dans

Serie A : Un international français visé par des insultes racistes

Une bien triste image du monde du football

Ce n'est pas une première pour Mike Maignan (iconsport)
Ce n'est pas une première pour Mike Maignan (iconsport)

L'international français Mike Maignan et un de ses coéquipiers auraient été la cible d'insultes racistes lors de la rencontre entre l'AC Milan et Cagliari. Plus

Scène choquante ce samedi 19 mars, dans le cadre de la 30e journée de Serie A. Mike Maignan, le gardien français du Milan AC et son coéquipier Fikayo Tomori auraient été la cible d’insultes racistes venant du public du club local, Cagliari.

Mike Maignan ciblé par les supporters

C’est une séquence que l’on aimerait ne plus jamais avoir à observer ou commenter dans les stades de football. Samedi soir, vers la fin de la rencontre entre Cagliari et le Milan AC, les choses ont dégénéré. Alors que les Milanais se dirigeaient vers une victoire (score final : 0-1), des insultes racistes ont été entendues dans les tribunes, selon Stefano Pioli, l’entraîneur des Rossoneri, dans des propos tenus à DAZN.

« A chaud, Mike m’a dit que ce n’était pas possible d’entendre certaines insultes. C’est la première fois qu’il réagit ainsi, donc quelque chose de grave s’est passé. Certaines choses ne doivent plus avoir lieu. Tomori m’a dit la même chose« 

Stefano Pioli, l’entraîneur de Milan AC.

L’entraîneur italien confirmait alors des insultes racistes qui ont été très vite évoquées dans les médias italiens. Il a ensuite confirmé que Mike Maignan aurait été visé par des insultes racistes, venant de « derrière son but ». « Personne ne mérite ce type d’insultes » a encore ajouté l’entraîneur au micro de la chaîne Sky Sports. Le gardien du Milan AC s’est aussi exprimé sur les réseaux sociaux. Il a publié un message sur son compte Instagram où on peut le voir avec son coéquipier, semblant presque défier les supporters.

Symboliquement, le timing de ces insultes racistes est dévastateur pour le football italien. En effet, cette 30e journée de Serie A était placée sous le signe de la lutte contre le racisme. En effet, tous les joueurs du championnat avaient un message anti-raciste de la Ligue italienne de football apposé sur la manche de leur maillot.

Un problème majeur en Italie

Une échauffourée impliquant une cinquantaine de personnes a aussi eu lieu à la fin de la rencontre. De son côté, Joao Pedro, l’attaquant brésilien et capitaine de Cagliari a tenu à défendre ses supporters, expliquant n’avoir rien entendu et estimant avoir « le droit de défendre [son] public ».

Pour Mike Maignan lui-même, le phénomène n’est tristement pas inédit. L’international français avait déjà dénoncé des insultes racistes en début de saison lors d’un match contre la Juventus. La scène s’était déroulée à l’échauffement. Avant lui, d’autres joueurs ont dénoncé des problèmes similaires en Italie ces dernières années.

Ainsi, lors de la saison dernière, avant de rejoindre Chelsea, Romelu Lukaku avait été désigné comme « le noir de l’Inter » ou le « monsieur bronzé à côté de vous » en direct à la télévision. Plusieurs joueurs de Naples ont aussi été victimes d’insultes racistes en début de saison lors d’une rencontre sur la pelouse de la Fiorentina. Avec le retour des supporters dans les tribunes après une année marquée par le Covid-19, l’Italie semble renouer avec un sombre passé, déjà marqué par de très nombreux actes et débordements racistes sur les terrains de football.

Mike Maignan sous les couleurs de Milan (Icon Sport)
Mike Maignan sous les couleurs de Milan (Icon Sport)

Pour autant, le phénomène ne se limite bien sûr pas à l’Italie. En Espagne, Vinicius Jr. a dénoncé des chants racistes ces derniers jours. Ces derniers mois, l’entraîneur belge d’Anderlecht Vincent Kompany a dénoncé des insultes racistes venant de supporters de Bruges. L’Hexagone n’est pas non plus épargné. En décembre 2021, Pablo Longoria, le président de l’OM avait présenté des excuses après des propos racistes tenus contre Hyun-Jun Suk, l’attaquant de Troyes.

Équipe(s) liée(s) à cet article : AC Milan
Personne(s) lié(s) à cet article : Mike Maignan
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires