dans

Stéphanie Frappart : l’arbitre française entre un peu plus dans l’histoire !

Une Pierluigi Collina au féminin

Stéphanie Frappart. Icon Sport
Stéphanie Frappart. Icon Sport

L'arbitre française Stéphanie Frappart repousse les limites liées à son genre dans le monde du football. Samedi 27 mars, la pionnière de 37 ans est devenue la première femme à diriger un match de qualifications pour une Coupe de monde masculine, lors de Pays-Bas-Lettonie (2-0). Plus

L’arbitre française Stéphanie Frappart est devenue la première femme à diriger un match de qualification pour une Coupe du monde masculine, samedi 27 mars. Et c’est une immense nation du football mondial que l’athlète de 37 ans a eue sous ses ordres : les Pays-Bas.

Les Oranje, opposés à la Lettonie dans leur groupe de qualification pour la Coupe du monde 2022 au Qatar, l’ont emporté 2-0. Et l’arbitrage de Stéphanie Frappart a été à son image : sobre, juste, sans une fausse note.

Stéphanie Frappart lors de Pays-Bas-Lettonie samedi 27 mars. Icon Sport
Stéphanie Frappart lors de Pays-Bas-Lettonie samedi 27 mars. Icon Sport

Une spécialiste des « premières »

Stéphanie Frappart fait tomber une par une les barrières qui empêchaient jusqu’à présent une femme d’arbitrer certaines compétitions chez les hommes. En 2014, elle était déjà la première Française à diriger un match professionnel masculin, en Ligue 2. Puis, il y a deux ans, c’était au tour de la Ligue 1 d’être arbitrée pour la première fois par une femme.

Depuis ses exploits en France, Stéphanie Frappart a continué de chambouler le football masculin en Europe. En août 2019, elle a dirigé la Supercoupe d’Europe entre Liverpool et Chelsea. Et cette saison, la native du Val d’Oise a franchi un nouveau palier. En décembre dernier, elle est devenue la première femme à arbitrer un match de Ligue des champions. C’était lors d’un Juventus – Dynamo Kiev (3-0), à l’illustre Allianz Stadium.

Stéphanie Frappart lors de Juventus-Dynamo Kiev en Ligue des champions en décembre dernier. Icon Sport
Stéphanie Frappart lors de Juventus-Dynamo Kiev en Ligue des champions en décembre dernier. Icon Sport

Frappart veut être un exemple

Chez les femmes, Stéphanie Frappart est aussi connue pour avoir arbitré la dernière finale de la Coupe du monde en France en 2019. « J’espère que mon parcours va encourager les jeunes filles à s’engager dans l’arbitrage« , glissait-elle à l’été 2019 peu avant sa première saison complète dans l’élite – finalement stoppée par la pandémie de coronavirus en mars.

Stéphanie Frappart arbitre le choc de Ligue 1 entre Lille et Monaco en mars 2021. Icon Sport
Stéphanie Frappart arbitre le choc de Ligue 1 entre Lille et Monaco en mars 2021. Icon Sport
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires