dans

Ligue 1 (J3) : Strasbourg et Reims se quittent dos à dos

Un score logique

Strasbourg et Reims se quittent dos à dos (Icon Sport)
Strasbourg et Reims se quittent dos à dos (Icon Sport)

Après les succès de l'OL, de Lens et de l'OM, c'était au tour du RC Strasbourg et du Stade de Reims de s'affronter lors de cette 3e journée de Ligue 1. Un match serré qui n'aura débouché sur aucun vainqueur. Plus

Des Rémois dans le match mais…

Avant cette partie, les hommes de Julien Stephan n’avaient pas encore goûté à la victoire puisque défaits à domicile face à Monaco (1-2) et tenus en échec à Nice (1-1). De leur côté, les Rémois n’ont pas vraiment bien démarré leur saison, un euphémisme. D’abord lors du match d’ouverture avec une cinglante défaite à Marseille (4-1) puis face au Clermont Foot (2-4). Il fallait donc réagir pour les Champenois face à Strasbourg, eux aussi, à la recherche de points.

Les supporters de Strasbourg ont donné de la voix (Icon Sport)
Les supporters de Strasbourg ont donné de la voix (Icon Sport)

Et très vite, le Stade de Reims affichait un visage très engageant. Ces derniers pensaient même ouvrir le score, mais Falorin Ballogun était signalé hors-jeu. Strasbourg s’offrait également une grosse opportunité par le biais d’Adrien Thomasson. Une fois ces premières frayeurs passées, cela se rééquilibrait quelque peu. Reims gardait néanmoins une certaine emprise. La nouvelle recrue phare, Junya Ito, régalait notamment par ses déplacements, ses passes et ses prises de décision. Problème, ses coéquipiers avaient largement tendance à vendanger.

Strasbourg rate encore le coche

Et ce qui devait arriver arriva. Sur un ultime corner avant la pause, la combinaison alsacienne venait à bout de la défense des visiteurs. Liénard trouvait Thomasson au premier poteau et Alexandre Djikou sortait du bois pour inscrire le premier but des siens. En grande difficulté lors du premier acte, l’ancien bastiais se rachetait. La mi-temps arrivait donc et le score ne bougeait pas : 1-0. Une réalisation qui aura, apparemment, motivé les Strasbourgeois puisqu’ils sortaient des vestiaires avec un tout autre visage.

Dominateurs et dangereux, ils auraient toutefois pu se faire surprendre aux alentours de l’heure de jeu. Parfaitement servi par Falorin Ballogun, Junya Ito se fendait d’une tête plongeante superbe, mais le Japonais buttait sur un Cels impeccable. Quelques minutes plus tard, c’est Kevin Gameiro qui s’essayait de loin, sans réussite, Patrick Pentz restant vigilant. Après ce petit mano à mano, le jeu se temporisait, sous l’impulsion de Ludovic Ajorque et ses partenaires. Le but étant de gérer cette courte avance.

Un court avantage qui fondait finalement à dix minutes du terme. Falorin Ballogun, décidément intenable, trompait, avec difficulté, Cels. La VAR validait ce but après quelques atermoiements. Un troisième but en trois matches pour l’attaquant de 21 ans prêté par Arsenal. Enfin, dans les derniers instants, Strasbourg s’offrait une ultime opportunité sur un coup-franc parfaitement placé. Ludovic Ajorque s’essayait à 18m, mais Pentz s’imposait. Sur ce,, l’arbitre sifflait la fin du match. Un match nul, assez logique finalement. Il faudra donc encore attendre pour ces deux équipes avant de remporter une première victoire..

Équipe(s) liée(s) à cet article : RC Strasbourg, Stade de Reims
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires