dans

Nainggolan s’en prend au public lors des matchs de la Belgique : « ce n’est pas un grand soutien »

« Les spectateurs ne vivent pas pour leur équipe nationale »

Radja Nainggolan aimerait secouer un peu le public belge... Icon Sport
Radja Nainggolan aimerait secouer un peu le public belge... Icon Sport

Radja Nainggolan a livré ses 4 vérités sur le public de la Belgique lors d'un entretien à Sport/Foot Magazine. Pour l'ancien milieu international de 33 ans, les fans des Diables Rouges gagneraient à être un peu plus exaltés... Plus

L’équipe de Belgique sort d’une nouvelle année décevante. Malgré sa première place au classement FIFA, la formation de Kevin De Bruyne, Romelu Lukaku ou Thibaut Courtois est de nouveau passée à côté d’un titre. Cela commence à faire beaucoup pour la « génération dorée » , sortie en quarts de finale de l’Euro par l’Italie (1-2) et vaincue en demi-finale de la Ligue des nations par l’équipe de France (2-3). Et si l’un des principaux problèmes de la Belgique venait de son public ? C’est ce qu’a laissé entendre Radja Nainggolan, le milieu international belge tenu à l’écart de la sélection, lors d’un entretien à Sport/Foot Magazine.

Radja Nainggolan aimerait plus d'engouement et de passion en Belgique. Icon Sport
Radja Nainggolan aimerait plus d’engouement et de passion en Belgique. Icon Sport

Nainggolan n’est pas fan du public belge

L’ancien milieu de la Roma et de l’Inter, qui évolue aujourd’hui au Royal Antwerp (Belgique), a ainsi déploré le manque de soutien des fans belges pour leur équipe nationale.

« Franchement, quand tu es au stade Roi-Baudouin… Le public, tu ne le sens pas. Ils sont trop loin. Et puis, ils ne vivent pas pour leur équipe nationale. Ce n’est pas un grand soutien, tu vois. Aucun adversaire ne vient jouer en Belgique et se dit : « Oh, ici on est contre l’équipe nationale belge, l’ambiance c’est chaud. » C’est pas la Bosnie, quoi. C’est la mentalité belge.« 

Radja Nainggolan à Sport/Foot Magazine

En Belgique, « les gens veulent toujours que tout soit beau »

Un public trop fade… mais aussi trop exigeant. Car selon Nainggolan, les fans des Diables Rouges sont excessivement portés vers les attentes en termes de jeu. Et c’est peut-être ce qui a empêché l’équipe de Belgique de passer un cap, puisque ce sont davantage les équipes réalistes et pragmatiques qui parviennent à décrocher des titres au niveau international.

« C’est une super génération, mais finalement, il manque quelque chose. Les gens veulent toujours que tout soit beau : du beau jeu, des buts magnifiques… Mais parfois, il faut gagner des matchs sans être beau.« 

Radja Nainggolan à Sport/Foot Magazine
L'équipe de Belgique en 2017 avec Radja Nainggolan (en bas à gauche), à côté de Kevin De Bruyne et en-dessous de Thibaut Courtois et Romelu Lukaku. Icon Sport
L’équipe de Belgique en 2017 avec Radja Nainggolan (en bas à gauche), à côté de Kevin De Bruyne et en-dessous de Thibaut Courtois et Romelu Lukaku. Icon Sport

« Le Ninja » aimerait bien montrer à ses partenaires comment faire, mais le sélectionneur Roberto Martinez le tient éloigné de la sélection depuis mars 2018. A 33 ans, Nainggolan devrait voir son compteur rester bloqué à 30 sélections.

Équipe(s) liée(s) à cet article : Belgique
Personne(s) lié(s) à cet article : Radja Nainggolan
S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
le plus populaire
le plus récent le plus ancien
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires