dans

Euro 2020 : les Pays-Bas de Depay dominent une Autriche sans idée (2-0) et rejoignent les 8èmes !

La première place de la poule est assurée !

Pas inquiétés par l'Autriche, les Pays-Bas signent un deuxième succès en deux matchs et s'assurent la tête du groupe C (iconsport)
Pas inquiétés par l'Autriche, les Pays-Bas signent un deuxième succès en deux matchs et s'assurent la tête du groupe C (iconsport)

Rapidement devant au score grâce à un penalty de Depay, les Pays-Bas ont assuré l’essentiel face à l’Autriche (2-0). Quatre jours après avoir tremblé lors d'une victoire électrique face à l’Ukraine, les Oranje, mis à l’abri par un nouveau but de Dumfries, n’ont cette fois pas paniqué face à une Autriche sans idée. Après deux succès, les Néerlandais sont assurés de terminer en tête du groupe C et rejoignent l’Italie et la Belgique en huitièmes de finale de l‘Euro. Les Autrichiens, eux, joueront leur qualification face à l'Ukraine lors de la dernière journée. Plus

De l’intensité, de l’engagement et du jeu d’entrée. Les 16 000 chanceux présents dans les tribunes de la Johan Cruyff Arena ont assisté à une marée oranje dans les premières minutes de ce Pays-BasAutriche. Mis sur orbite par Memphis Depay, auteur de l’ouverture du scor précoce sur penalty, l’équipe de Frank de Boer a ensuite géré à sa main une rencontre dans laquelle elle n’a jamais été inquiétée par une triste formation autrichienne. Voilà les Pays-Bas déjà qualifiés pour les huitièmes de finale. Quant à l’Autriche, quatre jours après le premier succès de son histoire à l’Euro, elle n’a jamais semblée en mesure de revenir au score et jouera sa qualification contre l’Ukraine, lundi 21 juin.

Sur penalty, Memphis Depay inscrit son premier but dans la compétition et met les Pays-Bas rapidement en tête (iconsport)
Sur penalty, Memphis Depay inscrit son premier but dans la compétition et met les Pays-Bas rapidement en tête (iconsport)

Des Oranje survitaminés prennent rapidement les devants

Très vite asphyxiée par le pressing très haut et efficace des Pays-Bas, l’Autriche est contrainte de subir d’entrée de jeu la domination néerlandaise. À force de repousser les vagues d’Oranje survitaminés, les visiteurs se mettent à la faute. Et c’est même le capitaine David Alaba qui prend le premier la marée. Le pied du néo-Madrilène traîne sur celui d’un Denzel Dumfries intenable dans son couloir. De quoi offrir au probable futur Barcelonais Memphis Depay l’occasion en or de tromper Daniel Bachmann aux 11 mètres (1-0, 11e).

Aligné dans la défense centrale à 3 têtes, David Alaba a affiché de la fébrilité face aux Pays-Bas (iconsport)
Aligné dans la défense centrale à 3 têtes, David Alaba a affiché de la fébrilité face aux Pays-Bas (iconsport)

En position confortable, les Pays-Bas peuvent alors ralentir le rythme et l’intensité de la rencontre. Et profiter des erreurs de l’arrière-garde autrichienne. Alaba, placé au centre de la défense à trois, semble complètement déboussolé à ce poste inhabituel. Trop tendre dans une intervention et laxiste sur son placement, l’ancien Munichois offre deux nouvelles situations. Sur la première, Depay trouve le petit filet (40e). Sur la deuxième, l’ancien Lyonnais manque l’immanquable après un bon service de Wout Weghorst (44e).

Les Pays-Bas gèrent leur avantage face à une triste Autriche

Après avoir failli gâcher une avance de deux buts face à l’Ukraine (3-2) lors de leur premier match, les hommes de De Boer parviennent cette fois à gérer la rencontre. Et le retour de Matthijs de Ligt en défense n’y est pas étranger. Entouré des expérimentés Stefan De Vrij et Daley Blind, le cerbère de la Juventus est impérial, se trouve sur les trajectoires des frappes et à la retombée des centres. De son côté, l’Autriche, sans Marko Arnautovic suspendu, ne parvient pas à relancer le rythme de la rencontre. Ni à replonger les locaux dans leurs tourments ukrainiens.

De retour de blessure dans le onze de départ, De Ligt a solidifié une défense qui s'était fait peur face à l'Ukraine (iconsport)
De retour de blessure dans le onze de départ, De Ligt a solidifié une défense qui s’était fait peur face à l’Ukraine (iconsport)

En seconde période, les Pays-Bas profitent même de la plus grande possession des coéquipiers de Sabitzer pour piquer en contres. Comme dans le premier acte, les coéquipiers d’un très bon Georginio Wijnaldum se procurent encore les meilleures situations mais Bachmann réalise un arrêt miracle sur la tête de De Vrij (59e). Puis De Ligt ne parvient à conclure dans la foulée dans les six mètres.

Dumfries double la mise pour les Pays-Bas et valide la qualification

Après un quart d’heure de mieux autrichien, et alors que le match semble se diriger vers une fin pénible, les Oranje reprennent leur domination et le contrôle du ballon. Une emprise qu’ils ne tardent pas à concrétiser. Lancé par Depay au milieu du terrain, Donyell Malen avale les derniers mètres jusqu’au but. Puis décale brillamment Dumfries (2-0, 67e). Le deuxième but en deux rencontres pour le latéral, qui s’impose comme l’une des révélations de ce début d’euro.

En réaction, l’Autriche n’oppose qu’une frappe lointaine et trop fuyante d’Alaba (81e) et une tête sans puissance de Karim Onisiwo (84e). Avec 6 points, les Pays-Bas sont assurés d’achever la phase de poules à la première place du groupe C. Ils pourront même faire tourner face à la Macédoine du Nord, lundi 21 juin. De son côté, l’Autriche jouera le même jour sa qualification face à l’Ukraine, son adversaire direct pour la deuxième place.

La feuille du match :

Pays-Bas 2-0 Autriche

Buts : Memphis (11e) et Dumfries (67e) pour les Pays-Bas

Le 11 des Pays-Bas : Stekelenburg – De Vrij, De Ligt, Blind (Ake, 64’) – Dumfries, De Roon (Gravenberch, 70’), Wijnaldum, F. De Jong, Van Aanholt (Wijndal, 64’) – Weghorst (Malen, 64’), Depay (L. De Jong, 82′).

Le 11 de l’Autriche : Bachmann – Lainer, Dragović (Lienhart, 84′), Alaba, Hinteregger, Ulmer – Baumgartner (Lazaro, 70’), Schlager (Onisiwo, 84′), Laimer (Grillitsch, 62’), Sabitzer – Gregortisch (Kalajdžić, 61’).

Équipe(s) liée(s) à cet article : ,
Ça fait plaisir de lire un article sans être dérangé par une publicité non ? Pour que ça continue soutenez Foot11.com en vous abonnant ci-dessous gratuitement à un de nos flux ou partagez simplement cet article à vos amis !