dans

PSG – Trapp règle ses comptes avec Sirigu qui lui souhaitait « du mal »

L’Allemand n’a pas bien vécu ses années parisiennes…

Kevin Trapp (à droite) lors de son passage au PSG (iconsport)
Kevin Trapp (à droite) lors de son passage au PSG (iconsport)

Passé trois saisons par le PSG, Kevin Trapp ne garde pas que de bons souvenirs de son aventure parisienne. Plus de trois ans après son départ définitif pour Francfort, il est revenu pour Kicker sur sa cohabitation difficile avec Salvatore Sirigu. Plus

À l’Eintracht Francfort depuis 2018-2019, Kevin Trapp a trouvé de la continuité en Allemagne après trois saisons mitigées à Paris. Arrivé dans la capitale en 2015, après des performances solides en Bundesliga, l’international allemand (5 sélections) y a pris la succession de Salvatore Sirigu, premier gardien titulaire de l’ère QSI. Mais alors que l’Italien a poursuivi, principalement en tant que remplaçant, au sein du club de la capitale, Trapp a reconnu dans une interview donnée à Kicker que la cohabitation entre les deux hommes avait été difficile. Et ce, malgré 91 matchs joués avec le maillot parisien.

Trapp pointe l’attitude de Sirigu à son égard

« La situation était un peu tendue. Si vous avez quelqu’un derrière vous qui ne vous souhaite que du mal, alors c’est aussi inconfortable pour l’ambiance entre les gardiens de but », explique celui qui était titulaire lors de la fameuse remontada concédée par le PSG à Barcelone (6-1). Malgré deux saisons comme titulaire dans la capitale, Trapp a ainsi eu du mal à surmonter la présence de Sirigu et estime aussi qu’un autre facteur n’a pas facilité son intégration.

Trapp a joué 91 matchs avec le PSG (iconsport)
Trapp a joué 91 matchs avec le PSG (iconsport)

« J’ai eu trois ou quatre entraîneurs de gardiens, chacun avec une manière différente d’entraîner », regrette-t-il aussi aujourd’hui, trois ans après son départ définitif de Paris. « J’ai entendu dire à l’époque que les gardiens de but allemands avaient une façon différente de jouer en tête-à-tête que les gardiens de but français ou italiens », poursuit-il.

À Paris, la cohabitation se poursuit

Après 14 petits matchs toutes compétitions confondues en 2017-2018, Trapp a rejoint Francfort en prêt puis définitivement au terme de la saison suivante. Plusieurs années plus tard, le PSG n’a visiblement pas appris de ses erreurs du passé. Depuis l’arrivée de Gianluigi Donnarumma, la gestion des gardiens de but par Mauricio Pochettino n’est pas toujours claire. Et pourrait même à terme conduire à une situation explosive entre l’Italien et Keylor Navas.

Équipe(s) liée(s) à cet article : Paris Saint-Germain (PSG)
Personne(s) lié(s) à cet article : Kevin Trapp, Salvatore Sirigu
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires