dans

Malgré les fortes tensions internes, Nice n’a plus le droit à l’erreur

A quitte ou double !

Aaron Ramsey et Nice jouent gros ce jeudi (Icon Sport)
Aaron Ramsey et Nice jouent gros ce jeudi (Icon Sport)

Très décevant seizième de Ligue 1 après trois journées, l'OGC Nice n'a toujours pas gagné cette saison. Et ce au moment de disputer un match européen capital, ce jeudi 25 août 2022, face à Tel Aviv. Dans un climat de plus en plus électrique. Plus

Deux matches, deux défaites, zéro but marqué. Le dernier bilan de l’OGC Nice n’est pas bon. Les Aiglons ont mal négocié leur départ en Ligue 1, comme leur barrage aller de Ligue Europa Conférence qui plus est. Alors que de vives tensions commencent à émerger, surtout relatives au mercato estival, c’est sur le terrain que les Niçois devront répondre de la plus belle des manières. Dès ce jeudi à l’occasion d’un match retour qui s’annonce bouillant à l’Allianz Riviera ?

Un mercato qui agace Lucien Favre

Cet été, c’est donc Lucien Favre, 64 ans, qui a fait son grand retour sur le banc de l’OGC Nice, pour prendre la suite de Christophe Galtier, parti à la hâte au Paris Saint-Germain. Si la relation du technicien suisse après le président du Gym, Jean-Pierre Rivère, est pour le moins cordiale, des tensions commencent à émerger. En effet, l’ancien coach du Borussia Dortmund serait passablement agacé par la tournure qu’est en train de prendre le mercato estival niçois.

Lucien Favre, le nouvel entraîneur de l'OGC Nice (Icon Sport)
Lucien Favre, le nouvel entraîneur de l’OGC Nice (Icon Sport)

Mais ce n’est pas tout. En parallèle, Favre serait en désaccord avec Iain Moody, nouveau conseiller sportif de Nice. La récente signature d’Aaron Ramsey, visiblement pas désirée par le coach du Gym, en est le parfait exemple. Aussi, des renforts se font attendre au poste de latéral gauche, d’ailier mais aussi d’avant-centre, comme l’expliquaient nos confrères de chez RMC Sport il y a peu. Sans parler des méthodes du technicien, qui seraient discutées au sein du vestiaire.

Sportivement, Nice joue gros cette semaine

Malheureusement pour Nice, cette ambiance loin d’être au beau fixe se reflète sur le terrain. Après deux nuls poussifs chez le promu Toulouse puis contre Strasbourg, l’écurie des Alpes-Maritimes a chuté à deux reprises. À Clermont en Ligue 1, perdant au passage Mario Lemina, exclu. Mais aussi en barrage aller de Ligue Europa Conférence. À chaque fois sur le même score (1-0). Ce jeudi 25 août 2022, Andy Delort et ses coéquipiers joueront donc très gros dans leur Allianz Riviera. Face à un Maccabi Tel-Aviv à leur portée, les Aiglons devront retrouver le chemin des filets pour espérer passer.

D’autant que derrière, l’OGC Nice affrontera successivement l’Olympique de Marseille, Lille dans le Nord puis l’AS Monaco. Le tout en l’espace d’une petite semaine. C’est dire si les prochains jours seront importants sinon décisifs pour les Aiglons, aussi bien au niveau du mercato que côté terrain. Bien évidemment, en l’état actuel des choses, la position de Lucien Favre est, au pire, fragilisée. Mais une vilaine série conjuguée à une fronde du vestiaire pourrait faire vivre à Nice une fin d’été bien plus mouvementée que prévu.

Équipe(s) liée(s) à cet article : OGC Nice
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires