dans

L1 (J7) : Monaco inflige à l’OL une deuxième défaite consécutive

Caio Henrique double passeur décisif.

L'OL s'est déplacé à Louis II ce 11 septembre.
L'OL s'est déplacé à Louis II ce 11 septembre. (Icon Sport)

Victoire importante de l'AS Monaco face à l'Olympique Lyonnais en cette fin de 7ème journée. Grâce à des buts des défenseurs Badiashile et Maripan, les Monégasques remportent les 3 points à domicile. Plus

Cette 7ème journée s’est terminée avec un alléchant AS Monaco – Olympique Lyonnais. Gros test pour l’ASM. Avec un Wissam Ben Yedder sur le banc, les Monégasques se sont lancés dans une véritable lutte face aux hommes de Peter Bosz. Dans le dur depuis la reprise de la Ligue 1, l’ASM doit accélérer la cadence s’il veut espérer atterrir en Europe la saison prochaine. L’OL a entamé sa saison de la meilleure des manières malgré une défaite face aux Merlus. La seule ombre au tableau. Les Lyonnais sont sérieux en ce début de saison et souhaitent faire oublier la dernière année manquée. C’est finalement l’AS Monaco qui a eu le dernier mot grâce à sa victoire 2-1.

Une première période imprécise

Dès le début, l’ASM est parti en attaque. Les 5 premières minutes ont été rythmées par le club princier. Seulement, l’Olympique Lyonnais a mis rapidement la pression sur le porteur du ballon. Globalement, le duo Gusto / Tete a bien fonctionné malgré quelques imperfections. Le milieu de l’OL était bien en place et Monaco a eu quelques difficultés à récupérer les ballons. C’est la transition entre le milieu et l’attaque qui a été plus compliquée. Caqueret a eu du mal à trouver Lacazette dans les 25 mètres. Un centre de Gusto file devant la tête de Lacazette. Après 10 minutes de jeu, l’AS Monaco voit déjà la première alerte devant son but. La réaction monégasque : la défense lyonnaise se laisse passer par Golovin qui a le temps de centrer dans la surface. Diatta reprend et trouve le poteau. Le voilà l’avertissement sur les cages de l’OL. 

Pas de but durant la première période.
Pas de but durant la première période. (Icon Sport)

Des occasions il y en a. Malheureusement, les deux équipes ont été encore trop imprécises. L’action de Tete à la demi-heure de jeu en témoigne. Le Brésilien part en attaque, épaulé par Toko Ekambi avec qui il tente un une-deux. Tete frappe pour finir l’action mais le ballon passe au-dessus. Même son de cloche pour Lacazette quelques minutes plus tard qui frappe mais ça frôle le poteau. Le match est équilibré malgré un léger avantage de l’OL. Cependant, Monaco s’est procuré les plus belles occasions et s’est montré plus juste techniquement.

Les espaces dans la défense monégasque ont été nombreux mais l’OL ne les a pas assez exploités. D’ailleurs, les Lyonnais se sont fait peur, Golovin, seul en attaque, frappe de loin. Lopes réalise un arrêt absolument magistral. La semelle de Gusto sur le Russe lors de sa frappe aurait bien pu lui être fatale. Finalement, les deux équipes se maintiennent à 0-0 après 45 minutes de jeu. Un match équilibré, cependant il va falloir faire preuve de malice du côté des deux équipes pour pouvoir trouver le chemin des filets.

Henrique dans le rôle du bourreau de l’OL

Sans surprise, le retour sur la pelouse nous a offert le même scénario qu’en première période. Seulement, cette fois-ci on a vu les filets trembler. À commencer par l’ouverture du score monégasque. Sur un corner tiré par Caio Henrique, Benoît Badiashile place une très jolie tête. Loin d’être seul dans la surface, le défenseur se détend bien et permet donc aux siens de mener au score à la 55’. Lyon se laisse dépasser et enchaîne donc les petites fautes. L’une d’entre elle sera compliquée à gérer… Sur un coup-franc bien négocié, Caio Henrique envoie le ballon vers le point de penalty. Maripan reprend de la tête et inscrit le second mais aussi dernier but monégasque. Lyon, qui était bien en place en première période, a commencé à se disloquer aux alentours de l’heure de jeu. Caio Henrique s’est présenté en tant que tombeur des Lyonnais.

Il faut attendre les 10 dernières minutes pour voir une réaction de l’OL. Ryan Cherki était sûrement la pièce manquante du puzzle. Entré à la 75′, l’attaquant est passeur décisive à peine cinq minutes plus tard. Toko Ekambi bat Nübel qui touche le ballon du bout des doigts. La fin de match était évidemment irrespirable. Les deux équipes étaient proches du cadre, qu’il a été difficile de déterminer un vainqueur ! L’ASM subit les quelques minutes restantes. Cependant, Nübel a assuré l’essentiel dans les cages. Dans le temps additionnel, Cherki, encore lui, fait trembler la défense monégasque. Quand ça veut pas ! On se demande comment le Lyonnais a pu rester sur le banc aussi longtemps…

La feuille de match 

Victoire 2-1 de l’AS Monaco face à l’Olympique Lyonnais pour le compte de la 7ème journée de Ligue 1.

Buts : Badiashile (55′), Maripan (63′), Toko Ekambi (81′), Golovin (89′)

Cartons jaune : Lukeba (66′), Lacazette (79′)

Compo de l’AS Monaco : Nübel – Disasi (c) – Maripan – Badiashile – Vanderson – Camara – Fofana – Henrique – Diatta – Embolo – Golovin 

Compo de l’Olympique Lyonnais : Lopes – Tagliafico – Lukeba – Mendes – Gusto – Caqueret – Lepenant – Tolisso – Toko Ekambi – Lacazette (c) – Tete

Équipe(s) liée(s) à cet article : AS Monaco, Olympique lyonnais (OL)
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires