dans

EdF, Giroud : « je fais ma part du travail, je suis à fond derrière l’équipe »

Le footballeur le plus arrangeant du monde

Olivier Giroud a vu son statut rétrogradé en équipe de France depuis le retour de Karim Benzema, mais il a assuré que son ego n'entrait pas en compte et qu'il donnerait tout pour le collectif. Icon Sport
Olivier Giroud a vu son statut rétrogradé en équipe de France depuis le retour de Karim Benzema, mais il a assuré que son ego n'entrait pas en compte et qu'il donnerait tout pour le collectif. Icon Sport

Olivier Giroud a vu son statut décliner en équipe de France depuis le retour de Karim Benzema. Mais l'attaquant de Chelsea a assuré que son ego n'entrait pas en compte et qu'il donnerait tout pour le collectif, souhaitant "apporter sa pierre à l'édifice". Plus

Le grand perdant du retour de Karim Benzema en équipe de France, c’est lui. Olivier Giroud a pourtant toujours été indispensable et incontournable en Bleu. Mais on ne fait pas revenir Karim Benzema par hasard… Si « KB19 » a été rappelé en équipe de France, c’est aussi parce que Didier Deschamps a jugé que l’attaquant de Chelsea était trop juste après sa deuxième partie de saison quasi blanche (137 minutes de jeu en club depuis le 4 mars). Le natif de Chambéry partira donc derrière le Lyonnais dans l’esprit du sélectionneur à l’Euro, et ne devrait jouer qu’un rôle de doublure. Quand on est le deuxième meilleur buteur de l’histoire des Bleus, il y a de quoi l’avoir mauvaise…

Mais Olivier Giroud est décidément une perle pour un entraîneur / sélectionneur. En conférence de presse, ce dimanche 6 juin, l’attaquant de Chelsea a juré qu’il ne s’offusquait pas de cette rétrogradation soudaine. Mieux : il a assuré qu’il se focalisait encore plus sur son travail pour l’équipe, dont il entend être un rouage et non la pièce maîtresse.

Giroud détaille son nouveau rôle chez les Bleus

Giroud a ainsi accepté sans broncher son nouveau rôle chez les Bleus, celui d’attaquant remplaçant derrière le phénomène Karim Benzema.

« C’est normal que les médias soient enthousiastes quant au retour de Benzema, qui est une arme supplémentaire. C’est le jeu. Mais les personnes qui me soutiennent savent que je suis là pour apporter ma pierre à l’édifice, sans faire trop de bruit. Je fais ma part du travail, je suis à fond derrière l’équipe, je n’ai aucun état d’âme, aucune rancune, je suis en paix. »

Olivier Giroud en conférence de presse
Olivier Giroud a retrouvé les Bleus avec toujours autant de bonheur, malgré son soudain statut de remplaçant. Icon SPORT
Olivier Giroud a retrouvé les Bleus avec toujours autant de bonheur, malgré son soudain statut de remplaçant. Icon SPORT

Le retour de Benzema ? Giroud s’en accommode très bien

Olivier Giroud est « en paix« , donc. Même avec Karim Benzema, qui l’avait pourtant comparé à un « karting » quand le Madrilène se vantait d’être une « F1 » ? Même avec Karim Benzema.

« Si on a discuté avec Benzema de l’affaire de la F1 ? On n’a pas eu l’occasion d’en discuter, peut-être que ça arrivera, ça me fait sourire. Je n’ai aucune rancune par rapport à cela. Cela me ferait plaisir de profiter avec lui peut-être après l’Euro, je l’inviterai sur un circuit de kart si on gagne l’Euro (sourire). »

Olivier Giroud en conférence de presse
Olivier Giroud n'en veut pas à Karim Benzema @iconsport
Olivier Giroud n’en veut pas à Karim Benzema @iconsport

Olivier Giroud aurait pourtant eu de quoi demander des comptes à Didier Deschamps, qui a rappelé Benzema sans le prévenir, comme l’ancien de Montpellier l’a confirmé.

« Est-ce que Deschamps m’a prévenu de son retour ? Comme vous devez le savoir, il ne m’a pas prévenu du retour de Karim, j’estime qu’il est le seul décisionnaire. Il ne m’a pas demandé mon avis (sourire). Il n’y a aucun commentaire à ajouter. »

Olivier Giroud en conférence de presse
Didier Deschamps n'a pas consulté Olivier Giroud avant de rappeler Karim Benzema, ce que l'attaquant de Chelsea comprend et accepte. Icon Sport
Didier Deschamps n’a pas consulté Olivier Giroud avant de rappeler Karim Benzema, ce que l’attaquant de Chelsea comprend et accepte. Icon Sport

Mais comment Olivier Giroud fait-il pour prendre les choses avec autant de décontraction et de recul ? Ce fervent croyant a notamment pointé le rôle de sa foi :

« Est-ce que la religion m’aide, notamment concernant le retour de Benzema ? Oui, la religion m’aide à relativiser. Savoir pardonner est quelque chose qui m’apaise, ça me donne beaucoup de sérénité. »

Olivier Giroud en conférence de presse
Olivier Giroud s'appuie sur la religion pour prendre les choses avec beaucoup de recul. Icon Sport
Olivier Giroud s’appuie sur la religion pour prendre les choses avec beaucoup de recul. Icon Sport

Sa condition physique ? Pas un problème

Enfin, Olivier Giroud a tout de même tenu à souligner qu’il n’était pas là pour jouer les sparring partner. Le buteur au sang froid a balayé les inquiétudes sur sa condition physique, rappelant qu’il avait toujours été performant avec l’équipe de France même en se contenant d’un statut de remplacer en club.

Nouveau titre ce week-end pour Olivier Giroud, vainqueur de la Ligue des Champions avec Chelsea (iconsport)
Olivier Giroud a contribué au sacre de Chelsea en Ligue des champions avec son statut de super remplaçant (iconsport)

« Bien se préparer pour l’Euro est primordial. La prépa a été écourtée. Mais je me sens très bien, j’ai toujours bossé à Chelsea, même quand mon temps de jeu était plus faible. Je ne pense pas avoir beaucoup de retard, même si rien ne remplace la compétition. Je suis bien. J’ai bientôt 35 ans mais je suis en pleine bourre. (…) Le temps de jeu a fait débat à mon égard, et j’ai toujours réussi à répondre présent en club comme en sélection, mon efficacité reste la même. »

Olivier Giroud en conférence de presse

Et si Giroud revenait encore une fois de nulle part pour reprendre sa place au nez et à la barbe de Karim Benzema ? Si la montagne semble trop haute cette fois, ce ne serait pas la première fois que le colosse surprendrait tout son monde…

Équipe(s) liée(s) à cet article :
Personne(s) lié(s) à cet article :