dans

Real Madrid : Karim Benzema atteint la barre des 70 buts en Ligue des champions !

Le duel de titans à distance avec Robert Lewandowski est plus serré que jamais…

Karim Benzema a désormais inscrit la bagatelle de 70 buts en Ligue des champions. Icon Sport
Karim Benzema a désormais inscrit la bagatelle de 70 buts en Ligue des champions. Icon Sport

En ouvrant le score avec le Real Madrid contre l'Atalanta (3-1) en 8e de finale retour de Ligue des champions mercredi 16 mars, Karim Benzema a marqué son 70e but dans la reine des compétitions européennes. Un chiffre époustouflant qui rapproche l'attaquant français de la quatrième place des meilleurs marqueurs de l'histoire de la compétition... Plus

Karim Benzema est inarrêtable. Ce mercredi 16 mars, alors que le Real jouait sa qualification pour les quarts de finale de la Ligue des champions contre l’Atalanta (3-1), Karim Benzema n’a pas fait que propulser son équipe vers le tour suivant. En ouvrant le score, il a surtout marqué son 70e but dans la prestigieuse compétition. Une barre symbolique que seulement quatre hommes ont franchi avant lui…

Le maestro Karim Benzema

Comme à son habitude, Karim Benzema n’a pas été que décisif contre l’Atalanta. Il a aussi été brillant dans tous les secteurs de jeu. Avec ses décrochages, ses prises de balle et sa distribution du jeu, il a fait un bien fou aux Merengue. Une hyperactivité qui ne l’a pas empêché d’être là au bon endroit, au bon moment pour convertir une offrande de Luka Modrić.

Karim Benzema / Icon Sport.
Karim Benzema / Icon Sport.

C’est sans doute ce qui est le plus remarquable avec Karim Benzema. Le Lyonnais parvient à empiler les buts comme personne alors même que ce n’est pas sa première qualité ! Benzema ne s’est jamais défini par ses buts et il préférera toujours mettre l’accent sur son apport au jeu collectif. C’est d’ailleurs ce que son entraîneur Zinédine Zidane a loué en conférence de presse d’après-match :

« Depuis qu’il est là, il ne fait que progresser. On ne sait pas quand est-ce qu’il va s’arrêter. Sans parler du but, parce que c’est un avant-centre… C’est surtout dans le jeu qu’il est exceptionnel. Pas beaucoup de joueurs sont capables de maîtriser le ballon comme il le fait, de faire jouer les autres et surtout de ne pas perdre le ballon« .

Zinédine Zidane en conférence de presse

L’esthète Benzema est aussi une machine à marquer

Et c’est là où Karim Benzema force le respect. Il assume le double rôle d’un extraordinaire milieu offensif et d’un buteur létal à lui tout seul. Lui qui ne veut pas qu’on le réduise à ses statistiques fait pourtant tout pour marquer l’histoire dans ce domaine ! Pour preuve, il n’est plus qu’à un but de devenir le quatrième meilleur buteur de l’histoire de la Ligue des champions, lui qui ne compte « que » 126 matchs dans la compétition. A 33 ans, il devrait bientôt dépasser Raúl, figé à 71 unités (en 142 matchs).

Karim Benzema / Icon Sport.
Karim Benzema / Icon Sport.

Raúl, cette légende vivante – que Benzema a eu le temps de croiser au Real Madrid lors de la saison 2009/2010 – considérée comme l’un des plus grands buteurs des trente dernières années. Raúl, un buteur qui a connu l’âge d’or des Galactiques et qui était souvent servi sur un plateau. Benzema, lui, a longtemps dû rester dans l’ombre de Cristiano Ronaldo et n’a pas toujours été très bien entouré, particulièrement ces trois dernières années. Un constat qui force encore plus l’admiration.

Karim Benzema et Raúl coéquipiers le temps d'une saison en 2009 / Icon Sport.
Karim Benzema et Raúl coéquipiers le temps d’une saison en 2009 / Icon Sport.

Le duel Benzema-Lewandowski plutôt que Haaland-Mbappé

Et le chemin de Benzema vers les sommets est encore loin d’être terminé. Chaque année, il semble devenir encore meilleur. Encore plus merveilleux, encore plus efficace. A 33 ans, il lui reste encore une flopée d’années devant lui. Et dès cet été, ou à l’été 2022, le Real Madrid souhaite mettre le paquet sur une star enfin capable de l’épauler en attaque.

Karim Benzema reçoit le brassard de capitaine de la part de Sergio Ramos contre l'Alatanta. Icon Sport
Karim Benzema reçoit le brassard de capitaine de la part de Sergio Ramos contre l’Alatanta. Icon Sport

De quoi lui permettre de continuer à tracer sa route vers les records, et de prendre l’avantage dans son match à distance avec Robert Lewandowski (72 buts en 95 matchs de Ligue des champions). Et s’il était temps d’arrêter de survendre le duel de la nouvelle génération entre Haaland et Mbappé, pour rendre aux deux monstres du Real et du Bayern la lumière qu’ils méritent ?

Robert Lewandowski. Icon Sport
Robert Lewandowski. Icon Sport
Personne(s) lié(s) à cet article :
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires