dans

Bordeaux : après la décision de la DNCG, les supporters appellent à l’union sacrée

Illustration emblème Girondins de Bordeaux (Iconsport)
Illustration emblème Girondins de Bordeaux (Iconsport)

Alors que la DNCG a confirmé sa sanction initiale à l'égard des Girondins de Bordeaux, les supporters du club au scapulaire appellent à l'union sacrée par l'intermédiaire d'un communiqué publié par les ultras. Plus

Bordeaux à terre…

C’est fait. Les Girondins de Bordeaux n’auront pas réussi à passer la deuxième audience devant la DNCG. Si la LFP avait demandé une rétrogradation administrative en National 1, la FFF a confirmé cette décision ce mardi 5 juillet. Les dirigeants vont demander un recours au tribunal administratif et au CNOSC, et la ville de Bordeaux va se mobiliser, à l’instar du maire Pierre Hurmic qui interpelle la ministre des Sports, Amélie Oudéa-Castéra. Toutefois, les politiciens ne sont pas les seuls à monter au créneau. C’est également le cas des supporters qui demandent, par l’intermédiaire du groupe Ultramarines Bordeaux 87.

« L’annonce d’hier (mardi 5 juillet, ndlr) est un cataclysme. Elle nous a laissé, tous et toutes, dans un état second, entre sidération, vertiges et nausées. Depuis l’annonce, des milliers de souvenirs et d’images tournent en boucle dans nos têtes. Nous repensons à ces jours heureux, à ces moments d’insouciance. Hier, beaucoup de larmes ont coulé dans les foyers girondins, discrètement mais dignement. (…) Samedi, à 16 heures, nous vous donnons rendez-vous pour une « Marche de la survie » dans les rues de Bordeaux, derrière la bannière Nous Les Girondins. Supporters, salariés, anciens salariés, anciens joueurs, l’heure n’est plus à la discorde. Mettons de côté nos divergences, nos différences de lecture. Notre colère que nous pouvons parfois nourrir les uns envers les autres. Réunissons la famille, celle d’Adieu Lescure, pour une marche pacifique, passionnée, et déterminée. Le maillot d’un club qui doit être éternel sur le dos.« 

Communiqué des UB87.

… très logiquement ?

Si les Girondins de Bordeaux ne survivent pas à ce recours, la descente risque d’être fatale. Cette fois-ci, le club est littéralement au pied du mur. En cas de confirmation de la décision de la DNCG par le CNOSC et le tribunal administratif, le club n’aura d’autre choix que de déposer le bilan. La survie est National 1 est tout simplement impossible au vu des dettes beaucoup trop grandes.

Bordeaux ne compte pas en rester là ! (Iconsport)
Bordeaux ne compte pas en rester là ! (Iconsport)

Tout cela est le résultat d’une gestion désastreuse depuis 2018. La décision de M6 de vendre à GACP est le point de départ du cauchemar bordelais. La dette s’est progressivement accumulée et Gérard Lopez n’a pas pu réparer cela. La faute à une gestion sportive plus que douteuse, puisque le club est descendu en Ligue 2 sportivement, au mérite. Reste désormais à savoir si les supporters de Bordeaux auront la chance de vivre une saison dans l’antichambre de la Ligue 1. Le cas contraire, il faudra attendre longtemps avant de les revoir en professionnel.

Équipe(s) liée(s) à cet article : Girondins de Bordeaux
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires