Dernière Marseillaise, dernières 90 minutes et dernière rencontre avant le coup d’envoi de la Coupe du monde au Qatar. Les Bleus se sont présentés à Copenhague face à une équipe qu’ils retrouveront bien plus tôt que prévu. En effet, les Danois et l’équipe de France sont dans la même poule pour ce prochain Mondial. Des allures de compétition bien présentes. Mais d’abord, c’est pour la Ligue des nations que les deux pays se battent en duel. Les hommes de Didier Deschamps, guettés par la relégation, assurent l’essentiel et peuvent quitter ce rassemblement l’esprit tranquille. 

Du sérieux avant la tempête

Les Bleus étaient très en jambes dans le début de rencontre. Avec à cœur de faire un résultat positif avant la Coupe du monde, l’équipe de France a tenté d’assommer les Danois de suite. Premier avertissement signé Kylian Mbappé. Sur un corner mal dégagé, l’attaquant reprend et cherche un angle très étroit. Ça ne passe pas. Le niveau présenté par l’équipe de France est plaisant. Un milieu de terrain parfaitement sécurisé par Camavinga / Tchouaméni, un Giroud qui se montre disponible. Un niveau plus que rassurant avant le Qatar. Attention malgré tout aux contre-attaques danoises. Durant les 20 premières minutes, les Bleus sont sérieux, et ce, malgré un visage bien différent de celui attendu à ce stade de l’année. Cependant, des erreurs qui peuvent coûter cher sont à noter. Les Danois sont parfois trop seuls lors des coups de pieds arrêtés. Rien n’est encore gagné.

Kasper Dolberg lors de son but.
Kasper Dolberg lors de son but. (Icon Sport)

Il a suffi d’un moment creux. Peut-être un peu trop creux. Eriksen nous offre une transversale sublime qui arrive droit dans les pieds de Damsgaard. Le Danois centre et trouve Dolberg qui se projette pour trouver le chemin des filets. Ça fait 1-0 pour le Danemark à la 34’. Maehle aurait bien pu faire couler l’équipe de France, mais Areola revient bien. La fin de cette première période était tendue pour Griezmann et les siens. L’arrêt d’Areola n’était qu’un sursis. Quatre minutes plus tard, Skov Olsen envoie une frappe puissante de loin. Le portier français n’a pas le temps de voir sa trajectoire. Les 20 premières minutes des Bleus paraissent déjà bien lointaines. Les deux nations retournent au vestiaire et la France se doit de se réveiller en seconde période. Il n'y a plus le temps pour les doutes. Les lacunes sur coups de pieds arrêtées se font trop ressentir.

Les Bleus inoffensifs en seconde période

L’entraîneur des Bleus effectue deux changements à la mi-temps : Jonathan Clauss remplace William Saliba tandis qu’Eduardo Camavinga laisse sa place à Youssouf Fofana. L’équipe de France a plusieurs occasions pour se refaire, notamment deux coups-francs tentés par Antoine Griezmann. À noter que le Français est capitaine des Bleus pour la première fois de sa carrière. Côté Danois, Delaney récupère le premier carton jaune de la rencontre après une faute sur Mbappé. Peu après l’heure de jeu, nouveau changement pour les Bleus avec la première d’Adrien Truffert à la place de Ferland Mendy. La France peine à trouver les solutions. À l’image de Kylian Mbappé à la 67’ qui bute en 1-1 face à Kasper Schmeichel. La tête n’y est plus. Même constat quelques secondes plus tard avec un arrêt de Schmeichel décisif. Ballons offerts, duels perdus et occasions manquées, les Bleus souffrent en seconde période. 

Le Danemark calme bien les ardeurs françaises et prend le temps de faire tourner le ballon. C'est en défense que l'équipe de France se fait peur. Dayot Upamecano connaît une septième sélection quelque peu compliquée. Griezmann cède sa place à Kolo Muani, son brassard est légué à Mbappé. Frayeur, encore une fois sur coup de pied arrêté. Braithwaite a du mal à redresser de la tête le ballon sur corner. Les ballons se perdent rapidement, de nombreux déchets techniques sont à noter. On ressent l'absence de beaucoup de cadres durant ce match. Les hommes de Didier Deschamps enregistrent une nouvelle défaite face au Danemark. Les gestes techniques de Christian Eriksen ainsi que la solidité de Kasper Schmeichel ont eu raisons des Bleus. On efface tout et on se remobilise. Rendez-vous désormais au Qatar. L'EdF entre dans la compétition le 22 novembre, à 20 heures, face à l'Australie.

La feuille de match 

Victoire 2-0 du Danemark face aux Bleus.

Buts : Dolberg (34’), Skov Olsen (39’)

Cartons jaune : Delaney (54'), Hojlund (80')

La compo du Danemark : Schmeichel (c) – Kristensen, Andersen, Christensen, Maehle – Delaney, Eriksen, Højbjerg – Skov Olsen, Dolberg, Damsgaard

La compo de la France : Areola – Upamecano, Saliba, Badiashile – Pavard, Tchouameni, Camavinga, Mendy – Griezmann (c), Mbappé, Giroud