Soirée importante pour le Portugal et la Turquie. Chacune des deux équipes rêvent de pouvoir s’envoler pour le Qatar en novembre prochain. Cristiano Ronaldo pourrait disputer la dernière coupe du monde de sa carrière tandis que la Turquie rêve de revenir dans la compétition. En effet, les Turcs n’ont pas senti l’odeur d’une Coupe du Monde depuis 2002, édition où ils ont terminé troisième. Découvrez le résumé du match entre ces deux nations.

Le Portugal débute bien

Le ton est donné de la part des Portugais. Dès les premières secondes, les hommes emmenés par Cristiano Ronaldo se créés une belle occasion. La rencontre ne sera pas simple pour la Turquie. La défense turque prend rapidement l’eau, le Portugal peut faire ce qu’il veut et passe aisément. À la 11’ Diogo Jota reprend un ballon sur coup-franc et l’envoie directement au-dessus de la barre, une occasion quasiment immanquable. Mais il en suffit d’une. Sur une belle construction, après un appel à la limite du hors-jeu de Ronaldo, la frappe de Bernardo Silva vient s’écraser directement sur le poteau. Par chance, le ballon revient dans les pieds d’Otávio qui peut ouvrir le score. 1-0 dès le quart d’heure de jeu. La Turquie tente de réagir et enchaîne les frappes. L’égalisation est proche à la 23’ avec la tête de Berkan Kutlu qui frôle la cage de Diogo Costa. Le Portugal s’est fait peur. À peine cinq minutes plus tard, Costa est contraint de faire un arrêt du bout des doigts. La Turquie s’est enfin réveillée. 

Mais pas de quoi faire trembler le Portugal trop longtemps. Malgré un retour en force de la Turquie, la fébrilité est toujours présente au niveau de la défense. Les Portugais ont beaucoup d’espace et peuvent prendre le temps de développer leur jeu. Après le Otávio buteur, on découvre le Otávio passeur. Il sert parfaitement Diogo Jota qui a juste à placer sa tête au fond des filets. Les hommes de Fernando Santos repartent avec une belle avancée au vestiaire.

Billet validé pour le Portugal

De retour sur la pelouse, le Portugal se reconcentre rapidement et remet autant d’intensité qu’en première période. Les fautes et les occasions de la seleçao s’enchaînent. Malgré un bon retour de la Turquie avant la mi-temps, les Turcs n’y sont plus. Souvent en retard dans les duels, le Portugal a largement la place et le temps de garder le ballon pour se procurer de belles occasions. Même si le Portugal domine largement la rencontre et que nous étions proches du 3-0, Under en a décidé autrement. Le Marseillais passe facilement la défense Portugaise, Burak Yilmaz n’a plus qu’à pousser le ballon au fond, 2-1. Le match est totalement relancé à 25’ de la fin. Le stade ne respire plus, autant les supporters Turcs que Portugais.

Le Portugal file en finale des barrages de Coupe du Monde.
Le Portugal file en finale des barrages de Coupe du Monde. (Icon Sport)

Mais coup de tonnerre à la 83’ : penalty pour la Turquie. Suite à une faute de José Fonte dans la surface et une intervention de la VAR, l’arbitre accorde un penalty aux Turcs. Alors qu’ils menaient 2-0, le ciel tombe sur la tête des Portugais. Mais… la chance sourit aux joueurs de Fernando Santos. Burak Yilmaz rate totalement son tir qui passe largement au-dessus du cadre. Les dernières minutes sont tellement longues. Dans le temps additionnel, les yeux sont rivés sur l'arbitre et son sifflet. Le stade attend juste le coup de sifflet final pour crier de joie. À peine entré en jeu, Joao Félix tente une frappe puissante aux abords de la surface arrêtée par Ugurcan. Pour terminer la rencontre comme il se doit, Nunes tout juste entré sur la pelouse y va de son but, le billet pour le Portugal est définitivement pris pour la finale. L'Italie est éliminée face à la Macédoine du Nord, une véritable possibilité s'ouvre pour la Coupe du Monde.

La feuille de match

Victoire 3-1 du Portugal et qualification en finale face à la Macédoine du Nord le 29 mars.

Buts : Otávio (15'), Diogo Jota (42'), Burak Yilmaz (65'), Nunes (90'+4)

Cartons Jaunes : Diogo Jota (35'), Zeki Çelik (35'), Hakan (69'), Merih Demiral (76')

Compo Portugal : Diogo Costa - Dalot - Danilo Pereira - Fonte - Raphael Guerreiro - João Moutinho - Bruno Fernandes - Bernardo Silva - Otávio - Jota - Ronaldo 

Compo Turquie : Ugurcan - Zeki Çelik - Merih Demiral - Çaglar - Under - Hakan - Berkan - Ozan - Burak - Orkun - Kerem