dans

PL, Vente de Chelsea : le gouvernement à des doutes

Est-ce que c’est trop beau pour être vrai ?

Les fans de Chelsea se sont-ils réjouis trop vite ? (iconsport)
Les fans de Chelsea se sont-ils réjouis trop vite ? (iconsport)

Et si la vente de Chelsea avortait finalement ? En tout cas, selon les toutes dernières informations de la presse anglaise, le dossier n'est pas bouclé. Plus

Les fans des Blues se sont réjouis ce samedi 7 mai. Le rachat de Chelsea a été officialisé. Mais avant que les choses ne soient vraiment confirmées, il faut encore l’accord du gouvernement. Et les choses semblent coincer à ce niveau-là.

Une annonce qui réjouit les fans de Chelsea…

Todd Boehly, copropriétaire de l’équipe de baseball des Los Angeles Dodgers, le milliardaire suisse Hansjoerg Wyss et la société d’investissement américaine Clearlake Capital. Voici, en théorie, les trois nouveaux propriétaires du club de Chelsea. Ils sont censés mettre sur la table une somme de 4,25 milliards de livres (environ 5 milliards d’euros) pour acheter le club à Roman Abramovitch.

Oui, mais voilà. Selon les informations du très sérieux journal anglais The Telegraph, le gouvernement est encore loin d’avoir donné son accord. Les autorités anglaises comptent bien être très minutieuses dans ce dossier afin de s’assurer que Roman Abramovitch ne puisse pas profiter financièrement de ce deal. Concrètement, la vente du club ne doit pas rapporter un euro au Russe qui fait l’objet de sanctions financières en raison de la guerre en Ukraine.

En théorie, les fonds devraient aller vers un compte bancaire gelé avant d’être donné à 100% à des organisations caritatives. Une demande expresse de Roman Abramovitch. Mais dans le même temps, l’oligarque russe a récemment revu ses prétentions à la hausse. Et le gouvernement semble émettre des doutes quant à l’usage réel de cet argent. Il y a aussi une volonté de pouvoir étudier comment l’argent donné aux fondations caritatives sera ensuite utilisé. Le proche de Vladimir Poutine aurait ainsi lancé une fondation destinée à aider les victimes de la guerre. Mais le gouvernement ne semble pas vouloir donner son feu vert à la vente tant qu’il ne sera pas sûr à 100% qu’Abramovitch n’en tirera aucun profit.

… mais peine à convaincre le gouvernement

Par ailleurs, le gouvernement veut être sûr à 100% qu’il n’y aura plus aucun lien entre le club et Roman Abramovitch après le rachat. La question de l’avenir de Bruce Buck et Marina Granovskaia, deux proches du Russe au sein du club, devra ainsi être évoquée.

L’heure tourne pour Chelsea. Le club doit réussir à boucler la vente rapidement sous peine d’être victime de sanctions sportives. Dans le même temps, il faut aussi préparer le mercato estival. Si les départs se multiplient, il faut aussi préparer les arrivées. Et cela demandera un peu de temps. Lors du match nul de Chelsea contre les Wolves, les fans n’ont pas hésité à crier « Sors l’argent Todd », à celui qui est présenté comme le nouveau propriétaire. Mais il ne s’est pas encore vraiment prononcé sur l’enveloppe qui sera dévolue au prochain mercato. La question des prolongations de Jorginho ou de N’Golo Kanté (sous contrat jusqu’en 2023) se pose aussi.

Roman Abramovitch fait encore parler en Premier League (iconsport)
Roman Abramovitch fait encore parler en Premier League (iconsport)

Pour Roman Abramovitch, la question est aussi de savoir s’il pourra réussir à tirer son épingle du jeu. Le gouvernement pourrait-il vraiment laisser le club aller à la faillite ? S’il réussit à récupérer de l’argent, sans doute pourra-t-il l’investir dans une prochaine acquisition. Récemment, son nom était ainsi associé à celui d’un club turc. Affaire à suivre…

Équipe(s) liée(s) à cet article : Chelsea FC (CFC)
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires