dans

EL (J3) : Lyon renverse le Sparta Prague dans un match fou et poursuit son sans-faute (3-4)

Lyon s’est fait peur mais a fini par s’imposer à Prague !

Lyon a renversé Prague ce jeudi 21 octobre et signé un troisième succès en trois matchs de Ligue Europa (iconsport)
Lyon a renversé Prague ce jeudi 21 octobre et signé un troisième succès en trois matchs de Ligue Europa (iconsport)

Très rapidement mené puis breaké dans une rencontre très mal abordée, Lyon est parvenu à décrocher avec caractère un troisième succès en autant de matchs de Ligue Europa sur le terrain du Sparta Prague ce jeudi 21 octobre (3-4). Toko-Ekambi, auteur d'un doublé, Aouar et Paquetá, encore brillant, ont répondu au départ canon de Haraslin, auteur de deux buts. Ils permettent ainsi à l’OL de conserver la tête et d’entrevoir déjà la qualification pour la phase finale de la compétition. Plus

C’est une habitude avec Lyon, spécialiste dans l’art d’afficher deux visages dans un même match. D’abord totalement hors du coup et loin de l’exigence d’une soirée européenne, les Gones se sont logiquement retrouvés menés par un Sparta Prague sans calcul et terriblement efficace porté par Lukas Haraslin, double buteur. L’effervescence tchèque des premières minutes passées, l’OL est ensuite entré dans son match et a fini par retourner la situation. Grâce à quatre buts de Karl Toko-Ekambi, Houssem Aouar et Lucas Paquetá, auteur d’une nouvelle entrée en jeu déterminante, les Gones conservent la tête du groupe A et font un pas immense vers la qualification directe en huitième de finale de Ligue Europa. Malgré une ultime frayeur en fin de match…

Le faux départ de Lyon

Le match tourne très vite à l’avantage des locaux. Alors que les Lyonnais paraissent en retard sur chaque action, Prague s’installe aux manettes et prend immédiatement les devants. Dès la 3ème minute, sur une frappe qui semblait sans danger pour Anthony Lopes, Haraslin trouve Jason Denayer. Le Belge se retourne, subit et dévie le ballon dans les filets de son gardien pris à contre-pied (4’, 1-0). Le premier but encaissé par les Gones dans cette Ligue Europa 2021-2022. Le deuxième ne tarde pas à arriver. Haraslin, toujours, profite une nouvelle fois de l’apathie de la défense lyonnaise. Après un dégagement du gardien Florin Niță puis une déviation de Martin Minchev, le Slovaque s’en va enrhumer Jérôme Boateng et envoyer une frappe dans l’angle fermé, laissé trop ouvert par Lopes (19’, 2-0).

Haraslin a fait très mal à Lyon en inscrivant un doublé dans les vingt premières minutes de la partie (iconsport)
Haraslin a fait très mal à Lyon en inscrivant un doublé dans les vingt premières minutes de la partie (iconsport)

Kadewere étourdi, Toko-Ekambi dégourdi

Le break fait, Prague relâche la pression. La réaction française est d’abord timide quand Tino Kadewere manque sa frappe (27’). Plus tard, l’attaquant bute sur Niță (37′). Après les deux échecs du Zimbabwéen, Karl Toko-Ekambi décide de prendre les choses en main. Et la troisième occasion est la bonne. Sur une ouverture délicieuse de Boateng, l’homme en forme chez les Gones en l’absence de Lucas Paquetá, laissé sur le banc, se charge de remettre l’OL dans le match (42’, 2-1).

Kadewere a vécu une première période difficile avec Lyon à Prague (iconsport)
Kadewere a vécu une première période difficile avec Lyon à Prague (iconsport)

Paquetá, le facteur X de Lyon

Parfaitement conscient des difficultés de son équipe, Peter Bosz lance alors le Brésilien et Emerson dès le retour des vestiaires aux places de Kadewere et Henrique Silva, parmi les plus décevants du premier acte. Les effets ne se font pas attendre et l’OL entame la deuxième période pied au plancher. Xherdan Shaqiri abandonne sa cape d’invisibilité et se montre enfin. Sur un centre, il force Niță à repousser court sur Houssem Aouar, déjà à l’origine de l’action et qui ne manque pas l’occasion de remettre les compteurs à zéro (53′, 2-2).

Invisible en première période, Xherdan Shaqiri est décisif sur l'action de l'égalisation de Lyon (iconsport)
Invisible en première période, Xherdan Shaqiri est décisif sur l’action de l’égalisation de Lyon (iconsport)

Cherché par le Suisse sur l’action précédente, Paquetá montre, une nouvelle fois, à quel point le visage lyonnais est différent lorsqu’il est sur le pré. Plus dynamique, l’OL profite à plein de l’activité de son numéro 10 pour jouer plus haut et se montrer surtout bien plus tranchant. L’ancien Milanais est ainsi tout proche de donner l’avantage à son équipe après un subtil enchaînement conclu sur le poteau (65′). Deux minutes plus tard, sur un service de Toko-Ekambi, il est cette fois à la conclusion d’une belle action lyonnaise (2-3, 67′).

Paquetá a une nouvelle fois transformé le visage de Lyon ce jeudi soir à Prague (iconsport)
Paquetá a une nouvelle fois transformé le visage de Lyon ce jeudi soir à Prague (iconsport)

Gusto voit rouge

S’il profite de la fougue de son numéro 10, Lyon subit l’inexpérience de sa jeune-garde lorsque Malo Gusto se montre trop généreux sur un duel avec Haraslin. Déjà passé proche de recevoir un second carton jaune, le latéral franchit cette fois la ligne rouge et est renvoyé à la douche (75′). À dix et devant au score, Lyon tente de calmer les ardeurs tchèques et de faire défiler au plus vite les dernières minutes de la rencontre. Tout en profitant aussi des largesses qui permettent à Toki-Ekambi, auteur d’un contrôle du menton dont lui seul a le secret, de signer un doublé en fin de partie (2-4, 89′).

Mené 2-0, l'OL est parvenu à s'imposer 4-2 à Prague (iconsport)
Mené 2-0, l’OL est parvenu à s’imposer 4-2 à Prague (iconsport)

Derrière, le Sparta ne rend pas les armes. David Hancko se voit refuser un but (90’+4). Sur la tête de Ladislav Krejčí, l’arbitre ne peut cette fois que valider la réduction de l’écart (3-4, 90’+6′). Trop tard toutefois pour les vice-champions de République Tchèque…

En signant un troisième succès en autant de matchs, dont deux à l’extérieur, Lyon achève ainsi la phase aller avec un bilan parfait. Toujours en tête de sa poule, il se rapproche à très grands pas de la qualification directe pour les huitièmes de finale que seule la première place assure. Les Gones recevront désormais le Sparta Prague le 4 novembre prochain au Groupama Stadium.

La fiche de Prague – Lyon

Sparta Prague 3-4 Olympique Lyonnais

Buts : Haraslin (4’ et 19’) et Krejčí (90’+6) pour Prague ; Toko-Ekambi (42’, 89′), Aouar (53′) et Paquetá (67′) pour Lyon

Le onze du Sparta (4-2-3-1) : Niță – Wiesner, Panák, Čelůstka, Hancko – Pavelka (Karabek, 84′), Sáček (Krejčí, 73′) – Pešek (Polidar, 84′), Hložek, Haraslin – Minchev (Dockal, 63′).

Le onze de Lyon (4-2-3-1) : Lopes – Gusto, Denayer, Boateng (Diomandé, 69′), Henrique (Emerson, 46′) – Guimarães, Mendes – Shaqiri (Dubois, 75′), Aouar (Caqueret, 90’+4), Toko-Ekambi – Kadewere (Paquetá, 46′).

Équipe(s) liée(s) à cet article : Olympique lyonnais (OL), Sparta Prague
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires