Par exemple, Figo m’a dit que si cette règle existait lorsqu’il jouait, il en aurait profité pour tirer directement sur la main du rival. C’est difficile pour les joueurs si à chaque fois que le ballon touche la main, elle est sanctionnée. Ils ne peuvent pas jouer les mains dans le dos. Il y a encore beaucoup de travail à faire et nous devons en parler davantage. Mais au final, c’est l’IFAB qui décident des règles »

Aleksander Ceferin, dans un interview à AS

Pour l’instant les règles autour des mains volontaires/involontaires pourtant capitales restent floues. Reste à savoir comment les grandes instances du football vont essayer de remédier à ce problème.

Équipe(s) liée(s) à cet article : Real Madrid (Real)
Personne(s) lié(s) à cet article : Aleksander Čeferin
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires