dans

Tirage au sort des 8es de la Ligue des champions : Čeferin reconnaît que « c’est la faute de l’UEFA »

et veut « être moins dépendant des technologies »…

Aleksander Ceferin, le président de l'UEFA, est revenu sur le fiasco du premier tirage au sort des huitièmes de finale de la Ligue des champions. Icon Sport
Aleksander Ceferin, le président de l'UEFA, est revenu sur le fiasco du premier tirage au sort des huitièmes de finale de la Ligue des champions. Icon Sport

Aleksander Čeferin, le président de l'UEFA, est revenu sur le fiasco du premier tirage au sort des huitièmes de finale de la Ligue des champions. Celui-ci avait dû être invalidé à cause d'un "problème technique", comme l'avait annoncé l'UEFA. Trois jours après cet énorme couac, Čeferin a présenté "ses excuses" et a promis de "prendre des mesures" pour qu'une telle erreur ne se reproduise pas. Plus

Aleksander Čeferin est sorti du silence. Trois jours après le tirage au sort surréaliste des huitièmes de finale de la Ligue des champions, qui avait dû être intégralement refait après une bourde, le président de l’UEFA a « présenté ses excuses » lors d’une conférence de presse, en faisant la lumière sur cet événement malheureux.

Aleksander Čeferin, le président de l'UEFA. Icon Sport
Aleksander Čeferin, le président de l’UEFA. Icon Sport

Čeferin justifie sa décision

Čeferin a d’abord raconté comment les responsables de l’UEFA avaient réagi après « l’erreur informatique » à l’origine du désastre.

« Quand on a eu l’information que quelque chose s’était mal passé avec le logiciel fourni par une tierce partie, nous avons tout de suite organisé une réunion. (…) On ne savait pas quand l’erreur était arrivée. J’ai déclaré qu’une erreur devenait une faute seulement si on refusait de la corriger. (…) Notre décision a été d’être transparent, de ne rien cacher et de montrer qu’on respecte toutes les règles. »

Aleksander Čeferin, le président de l’UEFA, lors d’une conférence de presse

Čeferin s’est ainsi justifié d’avoir organisé un nouveau tirage au sort intégral, plutôt que de reprendre la loterie au moment où l’erreur s’était produite. Ce qui a notamment suscité la fureur du Real Madrid.

« Être moins dépendant des technologies »

Et maintenant ? Comment faire pour éviter de perdre à nouveau la face ? « C’est encore un peu tôt pour parler des conséquences concrètes. Mais nous parlons à l’avenir de ce que nous avons appris de cette situation » , a d’abord indiqué Čeferin, avant d’ajouter :

« Même si le logiciel est en cause, nous devons comprendre. On ne devrait pas être autant dépendants des technologies. C’est impossible ou très dur de faire les tirages sans les technologies, mais on doit en être moins dépendants. On va informer le public prochainement d’autres mesures. On s’excuse auprès de tout le monde. Mais les erreurs arrivent. Ce n’était pas une erreur humaine, mais une erreur technologique. »

Aleksander Čeferin, le président de l’UEFA, lors d’une conférence de presse
 Aleksander Čeferin veut que l'UEFA soit moins dépendante des technologies pour les tirages au sort. Icon Sport
Aleksander Čeferin veut que l’UEFA soit moins dépendante des technologies pour les tirages au sort. Icon Sport

Les erreurs peuvent arriver, mais à ce niveau-là…

Personne(s) lié(s) à cet article :
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires