dans

ELC (½ retour) OM – Feyenoord : Feyenoord élimine l’OM et rejoint l’AS Roma en finale

L’ascension européenne prend fin ce soir.

Fin de parcours pour l'OM en Europe.
Fin de parcours pour l'OM en Europe. (Icon Sport)

Alors que l'OM avait tout pour aller au bout de cette Ligue Europa Conférence, l'aventure prend fin dès ce soir. Une fin qui laisse un goût amer. Malgré un match dominé, Feyenoord a mieux géré sa rencontre. Plus

Malgré un début match marqué par les incidents entre les supporters des deux clubs, on a seulement envie de penser à la rencontre. Après une défaite 3-2 à Rotterdam, l’OM n’avait plus le droit à l’erreur. Malgré un chaudron chaud bouillant, les Marseillais n’ont pas su recoller au score. Une aventure européenne qui prend fin sûrement trop prématurément pour les Phocéens.

Marseille débute bien, la sortie de Payet fait mal

Tout est à refaire pour les Phocéens. Après avoir perdu la rencontre aller 3-2, l’OM ne doit plus commettre d’erreurs afin d’espérer une place en finale. Dans un Vélodrome très très chaud, les deux équipes se présentent aussi déterminées l’une que l’autre. L’OM fait une bonne entame de match, un seul but et ce sont les prolongations… la frappe contrée de Payet juste avant la 11ᵉ minute fait frissonner le Vélodrome. Les Néerlandais repoussent, parfois difficilement, les attaques Marseillaises. Une dizaine de minutes plus tard, sur un coup-franc bien placé de l’OM, une tête, puis une tentative de frappe s’enchaînent sans parvenir à trouver le cadre. Mais ça pousse. En contre-attaque, Gerson sert Guendouzi qui décale à droite sur Payet. Le joueur prend le temps de contrôler, le geste de trop sûrement. Il tente une frappe enveloppée pied gauche qui passe en dehors du cadre.

Payet contraint de sortir suite à une blessure.
Payet contraint de sortir suite à une blessure. (Icon Sport)

La charnière centrale Néerlandaise est très, trop, facilement prise de vitesse. L’OM fait mal à la défense, l’attaque va vite et Payet est trouvable sans trop d’inquiétude. La première demi-heure est largement dominée par les Olympiens. Il ne manque ce petit but pour confirmer cette bonne première période. Énorme coup dur pour l’OM. Cataclysme même. Dimitri Payet est contrait de sortir sur blessure à la 32’. Alors qu’il se blesse tout seul, le joueur sort en boitant, le visage dévasté. Le Polonais Milik prend sa place. D’ailleurs, il aurait pu signer une entrée parfaite dès le début. Il reprend un joli centre de la tête qui termine directement dans les gants de Marciano.

L’OM se fait peur, Feyenoord pousse

À moins de 10 minutes de la pause, Feyenoord décide de se réveiller et accélère. Sur une seule attaque, les Néerlandais ont réussi à faire frissonner Marseille. Fort heureusement, le ballon est dévié en corner. Par la suite, Pape Gueye parvient à dégager le ballon. Il serait dommage de prendre un but dans les cinq dernières minutes de cette première période. Peres fait faute sur Nelson, un coup-franc très intéressant est à négocier par Feyenoord. Une combinaison en retrait qui se suit par un tir. Très bien joué, bien pensé, on était tout proche d’une désillusion olympienne.

L'OM a buté en première période face au Feyenoord.
L’OM a buté en première période face au Feyenoord. (Icon Sport)

Feyenoord aurait pu profiter d’un cafouillage dans la surface. L’arbitre de touche signale un hors-jeu. L’OM est dans le dur durant ces dernières minutes. Guendouzi, en contre, obtient un bon coup-franc dans les derniers instants. Après un tacle par derrière, le joueur s’écroule sur la pelouse. C’est Harit qui s’en charge. Il frappe, le ballon est dégagé et revient dans les pieds Olympiens. Milik tente une nouvelle tête. Marciano n’a pas trop de difficultés à l’arrêter. 0-0 à la mi-temps, Marseille y croit encore. Encore 45 minutes pour tout faire basculer. 

Un cadre trop fuyant

La seconde et dernière période débute fort. À peine de retour sur la pelouse, une tête néerlandaise est trouvée dans la surface Marseillaise. C’est arrêté par Mandanda. À noter que Pape Gueye a laissé sa place à Pol Lirola dès le retour du vestiaire. Le Vélodrome donne de la voix. Malgré la fermeture du Virage Nord, le stade tout entier pousse. Si Marseille ne se qualifie pas, les supporters n’auront pas à rougir de leur performance en tribunes. Des chants qui poussent les Marseillais, notamment Valentin Rongier. À la 55’, face à 3 néerlandais, Rongier tente une frappe, pas assez forte, qui termine dans les gants de Marciano. 

L’OM croque. Beaucoup trop. Milik, sur un décalage d’Harit, se retrouve seul face au but. Un contrôle trop long termine l’action. Marseille aurait bien pu se faire punir quelques minutes plus tard. Trauner, à l’entrée de la surface, glisse, mais parvient à envoyer une frappe qui frôle l’arrête gauche. La défense Néerlandaise se réveille et réalise une meilleure période. Le retour défensif sur Milik à la 66’ est déterminant. La pelouse s’enflamme. Suite à un contact entre Gerson et Geertruida, le Marseillais s’agace. Guendouzi a ce vice et commence à exaspérer ses adversaires. Il cherche constamment la faute afin de mettre son équipe dans les meilleures conditions. Une grosse tension se faire ressentir au milieu des joueurs.

Clap de fin en Europe pour l’OM

Marseille y croit toujours. Sur un corner très mal dégagé, à 6 m du but, Pol Lirola frappe, mais c’est dévié. Feyenoord gère son match, un effectif combatif en tout maitrise. L’arbitre doit, de son côté, gérer les joueurs qui se cherchent. Ils vont finir par se trouver. L’entrée de Ünder ne semble pas faire de différence durant ses premiers instants. La remise de la tête de Lirola à cinq minutes de la fin, alors qu’il n’était qu’à seulement 3 m du but, retombe sur un défenseur. Quand ça ne veut pas… Feyenoord défend parfaitement. Malgré une charnière en difficulté en début de match, la tendance a vite tourné.

Dans le temps additionnel, Mandanda réalise un arrêt important, voire même décisif pour son équipe. Même scénario pour Kamara quelques secondes plus tard. Avec un gros sang-froid, le Français tacle Dessers dans la surface. Un tacle propre et important. L’OM défend aussi bien, un vrai duel défensif. Le lobe néerlandais à 30 secondes de la fin fait trembler l’OM. Malheureusement, malgré une fin de match très poussive, ce n’est pas suffisant. L’OM est officiellement éliminé de la Ligue Europa Conférence.

La feuille de match 

Match nul 0-0 entre l’Olympique de Marseille et Feyenoord Rotterdam, élimination de l’OM en demi-finales de Ligue Europa Conférence.

But : 

Cartons jaune : Til (33’), Harit (45’), Senesi (45’+2), Kamara (71′), Malacia (74′), Ünder (83′), Dessers (90’+2)

Compo OM : Mandanda – Rongier – Saliba – Kamara – Peres – Guendouzi – Gueye – Gerson – Harit – Payet – Dieng

Compo Feyenoord : Marciano – Geertruida – Trauner – Senesi – Malacia – Aursnes – Kokcu – Til – Nelson – Sinisterra – Dessers

Équipe(s) liée(s) à cet article : Feyenoord, Olympique de Marseille (OM)
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires