dans

Troyes, Mercato : Adil Rami rejoint officiellement l’ESTAC !

Un champion du monde dans l’Aube !

Adil Rami est Troyen ! @ESTAC
Adil Rami est Troyen ! @ESTAC

Un champion du monde à Troyes ! Le promu de l'Aube a officialisé l'arrivée d'Adil Rami ce mardi 24 août. Le défenseur central français de 35 ans s'est engagé pour une saison, soit jusqu'en juin 2022. Plus

Troyes n’a pas encore connu le succès en Ligue 1 cette saison, mais l’arrivée d’Adil Rami a un petit goût de victoire pour l’ESTAC. Oui, un champion du monde en titre va bel et bien porter les couleurs du promu de l’Aube cette saison. L’ESTAC a annoncé la bonne nouvelle dans un communiqué ce mardi soir 24 août.

Rami et Troyes n’ont pas chômé

Rami s’est engagé avec Troyes pour une saison, soit jusqu’en juin 2022. Le club de l’Aube a fait les choses à la vitesse de l’éclair puisque RMC Sport n’avait dévoilé que ce mardi l’intérêt de l’ESTAC pour le défenseur champion du monde. L’ancien Marseillais et Lillois a lâché ses premiers mots sous ses nouvelles couleurs, avec la malice qui le caractérise.

« Salut la team ESTAC ! Ici, Adil Rami. C’est un plaisir et un honneur pour moi de porter ce magnifique maillot. Alors je vous dis à bientôt, et… on les aura les méchants ! »

Adil Rami au média de Troyes

Nouvelle opération maintien pour le champion du monde

Si son départ de l’OM pour Fenerbahçe (Turquie) en 2019 avait résonné comme une pré-retraite, surtout après une deuxième pige ratée à Sotchi (Russie), Rami s’est bien relancé à Boavista la saison dernière. Dans le club de D1 portugaise, le vainqueur de la Ligue Europa 2016 a pu enchaîner de nouveau les matchs, malgré quelques blessures. Fort de 22 rencontres disputées, dont 20 en tant que titulaire, le Corse s’est refait une santé.

Adil Rami s'est refait la cerise à Boavista (Portugal) la saison dernière. Icon Sport
Adil Rami s’est refait la cerise à Boavista (Portugal) la saison dernière. Icon Sport

Et à Boavista, Rami a vécu au plus profond de lui-même une expérience qui va de nouveau mobiliser toute son attention cette saison : l’opération maintien. Une mission qu’il a accomplie il y a quelques mois, non sans peine, avec le club basé à Porto. Ses larmes lâchées après le dernier match qui a scellé le maintien de Boavista étaient révélatrices de l’état d’esprit qui anime toujours Rami. Et c’est Troyes qui s’en frotte déjà les mains…

Équipe(s) liée(s) à cet article : Espérance sportive Troyes Aube Champagne (Troyes)
Personne(s) lié(s) à cet article : Adil Rami
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires