dans

Exclu Foot11 – Faouzi Ziyech : « J’ai protégé Hakim des erreurs, sinon il aurait été un talent gâché »

Un destin qui a failli basculer !

Hakim Ziyech en 2013 sous les couleurs de Heerenveen (Pays-Bas) @iconsport
Hakim Ziyech en 2013 sous les couleurs de Heerenveen (Pays-Bas) @iconsport

Hakim Ziyech, le gaucher de Chelsea, est l'un des meilleurs attaquants africains. Pourtant, ce joueur au fort caractère est absent de la CAN, brouillé avec le sélectionneur du Maroc Vahid Halilhodžić. C'est à Dronten, aux Pays-Bas, que Ziyech est né et a commencé le football. Son frère Faouzi nous raconte son enfance et ses débuts, en exclusivité pour Foot11.com ! Plus

Aujourd’hui à Chelsea et absent de la liste du Maroc pour la CAN 2022, le milieu offensif Hakim Ziyech (28 ans) n’a pas toujours eu une vie facile. Né à Dronten, aux Pays-Bas, où il prendra sa première licence, Hakim Ziyech perd son père alors qu’il n’a que 10 ans. Après un pied dans la délinquance, le merveilleux gaucher, épaulé par son frère Faouzi, prend le virage du football. Des débuts difficiles qui le mèneront à Heerenveen (Eredivisie), puis à Twente et à l’Ajax Amsterdam, et enfin à Chelsea. En exclusivité pour Foot11.com, son frère Faouzi Ziyech revient sur les premiers pas de son frère Hakim et son arrivée à Heerenveen.

Comment votre frère, Hakim, est venu au football ?

« Hakim est le plus jeune des 5 frères de la famille. On jouait tous dans la rue. Certains d’entre eux étaient meilleurs qu’Hakim et plus talentueux, mais sans aide, sans chance et sans conseils. Hakim avait une bonne vision du jeu mais c’était aussi un joueur qui pensait vite. Il avait de la chance d’être le plus jeune. Quand notre père est décédé, l’Ajax n’a pas voulu de lui. Ils ont dit qu’il n’avait pas le niveau… A Heerenveen, par contre, ils le voulaient dans leur académie.« 

Hakim Ziyech en 2016 avec Twente, le club qu'il a rejoint après Heerenveen. Icon Sport
Hakim Ziyech en 2016 avec Twente, le club qu’il a rejoint après Heerenveen. Icon Sport

« Je me sentais responsable d’Hakim, je lui ai donné toutes les chances, les opportunités et je l’ai protégé des grosses erreurs, sinon il aurait été un autre talent gâché. J’étais à ses côtés pour qu’il puisse se développer et se concentrer. Ce n’était pas toujours facile, cela a duré plusieurs années. Après 3 ans, il est allé dans une famille d’accueil. C’était mieux pour lui, il n’était pas toujours sérieux. Un jour, il a voulu arrêter, alors je l’ai poussé à continuer et à faire mieux. »

Les débuts d’Hakim Ziyech à Heerenven

« Ses débuts à Heerenveen étaient incertains et une autre année n’était pas prometteuse. Hakim était un poids plume. Après, c’est devenu sérieux et difficile. Il y avait beaucoup de compétition mais il a bien réussi. Ils l’ont laissé jouer avec des coéquipiers plus âgés et plus grands mais il n’a jamais été pris au sérieux par les équipes nationales néerlandaises jusqu’en U17. Il a joué des matchs avec les U17/U19, les U21 et les U23. Avec des hauts et des bas, il est arrivé dans l’équipe première du SC Heerenveen. En 2012, il a fait ses débuts en Eredivisie à l’âge de 19 ans avec le club. Après, tout est allé très vite…« 

Hakim Ziyech en 2016 avec l'Ajax, quatre ans après ses débuts en Eredivisie avec Heerenveen. Icon Sport
Hakim Ziyech en 2016 avec l’Ajax, quatre ans après ses débuts en Eredivisie avec Heerenveen. Icon Sport
Personne(s) lié(s) à cet article :
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires