dans

CDM 2022 : La FIFA rejette l’appel de la Russie, la Pologne qualifiée d’office en finale

Une décision qui ne fait pas le bonheur de tout le monde…

Robert Lewandowski en 2010 avec la Pologne. Icon Sport
Robert Lewandowski en 2010 avec la Pologne. Icon Sport

Alors que la Pologne devait affronter la Russie, dans le cadre de sa demi-finale de barrage pour décrocher une place au mondial 2022, la Fifa a décidé d’écarter la fédération russe du Mondial envoyant directement les Polonais en finale des qualifications face au vainqueur du duel entre la République Tchèque et la Suède. Plus

Dans le contexte de l’invasion russe en Ukraine, la Pologne a été la première nation à prendre position et à demander l’exclusion de la Russie des qualifications à la Coupe du monde 2022. Une initiative accompagnée par les deux autres nations qui disputent les barrages : la Suède et la République tchèque. Les trois Fédérations ont alors publié un communiqué commun dans lequel elles ont fait connaître leur position.

Robert Lewandowski et Wojciech Szczesny ont annoncé publiquement leur refus d'affronter la Russie avec la Pologne (iconsport)
Robert Lewandowski et Wojciech Szczesny ont annoncé publiquement leur refus d’affronter la Russie avec la Pologne (iconsport)

Alors que la FIFA a décidé d’exclure la Russie de la course au Qatar, la fédération a fait appel auprès du Tribunal Arbitral du Sport (TAS) pour obtenir sa réintégration. Un recours que l’institution basée à Lausanne a rejeté. Conséquence, la Pologne, qui devait affronter la Russie, se voit être directement qualifiée pour la finale des barrages, face au vainqueur du duel entre la République Tchèque et la Suède.

Les polonais favorisés ? 

Cependant cette décision ne fait pas le bonheur de tous et ses répercussions manquent d’équité pour certains. En effet, pour les deux autres potentiels finalistes de ces barrages, ce laissez-passer a un goût d’injustice. Une situation pointée du doigt par le président de la Fédération suédoise Hakan Sjöstrand : 

 « La chose la plus raisonnable et juste sportivement aurait été que la Pologne ait un nouvel adversaire en demi-finale. Nous comprenons que c’est un casse-tête difficile à résoudre pour la FIFA, mais néanmoins le principe de jouer dans les mêmes conditions, c’est-à-dire jouer et gagner deux matches de compétition pour atteindre la phase finale de la Coupe du monde, devrait s’appliquer ».

Une déclaration appuyé par les propos de l’entraîneur suédois, Janne Andersson : 

« C’est complètement insensée d’un point de vue sportif », s’est-il emporté. « Cela dit, nous nous concentrons entièrement sur la préparation du match contre la République tchèque. Nous voulons aller à la Coupe du monde et ferons tout pour y arriver », a-t-il souligné.

Équipe(s) liée(s) à cet article : Pologne, Russie
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires