dans

JO, EdF : l’aventure s’arrête là pour les Bleus, humiliés par le Japon

Une déculottée pour finir !

Fessés par le Japon (0-4), les Bleus disent au revoir aux JO. Icon Sport
Fessés par le Japon (0-4), les Bleus disent au revoir aux JO. Icon Sport

Il n'y a pas eu de miracle pour l'équipe de France olympique. Les partenaires d'André-Pierre Gignac ont été éliminés par le Japon (0-4), ce mercredi 28 juillet, à l'occasion de leur troisième et dernier match de poule. Les hommes de Sylvain Ripoll ont encore été trop vulnérables en défense pour espérer mieux, et concluent leur aventure olympique par une déculottée. Plus

Ils ont fait illusion pendant moins de 30 minutes. D’abord plutôt bien en place, l’équipe de France de football olympique a volé en éclats contre le Japon, ce mercredi 28 juillet, et s’est finalement inclinée dans les grandes largeurs face aux partenaires d’Hiroki Sakai, buteur. Après trois matchs, les Bleus sont déjà éliminés et quittent les JO par la petite porte. Vingt-cinq ans après leur dernière participation, l’expérience a tourné court.

Une première demi-heure sans frisson… puis le drame

Les partenaires de Florian Thauvin n’avaient pourtant pas si mal démarré. Alors certes, il n’y avait pas de quoi se réjouir au niveau offensif. Face à un Japon maître de la partie et de la possession, les Bleus n’ont jamais réussi à se rapprocher des cages adverses, hormis sur cette volée de Savanier en excellente position (23e). Mais défensivement, les Bleus dégageaient une relative sérénité.

 Timothée Pembélé, le défenseur du PSG, et les Bleus s'étaient montrés relativement solides lors de la première demi-heure contre le Japon. Icon Sport
Les Bleus de Timothée Pembélé, le défenseur du PSG, se sont montrés relativement solides lors de la première demi-heure contre le Japon. Icon Sport

Malgré le talent offensif adverse, symbolisé par le jeune milieu offensif du Real Madrid Takefusa Kubo, les coéquipiers de Timothée Pembélé s’en sortaient bien. Mais ce n’était qu’un mirage. Dès la première accélération sérieuse du Japon, les Bleus ont craqué. Et c’est Kubo, justement, qui a profité d’une première frappe repoussée par Bernardoni pour ouvrir le score (0-1, 28e).

Et un, et deux, et 4-0 aux JO !

L’équipe de France, qui était encore dans le coup avant l’ouverture du score, a alors complètement sombré. Les Bleus avaient besoin d’une victoire par deux buts d’écart pour se qualifier. Mais ils n’ont pas résisté à ce premier coup dur. Ironie du sort, c’est l’ancien Marseillais Hiroki Sakai, raillé en France par son manque d’apport offensif, qui a inscrit le but du break (0-2, 34e). Et la sortie sur blessure de Téji Savanier (38e), l’un des seuls Français au niveau lors de ces JO, n’a fait que rendre la mission encore plus impossible.

Malgré une réaction d’orgueil louable en seconde période, incarnée par Gignac (48e, 65e), les Bleus ont dit adieu à leurs derniers espoirs lorsque Miyoshi a claqué le troisième but japonais (0-3, 70e). La France a même bu le calice jusqu’à la lie puisque Randal Kolo Muani a été exclu (74e) et Maeda a corsé l’addition (0-4, 90e). Les retrouvailles des Bleus avec les JO ne se sont pas vraiment pas passées comme ils l’auraient voulu. Mais au fond, pouvait-il vraiment en être autrement ?

La fiche du match

France 0 – 4 Japon

Buts : Kubo (28e), Sakai (34e), Miyoshi (70e) et Maeda (90e) pour le Japon

France (4-3-3) : Bernardoni – Michelin, Kalulu, Caci, Pembélé – Savanier, Tousart, Beka Beka – Thauvin, Gignac, Kolo Muani.

Japon (5-4-1) : Tani – Sakai, Nakayama, Tomiyasu, Yoshida, Hatate – Endo, Kubo, Tanaka, Doan – Ueda.

Équipe(s) liée(s) à cet article :
Ça fait plaisir de lire un article sans être dérangé par une publicité non ? Pour que ça continue soutenez Foot11.com en vous abonnant ci-dessous gratuitement à un de nos flux ou laissez nous simplement un petit commentaire ci-dessous :)
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires