dans

Entre le clan Erling Haaland et le Borussia Dortmund, c’est « la guerre froide » !

Avec Erling Haaland au milieu, pris entre deux feux !

Erling Haaland. Icon Sport

Le Borussia Dortmund n'a pas du tout apprécié que Mino Raiola, l'agent d'Erling Haaland, et le père de l'attaquant norvégien fassent la tournée des clubs intéressés par le phénomène cette semaine. Les deux parties avaient en effet pris acte de la décision du BvB de retenir son joyau cet été. Les visites de Raiola et Haaland senior ont ainsi été perçues comme une trahison. Plus

Erling Haaland voit grand. Plus grand que le Borussia Dortmund, déjà trop petit pour son immense talent. Son agent Mino Raiola et son père Alf-Inge Haaland l’ont bien compris. Cette semaine, les représentants du phénomène ont ainsi fait la tournée des clubs européens intéressés pour accueillir la bête. Le Barça et le Real Madrid, puis l’Angleterre avec Chelsea notamment… Une attitude qui a fortement déplu au Borussia Dortmund.

Mino Raiola, l’agent d’Erling Haaland. Icon Sport

Une « violation du cessez-le-feu »

Le quotidien AS dévoile les raisons de cette colère. Plus tôt dans la semaine, le Borussia Dortmund et le clan d’Erling Haaland se sont rencontrés pour clarifier leurs positions communes. Erling Haaland, Mino Raiola et Alf-Inge Haaland privilégient un départ du Borussia cet été. Le club, quant à lui, s’y refuse totalement. Or, Raiola et le père d’Haaland ont fait savoir qu’ils comprenaient et acceptaient cette décision.

Erling Haaland. Icon Sport

Problème : le lendemain, Mino Raiola et Alf-Inge Haaland étaient présents à Barcelone pour rencontrer Joan Laporta, le président du Barça. Et les trois hommes n’ont pas parlé tourisme. Il s’agissait bien de préparer le terrain en vue d’une hypothétique arrivée d’Haaland. Inacceptable aux yeux du Borussia Dortmund, qui a perçu cette action comme « une violation du cessez-le-feu conclu la veille« , selon les termes d’AS. Le journal espagnol conclut que « ce n’est que le début de la guerre froide » entre le BvB et le clan d’Erling Haaland.

Le Borussia Dortmund reste serein

Mais le Borussia Dortmund n’est pas pour autant à l’agonie. Le club allemand sait qu’il reste gagnant dans ce dossier. Certes, il y a cette fameuse clause libératoire de 75 millions d’euros. Mais celle-ci ne sera activable qu’en 2022. D’ici-là, le Borussia aura eu le temps de profiter de sa star norvégienne une saison de plus.

Edin Terzic, l’entraîneur du Borussia Dortmund. Icon Sport

Et bien que 75 millions d’euros, cela ressemble à un montant de transfert ridicule pour un phénomène comme Haaland, cela reste une somme importante dans ce monde de crise des revenus lié à la pandémie. Et si vraiment il venait à y avoir transfert cet été, cela ne se ferait pas pour moins de 150 millions d’euros. Le BvB peut donc dormir sur ses deux oreilles.

Équipe(s) liée(s) à cet article :
Personne(s) lié(s) à cet article :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Coupe de France : le Petit Poucet Saumur lance les « hostilités » avant son match contre Toulouse !

Mauricio Pochettino réalise l’un des pires débuts d’un entraîneur sous l’ère QSI !