dans

Rayan Cherki veut « marquer l’histoire de l’OL, puis marquer l’histoire du football »

L’ambition du jeune milieu offensif n’a pas de limites !

Rayan Cherki était en interview avec Onze Mondial. Icon Sport
Rayan Cherki était en interview avec Onze Mondial. Icon Sport

Rayan Cherki (18 ans) est le dernier prodige du centre de formation de l'Olympique lyonnais qui est pleinement intégré à l'effectif professionnel. Mais le jeune milieu offensif français voit déjà beaucoup plus haut, comme il l'a confié lors d'une interview à Onze Mondial. Plus

Rayan Cherki et Lyon, c’est d’abord une histoire d’amour viscérale. Né dans la « capitale des Gaules », le jeune gone a rejoint le centre de formation de l’Olympique lyonnais en 2010, à l’âge de six ans. Aujourd’hui, Cherki a franchi toutes les étapes pour devenir un membre pleinement intégré de l’équipe première. Unanimement reconnu comme un talent d’exception, le milieu offensif de 18 ans doit cependant ronger son frein, lui qui n’a connu que 7 titularisations en Ligue 1 et doit régulièrement se contenter de quelques minutes en sortie de banc.

A 18 ans, Rayan Cherki affiche déjà 34 matchs de Ligue 1 au compteur, mais seulement 7 titularisations. Icon Sport
A 18 ans, Rayan Cherki affiche déjà 34 matchs de Ligue 1 au compteur, mais seulement 7 titularisations. Icon Sport

« Je veux que la ville de Lyon se rappelle de moi »

Cet été, Cherki a aussi connu une intersaison agitée, lui qui aurait été tancé par son nouvel entraîneur Peter Bosz pour son prétendu manque d’application. Mais le jeune Rhodanien le jure, il n’a jamais songé à quitter « son » OL, profondément enraciné dans son cœur.

« Je suis resté à l’Olympique Lyonnais, car j’aime ce club et surtout parce que je voulais que la ville de Lyon se rappelle de moi. Parce que moi, je me rappelle d’elle et je me rappellerai toujours d’elle. Quand tu es Lyonnais et que tu joues à l’OL, tu es fier ! Parce que nos grands frères ont kiffé l’OL, nos parents ont kiffé l’OL, nos grands-parents sont venus en France pour habiter à Lyon dans les anciens quartiers. C’est un truc spécial. C’est une vraie fierté de jouer à l’OL. »

Rayan Cherki en interview à Onze Mondial

Cherki espère qu’il va passer un cap avec Bosz

Les supporters de l’OL peuvent être rassurés : les envies de départ ne traversent même pas l’esprit de ce petit Mozart du ballon rond. Mais après sa relation compliquée avec Rudi Garcia, Cherki doit désormais convaincre Peter Bosz s’il ne veut pas connaître le même sort. Et l’international français U19 assure que l’entraîneur néerlandais peut être l’homme de la situation.

« J’ai une très bonne relation avec Peter Bosz, je discute beaucoup avec lui. Sa philosophie me convient. Je vais encore progresser à ses côtés, c’est certain. Nos échanges sont bons, on parle football, on parle tactique. Je peux encore améliorer mon jeu, je dois être plus efficace, meilleur tactiquement. J’apprends énormément avec le nouveau coach. D’ici quelques semaines, je vais progresser sur mon placement tactique (…) mon jeu va continuellement progresser. »

Rayan Cherki en interview à Onze Mondial
Rayan Cherki va devoir convaincre Peter Bosz s'il veut bénéficier d'un statut de titulaire plus régulier. Icon Sport
Rayan Cherki va devoir convaincre Peter Bosz s’il veut bénéficier d’un statut de titulaire plus régulier. Icon Sport

L’OL, le Real Madrid et le rendez-vous avec l’Histoire

Très attaché à Lyon, Cherki voit cependant bien plus haut que l’OL. Comme il l’a confié, son rêve est de rejoindre le Real Madrid. Mais l’ambition de Cherki n’a en réalité pas de limites…

« L’itinéraire parfait serait le suivant : marquer l’histoire de l’OL, puis marquer l’histoire de plein d’autres clubs et donc marquer l’histoire du football. (Il sourit) On sait tous que mon club de rêve est le Real Madrid. Rejoindre le plus grand club du monde, ce serait beau. Voilà l’itinéraire parfait, celui que j’ai en tête. Je me lève tous les matins pour ça : atteindre mes rêves. »

Rayan Cherki en interview à Onze Mondial
Rayan Cherki veut marquer l'histoire de l'OL, puis celle du Real Madrid. Icon Sport
Rayan Cherki veut marquer l’histoire de l’OL, puis celle du Real Madrid. Icon Sport

Pour le moment, il a déjà un peu de retard sur Eduardo Camavinga !

Personne(s) lié(s) à cet article :
Ça fait plaisir de lire un article sans être dérangé par une publicité non ? Pour que ça continue soutenez Foot11.com en vous abonnant ci-dessous gratuitement à un de nos flux ou partagez simplement cet article à vos amis !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *