dans

LFP, Labrune sur les incidents lors d’OL – OM : « Je suis choqué et furieux »

Le Président de la Ligue est agacé !

Vincent Labrune est furieux après les incidents (iconsport)
Vincent Labrune est furieux après les incidents (iconsport)

Au lendemain des incidents lors de la rencontre en l’OL et l’OM, Vincent Labrune, le président de la Ligue de Football Professionnel, a tenu à taper sur la table. Plus

Labrune furieux veut des sanctions

Alors qu’on s’attendait tous à une belle fête, la rencontre entre Lyon et Marseille nous a offert un bien triste spectacle. Dès le début de l’évènement, des « supporters » ont décidé de jeter des bouteilles d’eau sur le Marseillais Dimitri Payet, touché à l’oreille. Des faits bien évidemment gravissimes qui ont valu l’arrêt du match et de nombreuses réactions. Vincent Labrune, le président de la Ligue, a déclaré pour L’Equipe être particulièrement furieux.

« Je suis choqué et furieux. Choqué qu’en 2021, après tous les événements que nous avons vécus depuis le début de la saison, il y ait encore des imbéciles qui soient en situation de jeter des projectiles sur les joueurs ou les arbitres. Je suis choqué, encore, que l’on mette deux heures pour prendre une décision qui relève de l’évidence et qui aurait dû être prise en deux minutes. Car il est évident que quand un acteur est touché, le match ne peut pas reprendre. On ne peut, sous aucun prétexte, transiger avec l’intégrité des acteurs. Il ne peut pas y avoir de deuxième chance à mes yeux. Le match doit être interrompu, point final. »

L’Equipe
Dimitri Payet a été victime d'un jet de bouteille (iconsport)
Dimitri Payet a été victime d’un jet de bouteille (iconsport)

Se poser les bonnes questions

Depuis le début de la saison, de nombreux incidents similaires se sont déroulés. Bien souvent, sans véritables sanctions. Et c’est pour cela que Vincent Labrune compte bien mettre sur la table de nombreuses questions.

« Je pense qu’il est temps de renverser la table sur les questions de sécurité. Ni plus ni moins. Nous voyons bien que le système d’organisation « tripartite » (clubs/ État/ LFP) qui prévaut actuellement ne fonctionne pas de manière optimale. Nous avons, d’une part, des clubs qui sont pleins de bonne volonté mais qui n’arrivent pas à faire le ménage au sein de leurs supporters les plus violents. Et d’autre part, des pouvoirs publics qui sont – à juste titre – les décideurs finaux en termes d’ordre public mais qui n’assument pas cette situation. »

Une réunion mardi avec le gouvernement

Et enfin, l’ancien dirigeant de l’OM va prochainement s’entretenir avec les ministres de l’Intérieur et des Sports afin de trouver une solution pour ce genre de violences.

« Nous nous entretiendrons aussi avec les ministres de l’Intérieur et des Sports qui nous reçoivent demain (mardi) matin Place Beauvau. Il est urgent de s’unir et d’affronter ensemble ce problème de société. Il faut proposer des solutions plutôt que de « balancer » des petites phrases assassines totalement inutiles qui donnent du grain à moudre aux supporters. L’objectif sera donc de mettre tous les acteurs autour de la table prochainement pour prendre à bras-le-corps le problème. »

En espérant que, cette fois-ci, de vraies mesures seront mises en place pour le bien des joueurs, mais aussi du football.

Équipe(s) liée(s) à cet article :
Personne(s) lié(s) à cet article :
Ça fait plaisir de lire un article sans être dérangé par une publicité non ? Pour que ça continue soutenez Foot11.com en vous abonnant ci-dessous gratuitement à un de nos flux ou laissez nous simplement un petit commentaire ci-dessous :)
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires