dans

OL-OM : Aulas dénonce « la réaction violente » de l’OM et assure que le match pouvait reprendre !

Jean-Michel Aulas, le président de l'OL. Icon Sport
Jean-Michel Aulas, le président de l'OL. Icon Sport

Jean-Michel Aulas, le président de l'OL, s'est exprimé au micro d'Amazon Prime après les incidents du match OL-OM, ce dimanche 21 novembre en Ligue 1. Plus

Aulas s’en prend à l’OM…

Après l’interruption définitive du match OL-OM, ce dimanche 21 novembre en Ligue 1, Jean-Michel Aulas s’est exprimé au micro d’Amazon Prime. Le président des Gones a affirmé que « la réaction extrêmement violente de l’OM » , après la décision initiale de l’arbitre de reprendre le match, a forcé M. Buquet à faire volte-face.

« C’est une situation assez paradoxale. Effectivement, la bouteille lancée sur Dimitri (Payet) a créé une situation incroyable, les services de sécurité ont tout de suite réagi puisque l’individu a été interpelé. On avait, avec le préfet, imaginé que le match pouvait reprendre et l’arbitre avait décidé de la reprise du match. Quand l’arbitre est revenu l’annoncer aux joueurs, il y a eu réaction extrêmement violente de la part de Marseille, qui ne comprenait pas et a exigé que l’arbitre aille prendre des nouvelles de Dimitri (Payet). une fois le retour au vestiaire, il y a eu un tel mouvement de violence de réaction que l’arbitre a demandé à revoir le préfet et a inversé sa décision. C’est pour cela que ça a été très long. »

Jean-Michel Aulas sur Amazon Prime

… et condamne la décision « incompréhensible » d’arrêter le match

Jean-Michel Aulas, qui a « présenté les excuses de l’OL » à Dimitri Payet « au nom du supporter incarcéré« , a ensuite critiqué la décision de l’arbitre de reprendre la rencontre. Il a affirmé que les conditions de sécurité étaient réunies pour que la reprise du jeu s’effectue.

« La décision est vraiment incompréhensible. (…) On est bien organisés sur le plan de la sécurité ici. Et comme l’auteur du geste a été incarcéré, on pense que le match pouvait reprendre sans problème. (…) Il n’y avait aucun risque de nouveaux jets de projectiles, avec des protections mises en place et l’auteur appréhendé. Croyez-moi, le match pouvait reprendre sans problème. (…) La sécurité est exemplaire. On a laissé penser aux personnes présentes dans le stade qu’on pouvait reprendre avant de finalement ne pas reprendre, pas sous la pression d’une bouteille mais des dirigeants de Marseille, qui ne voulaient pas reprendre. »

Jean-Michel Aulas sur Amazon Prime
Jean-Michel Aulas a condamné la décision de ne pas reprendre le match. Icon Sport
Jean-Michel Aulas a condamné la décision de ne pas reprendre le match. Icon Sport

Un jet de bouteille qui atteint un joueur adverse en pleine tête, rien qui justifie d’arrêter une rencontre pour Jean-Michel Aulas, donc…

Personne(s) lié(s) à cet article :
Ça fait plaisir de lire un article sans être dérangé par une publicité non ? Pour que ça continue soutenez Foot11.com en vous abonnant ci-dessous gratuitement à un de nos flux ou laissez nous simplement un petit commentaire ci-dessous :)
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires