dans

Frank McCourt (OM) : « En Europe, le football, c’est le Far West ! »

Pour le propriétaire de l’OM, il n’est pas normal que des investisseurs XXL puissent apporter tout leur argent à la tête des clubs sans régulation.

Frank McCourt, le propriétaire de l'OM. Icon Sport
Frank McCourt, le propriétaire de l'OM. Icon Sport

Frank McCourt, le propriétaire de l'OM, estime que le football européen est trop laxiste envers les investisseurs comme ceux de la péninsule arabique, ce qui court-circuite l'équité sportive. Plus

Frank McCourt s’en prend aux « carnets de chèque » qui contrôlent le football

Un gros poisson dans une mare de requins. Franck McCourt, le propriétaire américain de l’Olympique de Marseille, estime que son club ne peut pas se battre à armes égales face aux formations contrôlées par des structures financières XXL, comme le Fonds Souverain d’Arabie Saoudite et ses 400 milliards d’euros d’actifs à la tête de Newcastle. Lors d’un entretien à France 24, l’homme d’affaires de 68 ans a ainsi dénoncé la prise en otage du football par l’argent-roi.

« Ce sport fait partie de la culture, de la vie quotidienne des gens. Ce sont les fans qui portent le sport. Je ne suis pas contre l’afflux d’argent dans le sport. J’ai investi beaucoup dans l’OM. Mais le sport ce sont les fans et les athlètes. C’est pas les carnets de chèques. C’est pour ça que je me suis opposé à la Super League. C’était quelques individus qui tentaient de contrôler tout l’écosystème. (La lutte est inéquitable contre le PSG contrôlé par le Qatar ?) C’est plus difficile, c’est certain. Avec ma femme, on n’est rien à côté d’un État. Je mettrais les fans de l’OM et l’énergie de ce club contre n’importe quel carnet de chèques de n’importe qui.« 

Frank McCourt à France 24

Le propriétaire de l’OM veut une « concurrence » plus « équitable »

Frank McCourt a comparé la situation aux Etats-Unis, où il existe une concurrence plus « équitable » selon lui. Il a donc invité les dirigeants du football européen à mettre en place des « réformes » pour cesser ce « Far West » qui permet à des mastodontes financiers de tirer leur épingle du jeu avec la complicité des autorités.

« Il est important toutefois qu’il y ait un certain niveau de concurrence équitable. L’Amérique est considérée comme un État très capitaliste, mais dans les ligues de sport, on essaye d’avoir une concurrence équitable, alors qu’en Europe, qui est considérée comme une forme de capitalisme plus social, le football c’est le Far West ! Des réformes sont nécessaires.« 

Frank McCourt aux côtés du président de l'OM, Pablo Longoria. Icon Sport
Frank McCourt aux côtés du président de l’OM, Pablo Longoria. Icon Sport

Les clubs anglais n’ont pas attendu son avis pour envisager des mesures cash.

Équipe(s) liée(s) à cet article :
Personne(s) lié(s) à cet article :
Ça fait plaisir de lire un article sans être dérangé par une publicité non ? Pour que ça continue soutenez Foot11.com en vous abonnant ci-dessous gratuitement à un de nos flux ou laissez nous simplement un petit commentaire ci-dessous :)
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires