dans

CAN 2022 – stars, pièces maîtresses, pépites : tous les joueurs à suivre pendant la compétition !

Cette CAN sera leur CAN.

Yves Bissouma (Mali), Mohamed Salah (Egypte), Riyad Mahrez (Algérie) et Hannibal Mejbri (Tunisie) devraient animer cette CAN 2022. Icon Sport
Yves Bissouma (Mali), Mohamed Salah (Egypte), Riyad Mahrez (Algérie) et Hannibal Mejbri (Tunisie) devraient animer cette CAN 2022. Icon Sport

La Coupe d'Afrique des Nations (CAN) s'ouvre ce dimanche 9 janvier 2022 par un match Cameroun-Burkina Faso, avec une grande finale prévue le 6 février. Voici tous les joueurs qui devraient animer cette édition du tournoi africain, des stars aux pépites en passant par les tauliers de chaque sélection et les caïds aux dents longues qui tenteront d'écrire le script de cette épopée. Plus

Les stars de la CAN

Mohamed Salah (Egypte) :

23 buts et 9 passes décisives en 26 matchs cette saison. L’attaquant de Liverpool (29 ans) a toujours été la star de l’Egypte et l’un des meilleurs joueurs du continent depuis son explosion, mais il semble actuellement plus fort que jamais. Sa 7e place au Ballon d’Or 2021 a couronné son année formidable. La Premier League et la Ligue des champions ne sont déjà pas de taille à l’arrêter, alors qu’en sera-t-il de la Coupe d’Afrique des Nations ? Les défenses du continent sont prévenues…

Mohamed Salah est plus fort que jamais avec Liverpool. Icon Sport
Mohamed Salah est plus fort que jamais avec Liverpool. Icon Sport

Riyad Mahrez (Algérie) :

Lui n’est pas toujours titulaire avec Manchester City, mais il est un ailier droit au moins aussi dangereux que Salah. Riyad Mahrez (30 ans) a porté l’Algérie vers le titre lors de la dernière CAN, et il compte bien en faire de même cette année. Et s’il fallait une raison supplémentaire de penser qu’il va faire de la CAN 2022 son tournoi, il suffit de jeter un œil à sa forme du moment : 5 buts et 3 passes décisives sur ses 5 derniers matchs avec Manchester City…

Riyad Marhez, l'ailier droit de Manchester City, veut faire la passe de deux à la CAN avec l'Algérie. (iconsport)
Riyad Marhez, l’ailier droit de Manchester City, veut faire la passe de deux à la CAN avec l’Algérie. (iconsport)

Édouard Mendy (Sénégal) :

Édouard Mendy (29 ans) est tout simplement l’un des meilleurs gardiens du monde, si ce n’est le meilleur. Vainqueur de la Ligue des champions l’été dernier avec Chelsea et deuxième du Trophée Yachine (le Ballon d’Or des gardiens), l’ancien portier de Rennes est une muraille qu’il va bien falloir franchir pour écarter le Sénégal de la route vers le titre. Seul le Covid (Mendy a été testé positif samedi 8 janvier) semble être en mesure de le faire…

Edouard Mendy, le gardien de Chelsea et du Sénégal. Icon sport
Edouard Mendy, le gardien de Chelsea et du Sénégal. Icon sport

Sadio Mané (Sénégal) :

Vainqueur de la Ligue des champions et de la Premier League, footballeur africain de l’année en 2019, toujours titulaire à Liverpool malgré un léger moins bien ces derniers temps, Sadio Mané n’a plus qu’un rêve : guider le Sénégal vers le premier sacre de son histoire à la CAN. A 29 ans, l’ailier gauche aux 80 sélections est gonflé à bloc. Et un Sadio Mané motivé est un Sadio Mané plus dangereux que jamais…

Sadio Mané et Edouard Mendy, adversaires en club mais coéquipiers en sélection du Sénégal. Icon Sport
Sadio Mané et Edouard Mendy, adversaires en club mais coéquipiers en sélection du Sénégal. Icon Sport

Pierre-Emerick Aubameyang (Gabon) :

Lui aussi doit être motivé comme never. Et pour cause : Pierre-Emerick Aubameyang vit une véritable descente aux enfers avec Arsenal, où il a été déchu de son statut de capitaine, écarté du groupe et placé sur la liste des transferts. Sa sélection du Gabon et cette CAN vont donc constituer un exutoire pour l’attaquant de 32 ans. A condition d’être remis du Covid-19, qu’il a contracté après une virée en boîte de nuit

Pierre-Emerick Aubameyang sera-t-il de la partie à la CAN après son test positif à la Covid-19 ? Icon Sport
Pierre-Emerick Aubameyang sera-t-il de la partie à la CAN après son test positif à la Covid-19 ? Icon Sport

Les références

Kalidou Koulibaly (Sénégal) :

A 30 ans, le capitaine des Lions a fait une promesse au président du Sénégal. « Nous allons au Cameroun avec la gagne et nous reviendrons avec la fierté et la mission accomplie. » Et le roc de Naples a déjà donné l’exemple. Annoncé forfait pour les matchs de groupe, il s’est plié en quatre pour revenir le plus vite possible et espère tenir sa place lors du match d’ouverture du Sénégal contre le Zimbabwe. Le sort semble néanmoins s’acharner puisque, comme Édouard Mendy, « KK » a été testé positif à la Covid-19 samedi 8 janvier…

Kalidou Koulibaly, le roc de Naples et du Sénégal. Icon Sport
Kalidou Koulibaly, le roc de Naples et du Sénégal. Icon Sport

Ismaël Bennacer (Algérie) :

Le milieu défensif de l’AC Milan, qui évoluait encore à Tours (Ligue 2) il y a quatre ans, a tout simplement été élu meilleur joueur de la précédente CAN. A 24 ans, il semble n’avoir aucune limite. A commencer par celle de réaliser le doublé avec l’Algérie ?

Ismaël Bennacer avait été élu meilleur joueur de la dernière CAN. Icon Sport
Ismaël Bennacer avait été élu meilleur joueur de la dernière CAN. Icon Sport

Achraf Hakimi (Maroc) :

A 23 ans, le latéral droit du PSG est déjà adulé dans son pays. Il faut dire que les espoirs des Lions de l’Atlas reposent encore un peu plus sur ses épaules en l’absence d’Hakim Ziyech. Bridé par la présence de Lionel Messi sur le flanc droit à Paris, le feu-follet devrait retrouver ses jambes de feu sur les prés camerounais.

Achraf Hakimi, le dévoreur de couloir droit. Icon Sport
Achraf Hakimi, le dévoreur de couloir droit. Icon Sport

Franck Kessié (Côte d’Ivoire) :

L’AC Milan ne possède non pas un, mais deux des meilleurs milieux de Serie A. Et la liste des prétendants de Franck Kessié (dont le PSG) donne encore plus d’éclat à sa valeur. S’il est à son niveau, la Côte d’Ivoire peut terrasser n’importe quelle équipe dans l’entrejeu.

Franck Kessié fait régner sa loi à Milan. Icon Sport
Franck Kessié fait régner sa loi à Milan. Icon Sport

Sébastien Haller (Côte d’Ivoire) :

Alors que certains ont privilégié leur club, lui n’a même pas hésité une seule seconde avant de venir à la CAN. L’Ajax réalise pourtant une saison très excitante, avec les huitièmes de finale de Ligue des champions en ligne de mire, et Sébastien Haller y est évidemment pour quelque chose. L’ancien attaquant des Bleuets a marqué le total ébouriffant de 10 buts en 6 matchs pour sa découverte de la Ligue des champions cette saison. Il est aussi devenu le premier homme de l’histoire à inscrire un quadruplé pour son baptême du feu dans la compétition. Les adversaires des Eléphants ont intérêt à avoir le cœur bien accroché.

Sébastien Haller est en feu avec l'Ajax, et se transcende encore davantage avec le maillot de la Côte d'Ivoire. Icon Sport
Sébastien Haller est en feu avec l’Ajax, et se transcende encore davantage avec le maillot de la Côte d’Ivoire. Icon Sport

Thomas Partey (Ghana) :

Ce n’est pas pour rien qu’Arsenal est de retour au top. Thomas Partey (28 ans) a métamorphosé le milieu de terrain des Gunners. L’ancien de l’Atlético est capable d’équilibrer une équipe à lui tout seul, ce qui vaut aussi pour le Ghana, ravi de disposer d’un tel atout.

Thomas Partey, roi des Gunners. Icon Sport
Thomas Partey, roi des Gunners d’Arsenal. Icon Sport

Islam Slimani (Algérie) :

Pas toujours très heureux en club, comme l’illustre son quotidien de remplaçant à Lyon, Islam Slimani n’est pas le même avec le maillot de l’Algérie. En un éclair, cet attaquant parfois maladroit se transforme en véritable tueur. Ses statistiques avec les Fennecs sont là pour le prouver : 40 buts en 81 sélections. Ce qui fait du joueur de 33 ans le meilleur buteur de l’histoire de l’Algérie, tout simplement. Et ce n’est pas fini…

Islam Slimani a largement contribué au triomphe de l'Algérie à la CAN 2019. Icon Sport
Islam Slimani a largement contribué au triomphe de l’Algérie à la CAN 2019. Icon Sport

André-Frank Zambo Anguissa (Cameroun) :

L’ancien milieu de l’OM règne dans l’entrejeu de Naples, séduisant troisième de Serie A. Celui qui était autrefois raillé pour ses lacunes techniques a su élever son niveau dans ce domaine, ce qui ajoute une touche supplémentaire à ce tank. Si le Cameroun va loin dans sa CAN, « AFZA » y sera forcément pour quelque chose. A 26 ans, il a déjà arpenté les 4/5 du Big Five (OM, Fulham, Villarreal, Naples), un vécu qui pourra être fort utile aux Lions Indomptables.

André-Frank Zambo Anguissa avec Naples. Icon Sport
André-Frank Zambo Anguissa avec Naples. Icon Sport

Les tauliers de leur sélection

Eric Maxim Choupo-Moting (Cameroun) :

Encore plus que son coéquipier précédemment cité, Eric Maxim Choupo-Moting (32 ans) a des initiales aussi longues que son expérience. « EMCM » a connu les Galactiques du PSG, l’une des villes les plus dures d’Angleterre (Stoke) et le poids des traditions avec le Bayern. Son statut de remplaçant en club depuis 2018 pourrait paradoxalement être une vraie arme pour le Cameroun, qui peut compter sur son grand échalas de supersub.

Eric Maxim Choupo-Moting (à droite) est l'un des tauliers du Cameroun. Icon Sport
Eric Maxim Choupo-Moting (à droite) est l’un des tauliers du Cameroun. Icon Sport

Karl Toko-Ekambi (Cameroun) :

Ne lui laissez pas d’espaces. Pas toujours très à l’aise avec le ballon, l’attaquant de l’OL est passé maître dans l’art de la profondeur. Et ses 11 buts en 23 matchs cette saison prouvent qu’il a passé un cap au niveau de l’efficacité. Les défenses du continent se préparent déjà à être sur le reculoir.

Pour clore le programme de la semaine, le Cameroun de Toko-Ekambi lancera la CAN 2022 (iconsport)
Karl Toko-Ekambi avec le Cameroun. Icon Sport

Naby Keïta (Guinée) :

Remplaçant de luxe à Liverpool, on comprend pourquoi Jürgen Klopp tient autant à lui. Naby Keïta possède un profil rare au milieu, avec sa patte de velours, son explosivité, sa qualité de dribbles et sa prise de risques. Il peut faire déjouer les ferrailleurs les plus rugueux cités ci-dessus, alors pourquoi ne pas rêver d’une jolie odyssée pour la Guinée si son taulier est en jambes ?

Naby Keïta est capable des plus merveilleux éclairs de génie avec Liverpool... et la Guinée ? Icon Sport
Naby Keïta est capable des plus merveilleux éclairs de génie avec Liverpool… et la Guinée ? Icon Sport

Wahbi Khazri (Tunisie) :

Wahbi Khazri est le rayon de soleil le plus brillant de la morne saison de Saint-Etienne, lanterne rouge de Ligue 1. Dans un collectif en souffrance, le Corse surnage (7 buts en championnat). Avec son incroyable lob de 60 mètres contre Metz il y a deux mois, il a montré qu’il était capable de toutes les merveilles cette saison. Alors pourquoi ne pas refaire le coup à la CAN, où il sera le taulier de la Tunisie du haut de ses 30 ans et de ses 65 sélections ?

Wahbi Khazri en Tunisie comme à Saint-Etienne ? Icon Sport
Wahbi Khazri en Tunisie comme à Saint-Etienne ? Icon Sport

Bertrand Traoré (Burkina Faso) :

Bertrand Traoré a les crocs. L’ancien Lyonnais, qui était devenu titulaire avec Aston Villa en Premier League la saison dernière (7 buts en deuxième partie de saison), ne joue plus sous les ordres de Steven Gerrard. Et à son discours offensif en conférence de presse avant le match d’ouverture de la CAN, on sent que le capitaine du Burkina Faso (déjà 60 sélections à 26 ans) n’a qu’une envie : mordre dans tout ce qui bouge.

André Ayew (Ghana) :

Le capitaine du Ghana a fait le choix surprenant de s’exiler au Qatar l’été dernier. Mais ceux qui le croient fini n’ont qu’à bien se tenir. L’ancien Marseillais avait encore claqué une saison à 47 matchs la saison dernière avec Swansea, marquant 17 buts en Championship. Pas mal pour un ailier de 31 ans qu’on disait sur le déclin. Toujours au top physiquement et impressionnant mentalement, le « centenaire » (100 sélections) n’attend que le lancement des hostilités pour rabattre leur caquet à ses détracteurs.

André Ayew est toujours le leader du Ghana. Icon Sport
André Ayew est toujours le leader du Ghana. Icon Sport

Tino Kadewere (Zimbabwe) :

Le Zimbabwe ne manque pas de gros bras, comme Marvelous Nakamba (Aston Villa) ou Marshall Munetsi (Reims). Mais ces derniers sont blessés, et c’est donc Tino Kadewere qui aura la lourde charge de porter les espoirs de sa sélection sur ses épaules. Un paradoxe puisque l’attaquant de l’OL, pas épargné par les blessures, a raté 14 des 17 derniers matchs de sa sélection…

Tino Kadewere (OL) en mode camouflage direction la CAN. Icon Sport
Tino Kadewere (OL) en mode camouflage direction la CAN. Icon Sport

Júlio Tavares (Cap-Vert) :

A la tête de ce petit archipel d’Afrique de l’Ouest figure une tête connue de Ligue 1 : Júlio Tavares, l’ancien buteur de Dijon. L’attaquant de 33 ans évolue désormais en Arabie Saoudite mais reste le pionnier des Requins Bleus. Il sera épaulé par l’ancien Lensois Steven Fortes.

Júlio Tavares était l'attaquant de Dijon et sera celui du Cap-Vert à la CAN. Icon Sport
Júlio Tavares était l’attaquant de Dijon et sera celui du Cap-Vert à la CAN. Icon Sport

El Fardou Ben Nabouhane (Comores) :

Né à Mayotte, lancé à La Réunion, formé au Havre et devenu le chouchou de l’Etoile rouge de Belgrade, où il s’est imposé comme le meilleur buteur étranger de l’histoire du championnat serbe, l’attaquant El Fardou Ben Nabouhane (32 ans) est le héraut des rêves des Comores, qui participent à la première CAN de leur histoire.

 El Fardou Ben Nabouhane a déjà marqué l'histoire du championnat serbe. Icon Sport
El Fardou Ben Nabouhane a déjà marqué l’histoire du championnat serbe. Icon Sport

Getaneh Kebede (Ethiopie) :

A 32 ans, cet attaquant est le capitaine de la modeste Ethiopie. A l’image de la majorité de ses coéquipiers de sélection, il évolue dans le championnat local. Mais il sait exporter ses talents à l’échelle du continent, puisqu’il compte 32 buts en 61 sélections. Un inconnu qu’il faudra surveiller…

L'Ethiopie compte sur son prolifique attaquant Getaneh Kebede. Icon Sport
L’Ethiopie compte sur son prolifique attaquant Getaneh Kebede. Icon Sport

Ils peuvent marquer cette CAN de leur empreinte

Yves Bissouma (Mali) :

Brouillé avec sa Fédération, Yves Bissouma n’avait plus porté le maillot du Mali depuis octobre 2018. Un crève-cœur pour les Aigles, qui se sont passés de l’autoproclamé meilleur milieu de Premier League pendant plus de trois ans. A 25 ans, le joyau de Brighton aura à cœur de rattraper le temps perdu. Il n’attend que de pouvoir clamer qu’il est le meilleur milieu de la CAN.

Yves Bissouma fait des ravages avec Brighton. Icon Sport
Yves Bissouma fait des ravages avec Brighton. Icon Sport

Maxwel Cornet (Côte d’Ivoire)

Pas toujours apprécié à sa juste valeur à Lyon, Maxwel Cornet est en train de mettre tout le monde d’accord à Burnley. Il a même été élu joueur de l’année 2021 par les supporters du club… alors qu’il n’est arrivé chez les Clarets qu’en septembre ! Dans une formation qui est plus connue pour faire la guerre que pour se jeter à l’attaque, l’ex-international Espoirs français fait des miracles (6 buts en 10 matchs de Premier League). Et ce n’est pas son fabuleux coup franc inscrit il y a une semaine qui va faire mentir ce constat…

Youcef Belaïli (Algérie) :

La comète n’a pas encore touché terre, et ce n’est pas au Cameroun que son chemin s’arrêtera. Cet ailier gauche de 29 ans n’a pourtant pas le profil d’une terreur, lui qui n’a jamais évolué hors du Maghreb et des pays du Golfe, à l’exception d’un minuscule match de Coupe de la Ligue avec Angers en 2017. Mais le natif d’Oran a tout déchiré lors de la dernière Coupe Arabe, marquant notamment ce bijou de 45 mètres. Attention, chaud devant !

Nayef Aguerd (Maroc) :

Son ascension ne semble pas avoir de limite. Nayef Aguerd, qui évoluait encore au Maroc à l’âge de 22 ans, a brûlé les étapes de manière inattendue. Après le bas de tableau de Ligue 1 avec Dijon, le défenseur central a découvert la Ligue des champions avec Rennes et est maintenant courtisé par des écuries de Premier League. Une place sur le podium de la CAN s’intercalerait délicieusement dans ce parcours linéaire.

Nayef Aguerd, le duc de Bretagne. Icon Sport
Nayef Aguerd, le duc de Bretagne. Icon Sport

Amadou Haidara (Mali) :

Il est à l’image de Leipzig : jeune, insouciant et plein d’entrain. Alors qu’il n’a que 23 ans et reste un diamant à polir, on en oublierait presque qu’il est déjà un incontournable du Mali (24 sélections). Le retour d’Yves Bissouma pourrait lui permettre de prendre feu.

Amadou Haidara, le milieu de Leipzig et du Mali. Icon Sport
Amadou Haidara, le milieu de Leipzig et du Mali. Icon Sport

Musa Barrow (Gambie) :

Le cadre de la Gambie se nomme Omar Colley (Sampdoria), mais son fer de lance s’appelle bien Musa Barrow. A seulement 23 ans, ce feu-follet estampillé Atalanta s’épanouit à Bologne (5 buts et 4 passes décisives en 18 matchs de Serie A). Qui pour le mettre derrière les Barrow ?

Musa Barrow détonne en Serie A. Icon Sport
Musa Barrow détonne en Serie A. Icon Sport

Moses Simon (Nigéria) :

Le Sonic du FC Nantes est la terreur des latéraux de Ligue 1. Ceux d’Afrique peuvent trembler : le dragster nigérian a ajouté un soin dans la dernière passe (6 offrandes cette saison) à son registre.

Moses Simon, le bolide de Nantes et du Nigéria. Icon Sport
Moses Simon, le bolide de Nantes et du Nigéria. Icon Sport

Samuel Chukwueze (Nigéria) :

Le Nigéria ne manque pourtant pas de caïds en attaque. Mais les Super Eagles ont été touchés par le sort et devront faire sans les perles Victor Osimhen et Emmanuel Dennis ainsi que le meilleur buteur de la précédente CAN, Odion Ighalo. En leur absence, un bâton de dynamite a les épaules pour gagner en responsabilités : Samuel Chukwueze. A 22 ans, l’ailier de Villarreal peut faire tourner en bourrique n’importe quelle arrière-garde. C’est le moment pour lui de saisir sa chance.

 Samuel Chukwueze (Villarreal) va devoir prendre ses responsabilités avec le Nigéria. Icon sport
Samuel Chukwueze (Villarreal) va devoir prendre ses responsabilités avec le Nigéria. Icon sport

Jordan Ayew (Ghana) :

Moins réputé que son frère, mais pas moins dangereux. Contrairement à son aîné, Jordan Ayew garde toujours le cap de la Premier League avec Crystal Palace. Un club où il s’embrase à nouveau avec Patrick Vieira, qui exploite ses qualités. L’élément offensif le plus déroutant des Eagles attend la CAN de pied ferme.

Jordan Ayew est l'attaquant de Crystal Palace. Icon Sport
Jordan Ayew est l’attaquant de Crystal Palace. Icon Sport

Odilon Kossounou (Côte d’Ivoire) :

A 20 ans, le jeune défenseur central est devenu le joueur le plus cher de l’histoire du Bayer Leverkusen l’été dernier. Il a continué sa montée en puissance en Bundesliga et se projette déjà sur les prédateurs à piétiner avec les Eléphants de Côte d’Ivoire.

L'immense Odilon Kossounou est la recrue la plus chère de l'histoire du Bayer Leverkusen. Icon Sport
L’immense Odilon Kossounou est la recrue la plus chère de l’histoire du Bayer Leverkusen. Icon Sport

Ryan Mmae (Maroc) :

Un joueur méconnu, puisqu’il fait sa petite tambouille dans l’Est de l’Europe, à Ferencváros (Hongrie). Mais l’Afrique a déjà appris à connaître cet attaquant natif de Belgique. A 24 ans, il a marqué 4 buts et donné 4 passes décisives lors des 6 derniers matchs de qualification au Mondial 2022. Quand Ryan Mmae donne de la voix, il capte tout de suite plus l’attention que Christophe.

Ayoub El Kaabi (Maroc) :

Alors que Youssef En-Nesyri (Séville FC) peine à se remettre d’une blessure, le Maroc peut compter sur un attaquant en pleine bourre. A 28 ans, le joueur de Hatayspor (Turquie) a marqué 5 buts et délivré 3 passes décisives lors de ses cinq derniers matchs avec les Lions de l’Atlas. Son bilan de 19 réalisations en 28 sélections en fait un poison avec le maillot de sa sélection.

Ayoub El Kaabi, le "Baby face killer" du Maro. Icon Sport
Ayoub El Kaabi, le « Baby face killer » du Maro. Icon Sport

Les pépites qui peuvent exploser

Mohamed Bayo (Guinée) :

Il est un peu trop « vieux » (23 ans) pour être rangé dans cette catégorie, mais sa fraîcheur lui fait honneur. Première saison en Ligue 1, première CAN : l’exercice 2021/2022 de Mohamed Bayo ressemble à un conte de fées. Et puisque l’enfant prodige de Clermont n’a pas peur des baptêmes du feu (9 buts en 17 matchs de Ligue 1), il n’y a aucune raison qu’il n’en fasse pas de même lors du tournoi africain.

Mohamed Bayo est l'enfant prodige de Clermont. Et de la Guinée ? Icon Sport
Mohamed Bayo est l’enfant prodige de Clermont. Et de la Guinée ? Icon Sport

Hannibal Mejbri (Tunisie) :

Un diamant, un vrai. A 18 ans, Hannibal Mejbri fait déjà parler de lui à Manchester United, où il rayonne avec les U23. A peine majeur, le milieu offensif né à Ivry-sur-Seine a été titulaire lors de tous les matchs de la dernière Coupe Arabe de la Tunisie. Si son sélectionneur lui laisse des chances pour s’exprimer, cette CAN pourrait bien être marquée par l’acte de naissance d’un futur grand.

Hannibal Mejbri, le jeune milieu offensif de Manchester United, est promis à un brillant avenir. Icon Sport
Hannibal Mejbri, le jeune milieu offensif de Manchester United, est promis à un brillant avenir. Icon Sport

Kamaldeen Sulemana (Ghana) :

Les suiveurs de Ligue 1 savent à quel point Rennes a de l’or entre les mains. Et contrairement à son entraîneur en club, le dynamiteur de 19 ans est déjà vu comme un VIP par son sélectionneur, qui l’a titularisé lors des 5 dernières rencontres des Black Stars.

Kamaldeen Sulemana est l'une des pierres précieuses de Rennes. Icon Sport
Kamaldeen Sulemana est l’une des pierres précieuses de Rennes. Icon Sport

Adem Zorgane (Algérie) :

C’est l’une des principales surprises de la liste du sélectionneur de l’Algérie. Mais Adem Zorgane a largement mérité de se faire une place parmi les éminents champions d’Afrique. A 22 ans, le milieu de Charleroi (Belgique) a immédiatement saisi la perche offerte par Djamel Belmadi. A l’image d’un Aurélien Tchouaméni avec les Bleus, Zorgane n’a pas froid aux yeux, et sa dernière prestation (énorme) face au Ghana pousse désormais le sélectionneur des Fennecs à se poser une question : doit-il réserver une place de titulaire à son surdoué ?

Adem Zorgane, titulaire en puissance avec l'Algérie ? Icon Sport
Adem Zorgane, titulaire en puissance avec l’Algérie ? Icon Sport

Anis Ben Slimane (Tunisie) :

L’elfe du Nord met le cap sur le Sud ! Né au Danemark, Anis Ben Slimane fait ses classes à Brøndby, que l’OL a croisé en phase de groupe de Ligue Europa. A 20 ans, ce milieu couteau suisse a déjà légitimé son choix de la sélection tunisienne, puisqu’il compte déjà 4 buts en 14 sélections.

 Anis Ben Slimane (à gauche), le "Danois de la CAN". Icon Sport
Anis Ben Slimane (à gauche), le « Danois de la CAN ». Icon Sport

Aguibou Camara (Guinée) :

Le LOSC pourrait s’en mordre les doigts. Déniché par Lille en 2019 mais jamais apparu avec l’équipe première des Dogues, Aguibou Camara est en train de se révéler à l’Olympiakos. Le milieu offensif de poche (1,70m) facture déjà 4 buts et 4 passes décisives en 14 matchs de championnat grec. Liverpool aurait même envoyé des scouts pour l’observer. Il ne reste plus qu’à leur prendre un billet pour le Cameroun.

Aguibou Camara fait fureur à l'Olympiakos. Icon Sport
Aguibou Camara fait fureur à l’Olympiakos. Icon Sport

Karim Konaté (Côte d’Ivoire) :

Attention, pépite. A 17 ans, Karim Konaté a déjà deux saisons en pro dans les jambes. Et des statistiques impressionnantes pour son âge : 20 buts en 29 matchs avec l’ASEC Mimosas. Si la solution ne vient pas des pieds ou de la tête de Sébastien Haller, elle pourrait bien surgir d’un gamin qui va plus vite que tout le monde…

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires