dans

OM : Le réalisme, la peur, les supporters… la conf’ de presse de Sampaoli avant Bâle

« Des gens se sentent au-dessus du club », prévient Sampaoli !

Jorge Sampaoli, le coach de l'OM (Icon Sport)
Jorge Sampaoli, le coach de l'OM (Icon Sport)

Ce jeudi, l'Olympique de Marseille reçoit le FC Bâle en huitième de finale aller de Ligue Europa Conférence. En conférence de presse, Jorge Sampaoli, le coach de l'OM, a évoqué ce match mais aussi les supporters. Morceaux choisi. Plus

Un match pour se relancer ? Après deux défaites de suite au Vélodrome, et un piètre match nul à Troyes, l’Olympique de Marseille a perdu sa deuxième place en Ligue 1 et peut se poser des questions. Ce mercredi 9 mars 2022, Jorge Sampaoli, le coach de l’OM, était en conférence de presse pour évoquer la réception des Suisses du FC Bâle en Ligue Europa Conférence. Le technicien olympien a encore lâché quelques phrases bien senties !

« L’important, c’est de jouer sans peur », prévient Sampaoli

Pour commencer, Jorge Sampaoli est revenu sur le manque de réalisme de son équipe. Cela était notamment très perceptible en première période dimanche dernier contre Monaco (0-1). « Je suis content, ce sont des moments qui me permettent d’apprendre pour trouver la solution. L’équipe a les outils pour trouver la solution. Il faut être plus déterminé. On est bon sur le terrain mais on manque de réussite dans les derniers mètres à la finition. Cela nous a manqué toute l’année. On a la possession et des occasions, mais on ne marque pas. Ce manque de réussite à la finition doit changer et cela nous permettra d’aller loin dans la compétition », a-t-il déclaré.

Jorge Sampaoli ne ménage pas ses efforts sur le banc de l'Olympique de Marseille/Icon Sport
Jorge Sampaoli ne ménage pas ses efforts sur le banc de l’Olympique de Marseille/Icon Sport

Tout en abondant : « Je crois que les moments d’exigence extrême où on doit gagner immédiatement apportent une pression. Si on ne gagne pas, cela génère une pression et une sorte de frustration dans un groupe jeune comme le nôtre. Contre Monaco, on a fait une bonne première période. Cela fait un an que je suis là, il y avait alors le feu à la Commanderie. On ne peut pas jouer avec la peur au ventre. L’important c’est de jouer sans peur.« 

« Ce qui m’importe, c’est l’OM »

Pour Jorge Sampaoli, les choses sont claires, l’objectif n’est pas d’être aimé mais d’avoir des résultats : « Personne ne m’importe, ni les joueurs, ni Sampaoli, ni le président, ni les supporters. Ce qui m’importe, c’est l’OM et le fait que le club finisse le plus haut possible. Demain on a un gros match et il ne faut pas avoir peur. » L’ancien sélectionneur de l’Argentine a aussi tenu à relativiser son bilan à la tête du club. « Parfois des gens se sentent au-dessus du club. Quand je suis arrivé ici, on était onzièmes. Il ne faut pas l’oublier, et là on a été deuxièmes pendant presque toute la saison. On a été au-dessus de Lyon, de Lille, de Lens qui sont des équipes bien établies. Je pense que c’est quelque chose de bon.« , a-t-il expliqué.

Enfin, tout en affirmant ne pas être au courant de la réunion entre son président et les supporters la veille, Jorge Sampaoli a demandé au public de pousser l’équipe vers la victoire. « Je ne fais pas attention à l’adhésion populaire. On a besoin de ressentir de l’amour pour gagner et pas seulement quand on gagne. C’est facile de nous apprécier et de nous aimer quand on gagne. Mais ce que l’on veut et ce dont on a besoin c’est vraiment de soutien et d’être poussé. Surtout les jeunes. Peu importe qui est sur le terrain et dans le onze de départ, il faut réussir à être uni. Je sais qu’il y a des gens qui attendent l’échec et il faut faire en sorte de leur prouver que ce n’est pas le cas« , a-t-il lâché. C’est dit !

Équipe(s) liée(s) à cet article : Olympique de Marseille (OM)
Personne(s) lié(s) à cet article : Jorge Sampaoli
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires