dans

Liga : le Real Madrid, tenu en échec par le Séville FC, rate l’occasion de prendre la tête !

Au vu du scénario, les Merengue s’en tirent bien !

Karim Benzema et le Real Madrid ont laissé filer deux points face au Séville FC (2-2), ce dimanche 9 mai, mais ils s'en tirent plutôt bien. Icon Sport
Karim Benzema et le Real Madrid ont laissé filer deux points face au Séville FC (2-2), ce dimanche 9 mai, mais ils s'en tirent plutôt bien. Icon Sport

Le Real Madrid est passé par toutes les émotions face au Séville FC (2-2), ce dimanche 9 mai en Liga. Les Merengue, qui pouvaient prendre la tête du championnat en cas de victoire, se sont finalement dirigés vers une défaite jusqu'aux derniers instants de la rencontre, mais Toni Kroos a permis aux Madrilènes d'arracher un point. L'Atlético reste leader avec deux points d'avance sur le Real et le Barça. Plus

Et à la fin, c’est quand même la déception qui prédomine pour le Real Madrid… Menés au score jusqu’à la 94e minute par le Séville FC, ce dimanche 9 mai, les Merengue ont tout de même arraché un point en fin de rencontre (2-2). Mais avant la rencontre, les Madrilènes n’avaient que la victoire en tête, eux qui pouvaient remonter sur le trône de la Liga en cas de succès. L’Atlético reste donc leader avec deux points d’avance sur le Real et le Barça.

Le Séville FC réalise le bon coup à la pause

Le choc a été rendu d’autant plus savoureux que le Séville FC pouvait lui aussi encore croire au titre en cas de victoire. Le match débute ainsi sur un très bon rythme, avec deux équipes désireuses de se projeter promptement vers l’avant. Les visiteurs semblent d’abord prendre le dessus, mais le Real reprend rapidement la main. Karim Benzema croit ainsi ouvrir le score d’une tête claquée au second poteau (13e), mais le but est finalement refusé pour un hors jeu du bout du pied d’Alvaro Odriozola.

Galvanisé, le club de la capitale poursuit sur sa lancée, mais les partenaires de Jules Koundé tiennent bon. Mieux : ils reprennent peu à peu le contrôle des opérations, au point d’ouvrir le score (0-1, 22e). En manque total de repères, la défense remaniée à 100% du Real a d’abord tenu le choc, mais il aura suffit d’une combinaison astucieuse des Blanquirrojos sur coup franc pour qu’elle vole en éclats. Facilement trouvé dans la surface madrilène, Rakitić remet de la tête pour Fernando, qui trompe Courtois après avoir mis Casemiro dans le vent.

Fernando ouvre le score en trompant Thiabut Courtois. Icon Sport
Fernando ouvre le score en trompant Thiabut Courtois. Icon Sport

Vexé, le Real réagit grâce à un Benzema délicieux, qui arme un pétard du gauche détourné par Bounou (32e). Mais le Français est trop seul, pas aidé par une équipe qui manque de mouvement autour de lui. Sur un train de sénateur, le trio Kroos-Casemiro-Modrić n’arrive pas à trouver les décalages nécessaires à déstabiliser la défense regroupée des Sévillans.

La partie bascule dans l’irréel

Si le Real accélère après la pause, il manque d’un petit quelque chose pour que les choses basculent du bon côté (parade de Bounou face à Modrić, penalty presque concédé par Jordan). Zinédine Zidane comprend qu’il s’est trompé en bombardant Federico Valverde au poste d’ailier droit, et le remplace par Marco Asensio. Un changement en forme de déclic, puisque l’Espagnol égalise une minute après son entrée en jeu (1-1, 67e) !

Marco Asensio, buteur une minute après son entrée en jeu... Icon Sport
Marco Asensio, buteur une minute après son entrée en jeu… Icon Sport

Le Real jette toutes ses forces dans la bataille, et croit bien être récompensé lorsque Benzema provoque un penalty… sauf que c’est finalement le Séville FC qui bénéficie de ce privilège pour une main de Militão au départ de l’action ! Un coup du sort qui plombe le Real après la sentence transformée par Rakitić (1-2, 77e), mais l’orgueil des Madrilènes est plus fort.

Ivan Rakitic n'a pas tremblé pour inscrire ce penalty rocambolesque. Icon Sport
Ivan Rakitić n’a pas tremblé pour inscrire ce penalty rocambolesque. Icon Sport

Au bout du temps additionnel, l’entrant Eden Hazard (encore un coaching gagnant de la part de « Zizou ») dévie une frappe de Kroos pour tromper Bounou avec de la réussite (2-2, 90e+4). Un moindre mal pour le Real, qui peut tout de même regretter d’avoir laissé passer la place de leader qui lui tendait les bras…

D'une frappe déviée par Eden Hazard, Toni Kroos a permis au Real de repartir avec un point. Icon Sport
D’une frappe déviée par Eden Hazard, Toni Kroos a permis au Real de repartir avec un point. Icon Sport

Le récap

Real Madrid 2 – 2 Séville FC

Buts : Asensio (67e) et Hazard (90e+4) pour le Real / Fernando (22e) et Rakitić (77e) pour le FC Séville

Compo du Real Madrid : Courtois – Odriozola, Nacho, Militão, Marcelo – Modrić, Casemiro, Kroos – Valverde, Benzema, Vinícius. Entraîneur : Zinédine Zidane.

Compo du Séville FC : Bounou – Navas, Koundé, D. Carlos, Acuna – Rakitić, Fernando, Jordan – Suso, Gomez, Ocampos. Entraîneur : Julen Lopetegui.

Équipe(s) liée(s) à cet article : ,
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires