dans

Super League : un juge ordonne à l’UEFA de lever toutes sanctions contre neuf clubs fondateurs

Nouvelle déconvenue judiciaire pour l’UEFA…

L'UEFA présidée par Aleksander Ceferin a cinq jours pour lever toutes sanctions contre les clubs fondateurs de la Super League (iconsport)
L'UEFA présidée par Aleksander Ceferin a cinq jours pour lever toutes sanctions contre les clubs fondateurs de la Super League (iconsport)

Marca rapporte ce mardi 21 septembre qu’un juge madrilène a ordonné à l’UEFA de lever les sanctions prises à l’encontre de neuf clubs fondateurs dans le cadre du projet de Super League. C’est une nouvelle déconvenue pour l’instance européenne qui pourrait bien renforcer encore le Real Madrid, le FC Barcelone et la Juventus dans leur volonté de maintenir vivant le projet. Plus

L’UEFA sommé de lever toutes sanctions liées à la Super League

Nouvelle défaite judiciaire pour l’UEFA face aux clubs dissidents dans le dossier de la Super League. D’après les informations de Marca, le juge madrilène du Tribunal de commerce de la capitale Manuel Ruiz de Lara a ordonné à l’organisme européen présidé par Aleksander Ceferin de lever toutes sanctions infligées à neuf des douze clubs ayant figuré parmi les membres fondateurs du projet de compétition. Il s’agit de l’Atletico de Madrid, l’AC Milan, l’Inter, Manchester United, Manchester City, Liverpool, Tottenham, Arsenal et Chelsea. Ces clubs s’étaient vu infliger en mai dernier une amende correspondant à 5% de leurs revenus tirés de la saison. Le juge espagnol donne cinq jours à l’UEFA pour le faire. Il demande en outre à ce que la décision soit inscrite sur le site officiel de l’instance régissant le football européen.

Déjà plusieurs revers pour l’UEFA

Pour cette dernière, il s’agit d’une nouvelle défaite devant la justice dans cette très longue affaire. Alors qu’elle avait ouvert une enquête disciplinaire en mai dernier à l’encontre du Real Madrid, du FC Barcelone et de la Juventus, toujours impliqués dans le projet, elle avait vu cette procédure être immédiatement suspendue. Avant cela, le Ministère suisse de la justice avait interdit à l’UEFA d’infliger des sanctions aux trois clubs dissidents. Enfin, le tribunal de commerce de Madrid avait également déjà pris cette même décision.

Pour l'UEFA et Aleksander Ceferin, les revers se multiplient dans le dossier de la Super League (iconsport)
Pour l’UEFA et Aleksander Ceferin, les revers se multiplient dans le dossier de la Super League (iconsport)

Pour le Real, le Barça et la Juve, la Super League n’est pas morte

Si Aleksander Ceferin et l’UEFA ne lèvent pas les sanctions à l’encontre des neuf clubs, ils s’exposent à des poursuites judiciaires pour non-respect du principe de libre concurrence. À noter que “le groupe des 9” avait déjà réintégré l’ECA le mois dernier.

Désormais, il faudra observer d’éventuelles évolutions dans le projet de Super League à la suite de cette nouvelle déconvenue pour l’UEFA. Récemment, Joan Laporta déclarait ainsi que “la Super League est encore vivante”. Son Barça, le Real et la Juve ont toujours bon espoir de rallier d’autres clubs à leur cause qui n’a peut-être jamais semblé aussi forte face à son principal ennemi…

Personne(s) lié(s) à cet article :
Ça fait plaisir de lire un article sans être dérangé par une publicité non ? Pour que ça continue soutenez Foot11.com en vous abonnant ci-dessous gratuitement à un de nos flux ou laissez nous simplement un petit commentaire ci-dessous :)
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires