dans

Rétro année 2021 : ils ont fait 2021, à leur manière

Benzema, Lewandowski, Mbappé, mais aussi Benjamin Mendy, Florentino Pérez ou Arsène Wenger…

Karim Benzema, Benjamin Mendy, Christian Eriksen, Florentino Pérez : des personnages marquants de l'année 2021. Icon Sport
Karim Benzema, Benjamin Mendy, Christian Eriksen, Florentino Pérez : des personnages marquants de l'année 2021. Icon Sport

Joueur, entraîneur, président de club ou arbitre : l'année 2021 n'aurait pas été la même sans eux. Voici les personnalités qui ont marqué l'année footballistique, que ce soit positivement ou négativement. Plus

Raymond Domenech

Quoi de mieux pour démarrer l’année ? A cinq jours de la nouvelle année 2021, le président du FC Nantes Waldemar Kita signe l’un des coups les plus farfelus et risqués de la dernière décennie : l’arrivée de Raymond Domenech au poste d’entraîneur. L’ancien sélectionneur de l’équipe de France n’a pourtant plus aucun crédit après avoir mené les Bleus à la honte de Knysna. Il cristallise même l’hostilité d’une grande partie des fans français. Evidemment, le désastre annoncé a bien lieu : quatre matchs nuls, trois défaites et un licenciement 46 jours après ses premiers pas. Merci pour tout Raymond, mais ce n’était vraiment pas la peine.

Raymond Domenech affiche toujours une mine réjouie, mais il n'y a pas vraiment de quoi avoir le sourire... Icon Sport
Raymond Domenech affiche toujours une mine réjouie, mais il n’y a pas vraiment de quoi avoir le sourire… Icon Sport

Karim Benzema

Par où commencer ? Par son retour en équipe de France, bien sûr, là où tout a (re)commencé. Après presque six ans de mise à l’écart, Karim Benzema est rappelé le 18 mai 2021 par Didier Deschamps, juste avant l’Euro. Et pour « KB9 » (qui devient « KB19 » en Bleu), c’est avant
tout un immense soulagement pour celui qui traînait cette étiquette de banni comme un boulet.

Karim Benzema a porté l'équipe de France sur ses épaules dès son retour en mai 2021. Icon Sport
Karim Benzema a porté l’équipe de France sur ses épaules dès son retour en mai 2021. Icon Sport

Dix mois plus tard, Benzema peut à nouveau se sentir chez lui en France, où il a mis tout le monde d’accord. Alors que son adaptation aux Bleus aurait dû être longue, Benzema s’est intégré à merveille et a tout de suite donné une nouvelle tournure au jeu des Tricolores. Malgré l’Euro raté des Bleus, il a été l’un des rares au niveau (quatre buts en quatre matchs).
Il a aussi été l’un des artisans majeurs du sacre de l’équipe de France en Ligue des nations.

Si bien que toute la France (même celle qui l’avait autrefois rejetée) s’est mise à rêver d’un couronnement au Ballon d’Or pour son nouveau messie. Finalement quatrième derrière – le vrai – Messi, Benzema traîne sans doute encore sa déception. Mais cela ne l’empêchera pas de continuer à viser toujours plus haut, a fortiori avec la Coupe du monde au Qatar qui se profile…

Lionel Messi

Pour tout savoir sur l’année inédite et pleine de rebondissements vécue par Lionel Messi, c’est par ici.

Sergio Agüero

L’une des figures les plus marquantes de la Premier League de la dernière décennie ne rechaussera plus ses crampons de footballeur professionnel. Trahi par son cœur, « le Kun » est contraint de prendre sa retraite le 15 décembre, lui qui avait rejoint le FC Barcelone cet été pour un dernier défi. Manchester City se souviendra longtemps de celui qui a fait son bonheur pendant dix ans, et particulièrement de ce fameux 13 mai 2012…

Kylian Mbappé

C’est un paradoxe, mais Kylian Mbappé a sans doute vécu sa pire année depuis son explosion. En termes de frustration, et pas de statistiques, bien sûr, où il a encore affolé les compteurs et explosé des records. Mais « Kyky » s’est surtout vu rappeler que la vie de footballeur est faite de hauts et de bas. De très bas en l’occurrence, puisque c’est lui qui a raté le tir au but qui a éliminé la France de l’Euro. C’est aussi lui, cet été, qui a été empêché d’accomplir l’un de ses rêves : rejoindre le Real Madrid. Deux grosses désillusions pour l’attaquant du PSG, qui n’avait encore jamais été confronté à ce genre de coups de massue.

Kylian Mbappé seul au monde après son tir au but raté contre la Suisse qui a éliminé la France de l'Euro 2020. Icon Sport
Kylian Mbappé seul au monde après son tir au but raté contre la Suisse qui a éliminé la France de l’Euro 2020. Icon Sport

Un mal pour un bien ? Ces coups d’arrêts et ces échecs font en effet partie de l’apprentissage d’un footballeur, et « Kyky » s’en est servi pour repartir au charbon avec une maturité et une détermination décuplées. Et si cet été maudit de 2021 était la meilleure chose qui pouvait lui
arriver ?

Benjamin Mendy

En parlant de carrière non linéaire d’un footballeur professionnel, Benjamin Mendy en sait quelque chose. Sauf que le coup d’arrêt brutal subi par le latéral gauche français est sans doute le dernier. Accusé de sept viols et d’une agression sexuelle, le joueur de Manchester City est passé du nirvana avec ce titre de champion du monde 2018 à la calamité en seulement trois ans. « Tout va très vite dans le football » n’est donc pas qu’un cliché…

Benjamin Mendy (à gauche) ne refoulera pas les terrains de sitôt. Et probablement jamais... Icon Sport
Benjamin Mendy (à gauche) ne refoulera pas les terrains de sitôt. Et probablement jamais… Icon Sport

Robert Lewandowski

Robert Lewandowski, Karim Benzema, même combat. Prophètes en leur pays d’adoption, les deux attaquants se voyaient déjà soulever le Ballon d’Or. Mais un insatiable nommé Messi leur a plombé le moral. Et peut-être plus à « RL9 » qu’à « KB9 ». Car le tueur à gages polonais du Bayern avait déjà vu la distinction suprême lui filer sous le nez l’an dernier, alors qu’elle lui revenait de droit.

Robert Lewandowski (Bayern) est l'un des meilleurs attaquants du monde, l'un des plus cliniques et l'un des plus élégants. Icon Sport
Robert Lewandowski (Bayern) est l’un des meilleurs attaquants du monde, l’un des plus cliniques et l’un des plus élégants. Icon Sport

Surtout que « Lewangoalski » s’est encore surpassé cette année, battant des records qu’on croyait immortels. Comme celui du nombre de buts inscrits en une saison de Bundesliga, détenu depuis 1971 par Gerd Müller. Impitoyable, Lewandowski a marqué son 41e pion de la saison dernière en championnat un certain 22 mai 2021, entrant ainsi dans l’Histoire. « Lewy » doit-il rallier le Real Madrid pour obtenir la reconnaissance totale qu’il mérite ?

Le duo Florentino Pérez / Andrea Agnelli

En 2021, le football a vécu un nouveau chapitre de son histoire… l’espace de trois jours. Préoccupés par la perte d’attractivité de leur sport et la volonté d’engranger davantage de revenus, douze dirigeants de clubs ont choisi de faire sécession avec le reste du monde, créant une nouvelle compétition quasi-fermée entre gros bonnets : la Super League. A l’origine de ce séisme retentissant : Florentino Pérez et Andrea Agnelli.

Florentino Pérez (président du Real Madrid) et Andrea Agnelli (président de la Juventus) sont les deux principaux instigateurs de la Super League. Et ils se moquent bien d'être haïs par une majorité des fans. Icon Sport
Florentino Pérez (président du Real Madrid) et Andrea Agnelli (président de la Juventus) sont les deux principaux instigateurs de la Super League. Et ils se moquent bien d’être haïs par une majorité des fans. Icon Sport

Les patrons respectifs du Real Madrid et de la Juventus pensaient avoir fait tout ce qu’il fallait pour mener leur projet à bien, mais ce dernier n’a fait illusion que trois jours. Avant un fulgurant retour en force ? Car la menace rôde toujours, et Pérez et Agnelli attendent juste une nouvelle occasion pour se refaire détester de la majorité des fans.

Christian Eriksen

Lui aussi a réservé de sacrées frayeurs aux fans de foot du monde entier. Mais contrairement à Sergio Agüero, Christian Eriksen est toujours debout après son malaise cardiaque à l’Euro, le 12 juin 2021. Le milieu danois de 29 ans a certes été forcé de quitter l’Inter le 17 décembre, mais d’autres championnats sont déjà prêts à l’accueillir à bras ouverts pour continuer de faire briller sa flamme.

Stéphanie Frappart

Une arbitre dont le talent est tel que la séparation hommes / femmes dans le football ne sera bientôt plus une limite pour elle. A 38 ans, la Française est devenue la première femme à officier lors d’un Euro de football masculin cet été, en tant que quatrième arbitre. Une première historique qui s’inscrit dans une longue série, et qui en appelle bien d’autres encore…

Stéphanie Frappart en impose. Icon Sport
Stéphanie Frappart en impose. Icon Sport

Arsène Wenger

Le moins qu’on puisse dire, c’est qu’il prend sa tâche très à cœur. Directeur du développement mondial à la FIFA, Arsène Wenger ne se contente pas de proposer des réformettes. Ce qu’il veut, c’est imposer un projet cher à Sepp Blatter : organiser une Coupe du monde tous les deux ans. Si l’ancien entraîneur d’Arsenal s’en défend, la motivation principale derrière ce dossier est évidemment financière, avec une promesse de revenus exponentiels pour la FIFA. Wenger porte aujourd’hui un projet contre lequel il se serait insurgé il y a à peine cinq ans, un signe que le football ne tourne parfois plus vraiment rond.

Arsène Wenger a fait du projet de la Coupe du monde tous les deux ans son cheval de bataille. Icon Sport
Arsène Wenger a fait du projet de la Coupe du monde tous les deux ans son cheval de bataille. Icon Sport

Dimitri Payet

Il est devenu le porte-parole et le symbole des violences dans les tribunes des stades de Ligue 1. Ciblé par des projectiles à Montpellier début août, puis touché à Nice et à Lyon, Dimitri Payet a été poussé à bout. « Est-ce que je dois arrêter le football ? » , s’interrogeait le milieu offensif de l’OM en décembre. Mais le Réunionnais de 34 ans ne s’est jamais apitoyé sur son sort, et s’est saisi de son statut de victime pour mener le combat contre l’inaction des instances, des autorités et des clubs face à la violence de certains « supporters. » Si les mesures de sécurité annoncées par le gouvernement à la mi-décembre sont un premier pas important vers plus de sérénité, la volonté et l’ardeur de Dimitri Payet y sont sans doute un peu pour quelque chose…

Dimitri Payet est en passe de gagner son combat contre les pseudo-supporters qui sévissent dans les stades. Icon Sport
Dimitri Payet est en passe de gagner son combat contre les pseudo-supporters qui sévissent dans les stades. Icon Sport
Personne(s) lié(s) à cet article : Christian Eriksen, Karim Benzema
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires