dans

L1 (J23) – sans forcer, Monaco s’offre Lyon grâce à Ben Yedder

Les recrues lyonnaises n’ont rien changé

Passeur et buteur, Ben Yedder a porté Monaco face à Lyon (iconsport)
Passeur et buteur, Ben Yedder a porté Monaco face à Lyon (iconsport)

Grâce à une entame supersonique - 2-0 après 27 minutes -, l'AS Monaco a tranquillement dominé Lyon ce samedi 5 février (2-0). En stoppant la série lyonnaise, qui n'avait plus perdu en Ligue 1 depuis le 1er décembre, l'ASM double son adversaire et s'installe à la 4ème place. Plus

Après que son OL a renversé l’OM mardi dernier (2-1), Peter Bosz avait décidé de reconduire la même équipe ce samedi 5 février à Monaco. Mal lui en a pris tant les Lyonnais sont d’abord apparus totalement perdus, dans une organisation qui n’a pas fait de place aux recrues, assises sur le banc au coup d’envoi. Trop vite mené par l’AS Monaco, portée par le duo Ben Yedder – Diop, et bousculé dans les grandes largeurs, l’OL n’a cette fois pas eu la même réaction victorieuse que dans l’Olympico. Les Rhodaniens voient leur série de trois victoires consécutives prendre fin. Et le podium s’éloigner. L’ASM elle s’en rapproche en prenant la quatrième place, en attendant la suite de la 23ème journée de Ligue 1.

Ben Yedder et Diop bastonnent l’OL

Au Louis II, Monaco part fort. Beaucoup trop fort pour des Lyonnais vite déstabilisés. Wissam Ben Yedder et Sofiane Diop combinent sur la gauche, dans la zone d’un Léo Dubois en grande difficulté. D’une talonnade, le second lance le premier dont le centre profite à Jean Lucas, arrivé lancé. L’ancien Lyonnais punit l’entame de son ex-club après deux minutes de jeu seulement (1-0).

Avec toujours un temps de retard sur son hôte, l’OL est proche de se faire breaker mais Gelson Martins déjoue face à Anthony Lopes (11’), décisif devant Volland (15’) puis chanceux lorsque la frappe de Diop manque de peu de le lober (21’). Dans la foulée, Ben Yedder lui est plus juste. Lancé par Diop entre Dubois et Jérôme Boateng, il offre sa spéciale au public monégasque, d’une petite louche bien ajustée (2-0, 27’).

Totalement dépassés, les Lyonnais réagissent trop timidement. Boateng (36’) et Emerson (40’) n’accrochent pas le cadre. Moussa Dembélé voit lui Guillermo Maripán sauver devant sa ligne après une nouvelle sortie hasardeuse d’Alexander Nübel (43’).

Monaco tranquille, Lyon sans réaction

La réaction de Peter Bosz est plus affirmée. L’entraîneur des Gones change trois hommes à la mi-temps et envoie Rayan Cherki et ses deux recrues de l’hiver, Romain Faivre et Tanguy Ndombele. Si Diop manque de tuer tout suspens (50′), Lyon s’installe plus haut sous l’effet de sa réorganisation tactique. Mais contrairement au duel face à Marseille en début de semaine, les Lyonnais ne parviennent pas à tout renverser. La plus grosse occasion du deuxième acte est celle de Castello Lukeba, qui bute à bout portant sur Nübel, auteur d’une parade cruciale (51′).

L’Allemand et ses coéquipiers n’ont toutefois pas à forcer pour contenir leur adversaire dont les tentatives de déstabilisation manquent de mordant. Monaco, et ses trois seuls tirs de la seconde mi-temps, se dirige alors tranquillement vers un succès précieux. Avant Nice – Clermont ce dimanche, les Monégasques reviennent à cinq longueurs du podium. Lyon s’en éloigne de nouveau.

La fiche de Monaco – Lyon

Monaco 2-0 Lyon

Buts : Lucas (2′) et Ben Yedder (27′) pour Monaco

Monaco (4-4-2) : Nübel – Aguilar, Disasi, Maripán, Henrique – Martins (Vanderson, 62′), Tchouaméni, Lucas (Matazo, 79′), Diop (Akliouche, 88′) – Ben Yedder, Volland (Fofana, 62′).

Lyon (3-4-2-1) : Lopes – Dubois, Boateng, Lukeba – Gusto, (Faivre, 46′) Caqueret, Mendes (Ndombele, 46′), Henrique (Cherki, 46′) – Paquetá (Barcola, 88′), Emerson – Dembélé.

Équipe(s) liée(s) à cet article : AS Monaco, Olympique lyonnais (OL)
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires