dans

JO, EdF – Gignac charge les clubs français : « bâcler les Jeux comme ça, ce n’est pas terrible »

Le capitaine a invité les clubs à faire davantage preuve de clémence pour 2024 !

Après l'élimination des Bleus aux Jeux Olympiques, André-Pierre Gignac a exprimé sa déception. L'attaquant a également exprimé le regret que la France n'ait pas disputé le tournoi avec plus d'ambitions (iconsport)
Après l'élimination des Bleus aux Jeux Olympiques, André-Pierre Gignac a exprimé sa déception. L'attaquant a également exprimé le regret que la France n'ait pas disputé le tournoi avec plus d'ambitions (iconsport)

Éliminé des Jeux Olympiques ce mercredi 28 juillet après une nouvelle cuisante défaite contre le Japon (4-0), André-Pierre Gignac est revenu après la rencontre sur le parcours des Bleus. Déçu de n’avoir pas pu atteindre les quarts de finale, l’attaquant a reconnu la supériorité des adversaires et regretté que la France n'ait pas abordé les Jeux avec plus de sérieux et d'ambitions. Le capitaine de cette formation bricolée a notamment taclé les clubs français, coupables d'avoir refusé de libérer leurs meilleurs jeunes pour l'événement. Plus

Gignac et le fiasco des JO

Une déroute pour terminer… Lourdement battue 4-0 par le Japon ce mercredi 28 juillet, la France quitte les Jeux Olympiques dès la phase de poules. Auteur d’un retentissant triplé face à l’Afrique du Sud, André-Pierre Gignac n’a cette fois rien pu faire pour permettre aux hommes de Sylvain Ripoll de poursuivre leur route à Tokyo. Touché après la rencontre, le capitaine de 35 ans a réagi à chaud à cette désillusion. Et l’idole des Tigres a regretté de voir que les autres sélections engagées étaient à la fois mieux préparées et mieux armées que les Bleus.

Gignac a commenté l'élimination des Bleus aux JO après la déroute face au Japon ce mercredi (4-0) (iconsport)
Gignac a commenté l’élimination des Bleus aux JO après la déroute face au Japon ce mercredi (4-0) (iconsport)

« C’était compliqué de A à Z. On a essayé, on a tout donné, mais les équipes sont prêtes, collectivement, et physiquement. Il n’y a pas d’excuses à avoir, mais on a vu aujourd’hui une équipe à la maison (le Japon), qui veut gagner les Jeux, et qui a amené un gros groupe, comme le Mexique l’a fait. On a été à la hauteur seulement une mi-temps lors de ces Jeux, la seconde contre l’Afrique du Sud (4-3). On a vu que prendre au sérieux les Jeux, c’est important. Ça fait mal, car ce groupe a envie et donne beaucoup de choses, et au final les autres sont meilleurs. Le Japon, collectivement, c’est très fort. Ils travaillent depuis juin ensemble, alors qu’on nous a annulé un stage en Espagne, un match de préparation contre la Côte d’Ivoire, et on a joué un seul match amical, qu’on a gagné en Corée du Sud (2-1). La compétition, ça ne pardonne pas. »

André-Pierre Gignac après la défaite contre le Japon, dans des propos rapportés par L’Équipe

Gignac « fier d’avoir fait cette aventure avec ces garçons »

S’il reconnaît la supériorité du Mexique et du Japon, tous les deux tombeurs de la France, l’attaquant des Tigres est aussi revenu sur l’expérience olympique dans son ensemble. Heureux d’avoir pu participer à la compétition, l’ancien Marseillais n’a émis aucun regret d’avoir accepté de se lancer dans ce défi avec un groupe rajeuni et particulièrement inexpérimenté.

« C’est la seule compétition qui me manquait. Toute ma carrière, j’ai eu l’honneur de porter ce maillot. En plus, quand tu es parti depuis six ans au bout du monde et qu’on te rappelle, c’est spécial. Je suis fier d’avoir fait cette aventure avec ces garçons. On a vraiment tout donné, mais la marche était trop haute pour nous. Il y aura toujours une déception car quand on est compétiteur, on a envie de tout casser. Ou moins de rivaliser. Sur le premier match (contre le Mexique, 1-4) et le dernier (contre le Japon), ça n’a pas été le cas. Nous sommes à notre place. J’ai dit que je partais à la guerre avec ce groupe, et je le fais jusqu’à la fin. Je n’échangerais contre rien au monde ce qu’on a vécu ensemble. »

André-Pierre Gignac
Capitaine d'un groupe très jeune et inexpérimenté, André-Pierre Gignac ne regrette pas d'avoir participé à l'aventure olympique (iconsport)
Capitaine d’un groupe très jeune et inexpérimenté, André-Pierre Gignac ne regrette pas d’avoir participé à l’aventure olympique (iconsport)

Aux JO de Paris en 2024 avec Griezmann et Mbappé ?

Après avoir réalisé le « rêve » de participer à des Jeux Olympiques, André-Pierre Gignac s’est projeté sur 2024. Alors que Paris accueillera les athlètes du monde entier, le finaliste de l’Euro 2016 a évoqué la possibilité de disputer les JO à la maison. Et il envisage bien de faire partie de l’aventure, aux côtés d’Antoine Griezmann ou de Kylian Mbappé…

« J’espère qu’en 2024, comme c’est à la maison, ils vont faire l’équipe qu’il faut pour aller le plus loin possible et que les clubs seront plus cléments. Bâcler des Jeux comme ça et mettre en difficulté ton pays, ce n’est pas terrible. Je vais jouer jusqu’à 40 ans, mais je vois qu’Antoine (Griezmann), qui est beaucoup derrière l’équipe de France sur Twitter, se positionne. Kylian (Mbappé) a dit qu’il voulait les faire et on verra bien qui est le troisième (joueur âgé de plus de 23 ans)… « 

André-Pierre Gignac
Antoine Griezmann et Kylian Mbappé se sont déjà positionnés pour disputer les JO 2024 avec la France. Icon Sport
Antoine Griezmann et Kylian Mbappé se sont déjà positionnés pour disputer les JO 2024 avec la France. Icon Sport

Une chose est sûre : ce n’est pas Florian Thauvin, transparent tout au long de la compétition, qui devrait lui griller sa place.

Équipe(s) liée(s) à cet article :
Personne(s) lié(s) à cet article :
Ça fait plaisir de lire un article sans être dérangé par une publicité non ? Pour que ça continue soutenez Foot11.com en vous abonnant ci-dessous gratuitement à un de nos flux ou laissez nous simplement un petit commentaire ci-dessous :)
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires