dans

Réforme choc de l’UEFA : vers la fin du fair-play financier ?

L’ouverture de la boîte de Pandore pour Manchester City et le PSG ?

Le PSG, dans le viseur du fair-play financier depuis des années, s'en frotte les doigts... Icon Sport
Le PSG, dans le viseur du fair-play financier depuis des années, s'en frotte les doigts... Icon Sport

Selon La Gazzetta dello Sport, l'UEFA pourrait annoncer jeudi 25 mars de nouvelles règles pour le contrôle financier des clubs. La fin du fair-play financier a notamment été évoquée, mais c'est plutôt une réforme de ce système qui serait sur la table... Plus

C’est une petite bombe qu’a lâchée la Gazzetta dello Sport ce mercredi 24 mars. Selon le quotidien italien, l’UEFA envisage de réformer le fair-play financier. L’instance européenne planche sur un nouveau système, moins contraignant pour les clubs concernés. L’UEFA pourrait annoncer ces nouvelles mesures dès jeudi 25 mars.

Le fair-play financier, mode d’emploi

Le fair-play financier avait été instauré il y a dix ans par Michel Platini, président de l’UEFA à l’époque. L’objectif était d’empêcher les clubs les plus puissants financièrement d’écraser la concurrence, notamment sur le marché des transferts. Deux mesures phares permettaient de réfréner les ardeurs de ces mastodontes : ne pas dépenser plus que ce qu’un club gagne, et ne pas dépasser un déficit annuel de 30 millions d’euros.

L'ancien président de l'UEFA Michel Platini avait instauré le fair-play financier. Icon Sport
L’ancien président de l’UEFA Michel Platini avait instauré le fair-play financier. Icon Sport

Manchester City et le PSG, entre autres, ont dû se plier à ces règles pour ne pas être sanctionnés par l’UEFA. Mais les Cityzens, accusés de ne pas les avoir respectées, avaient été condamnés à une exclusion de deux ans de toute compétition européenne, avant d’être finalement relaxés par le Tribunal Arbitral du Sport (TAS).

Manchester City et l'UEFA, pas les meilleurs amis du monde... Icon Sport
Manchester City et l’UEFA, pas les meilleurs amis du monde… Icon Sport

La fin de l’épée de Damoclès pour plus de souplesse ?

Mais depuis la pandémie de Covid-19, la donne a changé. Tous les clubs, même les plus « gros » financièrement, sont confrontés à une chute brutale de leurs revenus. Dans cette période où tout le monde se serre la ceinture, le fair-play financier apparaît comme une restriction anachronique et malvenue.

Des stades vides, des finances en berne... Les clubs se serrent la ceinture. Icon Sport
Des stades vides, des finances en berne… Les clubs se serrent la ceinture. Icon Sport

Mais ça ne signifie pas pour autant la fin du fair-play financier. L’UEFA gardera des mesures d’encadrement des clubs au niveau des transferts et des salaires. C’est surtout au niveau des sanctions que l’instance se montrera plus clémente. Au lieu d’exclure un club fautif d’une compétition européenne, ce seraient de simples amendes qui pourraient être infligées. Attention à ne pas trop ouvrir la porte, Manchester City et le PSG pourraient se faire un plaisir de sauter sur l’occasion !

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires