dans

Liverpool : quand Klopp se moque du président de Chelsea

Un après-match plein d’humour.

Jürgen Klopp s'est amusé des propositions du président de Chelsea pour la Premier League. (Icon Sport)
Jürgen Klopp s'est amusé des propositions du président de Chelsea pour la Premier League. (Icon Sport)

Jürgen Klopp avait le sourire après la victoire de son équipe sur l'Ajax, mais il n'a pas été question que du match en conférence de presse d'après-match. Plus

Une proposition invraisemblable

Comme l’a fait remarquer Jürgen Klopp, Todd Boehly n’hésite pas. L’homme a la tête de Chelsea depuis le mois de mai n’a pas attendu longtemps avant de faire des propositions originales pour le championnat anglais. Dans une conférence donnée à New York, l’homme d’affaires a soutenu l’idée que le football pouvait apprendre du sport américain. Très inspiré par ce qui peut se faire dans son pays, Boehly verrait d’un bon œil l’organisation d’un match All-Star opposant les clubs du nord de Premier League, à ceux du sud. Ce qui motive le successeur de Roman Abramovitch, c’est surtout l’appât du gain : « Vous pourriez faire un match All-Star nord contre sud en Premier League et financer très facilement tout ce dont la pyramide a besoin. Tout le monde aime l’idée de plus de revenus pour la Ligue. »

Todd Boehly (au centre), est le président de Chelsea. (Icon Sport)
Todd Boehly (au centre), est le président de Chelsea. (Icon Sport)

Tout le monde ? Boehly fait fausse route. Soulagé par un Liverpool qui a renoué avec la victoire, l’entraîneur des Reds a réagi avec beaucoup d’ironie. « Veut-il aussi faire venir les Harlem Globetrotters et les faire jouer contre une équipe de football ? Je suis surpris par la question, alors ne jugez pas trop mes réponses. » L’Allemand, qui avait déjà eu du mal à concevoir le licenciement de son compatriote Thomas Tuchel, n’est pas très ouvert à l’idée du spectacle à tout prix, et il a expliqué pourquoi.

Deux modèles trop différents pour Klopp

Pour le tacticien qui a trouvé la faille de l’Ajax, ce qui se fait aux États-Unis ne peut s’exporter en Premier League. La première raison, c’est tout simplement le calendrier. « Super, quand il trouvera une date pour ça, il pourra m’appeler. Il oublie que dans les grands sports en Amérique, les joueurs ont des pauses de quatre mois et qu’ils sont très heureux de pouvoir faire un peu de sport pendant ces pauses. C’est complétement différent dans le football. Mais peut-être pourra-t-il m’expliquer tout cela à un moment donné et trouver une date appropriée » a ainsi déclaré Klopp. Pour rappel, Liverpool souffre beaucoup en ce début de saison, notamment à cause du rythme effréné que le calendrier impose au club depuis de longs mois.

Un autre point que n’a pas cerné le patron de Chelsea, c’est la rivalité importante qui règne en Premier League. Le manager des Reds a beaucoup de mal à imaginer certaines associations. « Je ne suis pas sûr que les gens désirent voir ça. Imaginez cela : des joueurs de Manchester United, de Liverpool, d’Everton réunis dans une même équipe. Tous les gars de Londres ensemble, Arsenal, Tottenham… génial ! » Bien qu’ayant échangé de longues secondes sur le sujet, Klopp peinait toujours à croire les propositions de Boehly en fin d’interview.

Équipe(s) liée(s) à cet article : Liverpool
Personne(s) lié(s) à cet article : Jürgen Klopp
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires