dans

Paris Saint-Germain : Kylian Mbappé, tête froide

Il est en train de changer de dimension !

Kylian Mbappé a montré qui était le patron contre le Bayern avec le PSG (2-3). Icon Sport

Grâce à son doublé sur la pelouse du Bayern (2-3), en quart de finale aller de Ligue des champions mercredi 7 avril, Kylian Mbappé a confirmé après son fracassant triplé face au Barça. Le champion du monde semble définitivement avoir franchi un cap au niveau de l'efficacité lors des grands rendez-vous du PSG en Ligue des champions. Lui qui est le joueur le plus décisif de cette phase éliminatoire - à égalité avec un certain Erling Haaland - semble (re)devenu un tueur à sang froid. Mais les sceptiques attendent toujours de voir s'il saura rééditer ses performances contre des défenses encore plus redoutables, devant encore plus de pression... Plus

On attendait de Kylian Mbappé qu’il franchisse un cap lors des matchs couperets de Ligue des champions avec le PSG. Avant les huitièmes de finale de cette cuvée 2020/2021, l’attaquant star n’avait marqué qu’une fois lors de ses neuf rencontres à élimination directe avec le club de la capitale. Des ennuis qui semblent désormais loin derrière lui, tant le prodige de Bondy impressionne depuis l’ouverture des matchs au couteau de cette Ligue des champions.

Mbappé, le chirurgien

C’est simple : avec 6 buts depuis le début de la phase éliminatoire de la compétition, Kylian Mbappé en est le joueur le plus décisif… à égalité avec Erling Haaland. L’autre star de la nouvelle génération cumule en effet 4 buts et 2 passes décisives avec le Borussia Dortmund.

Kylian Mbappé a encore marqué face au Bayern. Icon Sport

Mais Mbappé pourra se consoler en se disant qu’il est le joueur le plus efficace à ce stade de la compétition. L’attaquant du PSG n’a en effet tenté que 12 tirs depuis l’ouverture des rencontres à élimination directe. A chaque fois que le crack français prend sa chance, donc, il trouve la cible une fois sur deux. Un joli ratio pour un joueur qui a souvent été tancé pour ses soucis d’efficacité avec le PSG (coucou le Bayern en finale de Ligue des champions l’an dernier).

A lire aussi : Son plan de carrière écrit à 10 ans, son ego, son absence de limites : Kylian Mbappé dit tout !

Kylian Mbappé marque le premier but du PSG contre le Bayern. Icon Sport

La montée en puissance de Kylian Mbappé

Surtout, ses statistiques impressionnantes font état d’une vraie montée en puissance pour le virtuose de 22 ans. En 2017/2018, il n’avait pas marqué face au Real Madrid en huitièmes de finale de la Ligue des champions (1-3, 1-2). En 2018/2019, il avait fait mouche à une reprise lors du tristement célèbre duel contre Manchester United, toujours en huitièmes (2-0, 1-3). L’an dernier, diminué, il n’avait pas su trouver la faille au cours de l’excellent parcours de sa formation jusqu’en finale, mais avait tout de même distillé deux passes décisives. Cette saison est donc définitivement celle de l’explosion pour Mbappé lors des grandes affiches.

Kylian Mbappé et son fameux duel perdu face à Manuel Neuer lors de la finale de Ligue des champions l’an dernier. Icon Sport

Pourtant, à l’entendre, rien de plus normal pour celui qui se dit fait pour ce genre de rencontres au sommet, comme il l’a confié après son doublé contre le Bayern (2-3) :

« Comme j’avais dit à Barcelone, j’aime ce genre de matchs. Ça ne m’a pas toujours souri, mais je ne suis pas là pour me cacher. J’aime bien jouer ce genre de matchs et être décisif. »

Kylian Mbappé au micro de RMC Sport après la victoire face au Bayern (2-3)
Kylian Mbappé célèbre son triplé au Camp Nou face au Barça. Icon Sport

Les sceptiques l’affirment : le plus dur reste à venir

En y ajoutant son doublé contre l’İstanbul Başakşehir lors du dernier match de la phase de groupe, Mbappé en est même à 8 buts sur ses derniers 4 matchs de Ligue des champions. Cependant, les sceptiques demandent toujours à voir. Ils pointent la faiblesse relative des défenses du Barça et du Bayern, dont les caractéristiques conviennent à merveille à Mbappé. Jouant haut et laissant beaucoup d’espaces, celles-ci offrent des boulevards à la star parisienne.

Kylian Mbappé a plus de mal contre des défenses regroupées. Icon Sport

Contre des formations plus compactes, avec moins de possibilités pour s’exprimer, Mbappé saura-t-il tirer son épingle du jeu ? Parviendra-t-il à faire la différence aux derniers stades de la compétition, comme il n’avait pas su le faire l’an dernier lorsque la pression devenait de plus en plus forte ? Rien n’est moins sûr, pour les sceptiques. Ceux-ci ne demandent qu’à voir le bolide à l’œuvre face aux références européennes de cette saison que sont les défenses de Manchester City, du Real Madrid ou de Chelsea. Et si l’oiseau rare passe le test, alors il sera définitivement temps de s’assoir et d’applaudir le bonhomme.

Personne(s) lié(s) à cet article :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Zinédine Zidane laisse planer le doute sur son avenir : « la Juventus est importante pour moi »

Paris Saint-Germain : subir, oui, mais jusqu’à quel point ?