dans

OL-ASSE : il n’y aura pas de supporters de Saint-Etienne à Lyon pour le derby

Une décision dont se seraient bien passés les dirigeants stéphanois…

La tribune pour les supporters adverses sera vide au Groupama Stadium pour la réception de Saint-Etienne. (Icon Sport)
La tribune pour les supporters adverses sera vide au Groupama Stadium pour la réception de Saint-Etienne. (Icon Sport)

Il fallait s’en douter, au vu de l’actualité récente de certains groupes ultras lyonnais. Les supporters stéphanois ont été interdits de déplacement pour le fameux derby entre l’Olympique Lyonnais et l’AS Saint-Etienne. Plus

Le ministère de l’Intérieur a tranché

C’était pratiquement certain mais c’est désormais officiel. Saint-Etienne devra jouer le derby à Lyon sans ses supporters. La jauge de 5000 personnes instaurée pour le mois de janvier aurait déjà posé problème pour intégrer les supporters stéphanois au Groupama Stadium mais cette fois-ci, il n’y a vraiment plus aucune chance de les voir aux abords du stade.

En effet, le ministère de l’Intérieur a publié ce jeudi 20 janvier un arrêté interdisant le déplacement des supporters de Saint-Etienne dans le cadre du derby face à l’Olympique Lyonnais. Réputé pour être extrêmement chaud, ce derby aurait pu être le théâtre d’affrontements entre supporters. C’est en tout cas ce que craignaient le ministère de l’Intérieur et la préfecture.

Un groupe d'individus malveillants à l'origine des incidents qui ont eu lieu lors de la mi-temps de Paris FC-OL. (@iconsport)
Un groupe d’individus malveillants à l’origine des incidents qui ont eu lieu lors de la mi-temps de Paris FC-OL. (@iconsport)

« Le déplacement individuel ou collectif, par tout moyen, de toute personne se prévalant de la qualité de supporter de l’Association sportive de Saint-Etienne ou se comportant comme tel est interdit entre les communes de la Loire, de l’Isère, de la Drôme, du Rhône, de l’Ardèche, de la Haute-Loire, du Puy-de-Dôme, de l’Allier et de la Saône-et-Loire », a déclaré le Journal Officiel. Gérald Darmanin, ministre de l’Intérieur, a quant à lui ajouté que « les relations entre les supporters de l’OL et de l’ASSE étaient empreintes d’animosité depuis de très nombreuses années ». Et des motifs d’inquiétude sont venus s’ajouter dernièrement.

Une banderole polémique contre Saint-Etienne

Mercredi 19 janvier, la tension commençait déjà à monter entre les deux clubs. Une banderole a été affichée aux grilles du centre d’entraînement de l’Olympique Lyonnais par un groupe d’ultras du club de Jean-Michel Aulas. Cette banderole affichait le texte suivant : « Ils sont à l’agonie… Achevez-les ! ». Un message qui n’a plu à personne, même pas à l’OL. Ce dernier s’est empressé de condamner la violence des propos de la banderole à l’encontre de Saint-Etienne.

Les relations entre les groupes ultras lyonnais et l’OL commencent à se tendre sérieusement. Le club ne cesse de se désolidariser des actions de ses supporters les plus virulents. Pour rappel, l’OL est concerné par des incidents survenus lors de la réception de l’OM le 21 novembre dernier, puis lors de la mi-temps face au Paris FC en Coupe de France. À chaque fois, des ultras lyonnais avaient semé le trouble au cours de ces rencontres. Le club s’était immédiatement insurgé de ces actions. Les relations étant par défaut tendues entre Lyon et Saint-Etienne, il semble logique que les autorités interdisent le déplacement aux supporters pour éviter tout débordement. 

Saint-Etienne se serait par contre bien passé de ça. Actuellement bon derniers de Ligue 1 avec 5 points de retard sur Bordeaux, 19èmes, les Stéphanois auraient sûrement aimé compter sur le soutien des supporters qui auraient fait le déplacement au Groupama Stadium. Une prochaine fois peut-être si Saint-Etienne ne descend pas en Ligue 2…

Équipe(s) liée(s) à cet article : AS Saint-Étienne (ASSE), Olympique lyonnais (OL)
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires