dans

Et si le RC Lens était la bonne surprise du très haut de tableau ?

Les Sang et Or font un excellent début de saison.

Les Sang et Or réalisent des débuts excellents.
Les Sang et Or réalisent des débuts excellents. (Icon Sport)

Un niveau de jeu alléchant, des joueurs combatifs et une troisième place amplement mérité : voici de quoi résumer le RC Lens, en ce moment. Les Lensois sont sur une dynamique positive et ne comptent pas s'arrêter là. Plus

Des débuts plaisants

Le début de saison est croustillant en Ligue 1. Le Paris Saint-Germain, l’Olympique de Marseille et le RC Lens se disputent le podium et aucune des trois équipes ne parait prête à lâcher sa place. Avec 17 points en 7 journées disputées, les Sang et Or n’ont encore perdu aucun match jusqu’à maintenant. Les Lensois tiennent même la deuxième meilleure attaque de Ligue 1, ex aequo avec le MHSC, grâce à ses 16 buts inscrits. Redoutables offensivement, les hommes de Franck Haise ne se cachent pas et commencent à penser à l’Europe. Interrogé par Téléfoot, Florian Sotoca se laisse tenter par le rêve européen. Cette saison, Lens prouve qu’il a les armes pour atterrir dans une coupe européenne la saison prochaine, reste à savoir laquelle.

Lens peut aussi remercier son joli mercato pour cette dynamique positive. Les arrivées d’Openda, Samed, Cabot ou encore Samba confirment l’été sérieux que la direction sportive a fait. Brice Samba est l’une des pièces maîtresses de ces victoires. Le gardien est solide sur sa ligne et a encaissé 7 buts depuis le début de saison. La révélation belge Loïs Openda est sûrement le plus joli coup des Sang et Or. Arrivé contre moins de 10 millions d’euros, l’attaquant en est déjà à 4 buts en 7 rencontres disputées. Jimmy Cabot, de son côté, est le parfait remplaçant de Jonathan Clauss.

En bref, le RC Lens s’est construit un effectif alléchant comme le confirme Franck Haise : « Je suis très content de cet effectif-là. Pour moi, il est armé, solide. » Avec une équipe menée d’une main de maître par Seko Fofana, Lens peut donc aller loin. D’ailleurs, le milieu de terrain a longtemps été l’attraction de l’été. Sa prolongation confirme le projet fort Lensois et valide un mercato réussit.

Lens reste stable en Ligue 1

Depuis sa remontée en Ligue 1 en 2020, le RC Lens tient sa position. Alors que l’on pouvait imaginer une chute lors de sa deuxième saison dans l’élite française, le Racing a tenu bon. Résultat : le club s’est hissé à la 7ᵉ place lors de ses deux premières saisons en L1. Cette année encore, les Lensois promettent de finir dans le top 10 français. Pourquoi pas faire mieux ? Depuis l’arrivée de Franck Haise à sa tête (février 2020), le RC Lens est sur un petit nuage. Un jeu ambitieux et combatif avec beaucoup de pressing, Franck Haise a trouvé la recette pour gagner. Mais que serait cette recette si elle n’était pas agrémentée par une ferveur à toute épreuve ?

Le RC Lens a joué à guichet fermé face à l'ESTAC.
Le RC Lens a joué à guichet fermé face à l’ESTAC. (Icon Sport)

C’est aussi ça la force du RC Lens : des supporters qui ne lâchent rien. À l’image de leur équipe, les supporters sont toujours présents. Bollaert est réputé pour son ambiance et ses nombreuses rencontres à guichets fermés. En Ligue 1 ou en Ligue 2, Bollaert chante, encourage et fait du bruit pour ses joueurs. Forcément, jouer dans un tel stade donne envie de se dépasser. La bonne dynamique du Racing Club de Lens n’est plus une surprise. Ce qui en est une, c’est sa capacité à travailler, se remettre en question et toujours aller de l’avant. Le podium est accessible.

Un gros calendrier

L’après trêve internationale va être mouvementée. Marseille, Lyon, Lille, Montpellier, de beaux morceaux à venir pour Lens. Avec deux équipes du top 4, les Sang et Or vont devoir faire preuve de solidité et ne pas se laisser submerger par ce qui arrive. Les deux olympiques sont sur des dynamiques similaires. Déjà tombeur de Monaco et Rennes, deux belles écuries dans le championnat, Lens va devoir réaliser les mêmes performances durant les prochaines semaines. Un calendrier qui promet déjà de jolis rebondissements. Entre un derby, un match piège et deux rencontres pour le podium, Lens doit se tenir prêt. La saison est bel et bien lancée. Les deux armes offensives, Florian Sotoca (5 buts) et Loïs Openda (4 buts), vont avoir le loisir de porter les leurs dans cette bataille.

Équipe(s) liée(s) à cet article : RC Lens
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires