dans

FFF : Noël Le Graët a une idée sur son successeur à la présidence

Son mandat prend fin en 2024.

Noël Le Graët, président de la FFF.
Noël Le Graët, président de la FFF. (Icon Sport)

À la tête de la FFF jusqu'en 2024, Noël Le Graët pense déjà à la suite. Le dirigeant de la Fédération Française de Football a déjà un nom pour lui succéder. Plus

La fin d’une ère à la FFF

À la tête de la Fédération Français de Football depuis juin 2011, Noël Le Graët voit son mandat se terminer en 2024. À quelques années de la fin de celui-ci, l’actuel président de la FFF imagine déjà le candidat idéal pour lui succéder. D’ailleurs, il aurait même déjà un nom en tête. À 80 ans, Le Graët ne devrait pas se représenter pour un nouveau mandat. Place à la nouveauté !

Marc Keller, président du RC Strasbourg depuis 2012.
Marc Keller, président du RC Strasbourg depuis 2012. (Icon Sport)

Pour un entretien accordé à Pierre Ménès, Le Graët se confie sur sa succession. Et donne le nom de celui qu’il voit le remplacer : « Marc Keller est un homme qui a bien réussi sa vie et son club. Il ne la ramène pas pour tout et rien« , a commencé le président de la FFF. Il poursuit et avoue : « Il devra vendre son club, ce qui n’est pas rien. Mais il est clair que s’il est libre, j’aimerais qu’il prenne ma place. » L’actuel président du RC Strasbourg peut-il être un bon candidat à la présidence ?

Marc Keller pour 2024 ?

Le Graët avait déjà évoqué son désir de voir Keller prendre sa place. En février 2021, il avait déclaré pour RTL : « Il se trouve que dans l’équipe actuelle, il est probable qu’il y ait un futur président de Fédération. Ceci dit, il faut être indépendant complètement et ce n’est pas si facile. Je pense à Marc Keller, qui est jeune et qui a du talent. »

De son côté, Keller ne pense pas à reprendre le flambeau. Entièrement investi dans le RCSA, la FFF n’est pas sa priorité. Le 25 mars dernier, il affirmait : « Je fais partie du Comex (Comité exécutif) de la FFF pour un deuxième mandat de suite (il faisait partie de la liste menée par Le Graët). J’y ai un certain nombre de responsabilités, notamment auprès des équipes de jeunes. Mes responsabilités fédérales me conduisent à assister régulièrement à des réunions à Paris. Mais je mets toute mon énergie dans le Racing. » Affaire à suivre…

Personne(s) lié(s) à cet article : Noël Le Graët
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires