Nasser al-Khelaïfi a lâché une véritable bombe mercredi sur l'avenir du Parc des Princes. Le président du PSG a dévoilé, dans des propos rapportés par Bloomberg, son intention de changer de stade. "Le PSG mérite un meilleur stade. Ma première option était de ne pas changer. Mais la ville de Paris nous pousse à le faire", a déclaré Al-Khelaïfi. Selon lui, la mairie de Paris refuse catégoriquement de vendre le Parc des Princes, malgré des discussions fréquentes entre la ville et le PSG. Une version confirmée par les deux camps.

Nasser al-Khelaïfi, président du PSG, en compagnie de la maire de Paris Anne Hidalgo au Parc des Princes (Icon Sport)
Nasser al-Khelaïfi, président du PSG, en compagnie de la maire de Paris Anne Hidalgo au Parc des Princes (Icon Sport)

La mairie de Paris ne craque pas

Interrogé sur la sortie de Nasser al-Khelaïfi, l'adjoint au maire de Paris a fait le point. Emmanuel Grégoire assure ne pas vouloir vendre le Parc des Princes et avoue ne pas goûter au coup de pression du président du PSG. "Je ne crois pas que ce soit la bonne méthode, nous ne sommes sensibles à aucune pression, a réagi l'élu PS sur les ondes de Sud Radio. Ce n'est clairement pas notre option prioritaire de vendre le Parc des Princes. C'est le patrimoine de la ville, des Parisiens. Notre option prioritaire est plutôt de rester sur un modèle de bail, de location longue durée. Le PSG sait que c'est notre préférence." De son côté, l’adjoint en charge du sport à la mairie de Paris, Pierre Rabadan, assure dans Le Parisien que la proposition du PSG pour racheter le Parc des Princes était "vraiment inacceptable".

La ville et le PSG discutent quand même

Toutefois, Emmanuel Grégoire reste en contact permanent avec la direction du PSG. Le club et la ville souhaitent trouver un terrain d'entente. "Les relations sont bonnes. Aujourd'hui, des discussions sont engagées. On leur a dit, avant même de savoir si on souhaite vendre, qu'il faut s'entendre sur un prix. (...) Quand on essaie d'être raisonnable, de construire l'avenir avec d'autres acteurs, on n'est pas obtu. Les options sont sur la table, a assuré l'adjoint au maire, qui assure que voir le PSG quitter le Parc des Princes ne plairait pas à ses supporters. Je ne suis pas sûr que ce soit du goût des clubs des supporters. Le Paris Saint-Germain et le Parc des Princes, c'est une histoire intimement liée. Imaginerait-on l'OM quitter le Vélodrome, Lens quitter Bollaert?"

Les supporters du PSG ne voient pas d'un bon oeil un départ du Parc des Princes (Icon Sport)
Les supporters du PSG ne voient pas d'un bon oeil un départ du Parc des Princes (Icon Sport)

Dans le cas où le PSG quitterait réellement le Parc des Princes, les solutions évoquées sont un déménagement au stade de France ou la construction d'un nouveau stade. Pour l'heure, aucune discussion n'a lieu entre le club, le gouvernement et le consortium pour que le club parisien rachète l'enceinte de Saint-Denis, nous informe Le Parisien. Au sujet de la construction d'un stade dans sa commune, le maire de Poissy ne serait pas contre. Mais pour des raisons économiques, l’hypothèse aurait peu de chances d’aboutir. L'autre site ciblé par les dirigeants du PSG se trouverait à l’hippodrome de Saint-Cloud. Au final, il est assez fort probable de voir le PSG rester au Parc des Princes. Et ce même si l'agrandissement de l'enceinte est compliqué. En effet, le club a mandaté trois cabinets d’architecte en 2015 mais le Conseil de Paris a délaissé le dossier.