dans

OL, Aulas : « Peter Bosz n’est toujours pas en danger »

Le coach, la VAR, Aulas dit tout !

Jean-Michel Aulas, 72 ans, est le président de Lyon depuis 1987 (Icon Sport)
Jean-Michel Aulas, 72 ans, est le président de Lyon depuis 1987 (Icon Sport)

Modeste dixième de Ligue 1, Lyon s'est incliné à domicile dimanche dernier. Mais reste encore engagé en Ligue Europa. Dans une longue interview, Jean-Michel Aulas, le président de l'OL, a tenu à conforter son coach et à reparler arbitrage. Morceaux choisis. Plus

Dans un long entretien accordé à nos confrères de L’Equipe en ce début de semaine, Jean-Michel Aulas, le président de l’Olympique Lyonnais, a livré son point de vue sur plusieurs sujets sensibles. Dont le sort de son entraîneur Peter Bosz et l’arbitrage, tancé depuis le dernier match face à Lille.

« Cela peut être la bonne année », prévient Aulas

Dans un premier temps, Jean-Michel Aulas a tenu à éclaircir l’avenir du coach, Peter Bosz, au sortir de la septième défaite de la saison de l’OL en Ligue 1, dimanche face à Lille (0-1). « Avant Nice, il (Peter Bosz, NDLR) n’était pas en danger dans notre esprit, et il ne l’est toujours pas. On est complètement rassurés sur le groupe, sur sa relation avec l’entraîneur, et sur la capacité de l’entraîneur à jouer son football. Il a remis de l’ordre dans les résultats, ce qui était nécessaire, et sur le terrain, on ressent qu’il retrouve ses principes. Après le match de dimanche, j’estime que l’on peut avoir beaucoup d’espoir pour le futur. Donc, Peter n’est pas en danger, et je suis persuadé que cela peut être la bonne année« , a insisté JMA.

Peter Bosz devrait rester l'entraîneur de Lyon durant quelque temps encore, a précisé son président Jean-Michel Aulas/Icon Sport
Peter Bosz devrait rester l’entraîneur de Lyon durant quelque temps encore, a précisé son président Jean-Michel Aulas/Icon Sport

Avant d’enchaîner : « Ce que l’on voit nous confirme dans notre choix du futur. Ce que l’on voit à l’entraînement et en match nous donne l’idée qu’il est l’homme de la situation. Peter n’est pas du tout en danger, quoi qu’il arrive, et avec Vincent (Ponsot) et les équipes de Bruno (Cheyrou), on travaille déjà sur le recrutement de la saison prochaine, puisque là, on peut s’y prendre à l’avance. » Dixième de Ligue 1, l’Olympique Lyonnais, toujours en course en Ligue Europa, devra tout donner pour arracher une place sur le podium, sur le fil.

« L’arbitre à la vidéo a sûrement besoin d’un peu de repos », s’amuse JMA

L’autre point chaud de l’actualité lyonnaise, c’est ce but refusé à Lucas Paqueta après un contact litigieux avec le gardien lillois Jardim. Clément Turpin, l’arbitre de cet OL – LOSC, avait d’abord validé le but avant que la VAR ne l’appelle. Au regard des images fournies, il avait finalement décidé de refuser l’égalisation des Gones. Une décision qui a beaucoup fait parler.

Clément Turpin était l'arbitre de Lyon - Lille dimanche dernier/Icon Sport
Clément Turpin était l’arbitre de Lyon – Lille dimanche dernier/Icon Sport

Pour Jean-Michel Aulas, il ne s’agit pas d’accabler Monsieur Turpin, qui selon lui avait pris la bonne décision et qui a été induit en erreur par la VAR. « On a donné, dimanche, une mauvaise image à un arbitre qui ne s’était pas trompé. L’arbitre à la vidéo sortait de Nantes-PSG, ce qui fait beaucoup en huit jours. Il a sûrement besoin d’un peu de repos. Je suis assez content, en fait, que ce soit une erreur de la vidéo. Clément Turpin est quand même la référence de l’arbitrage français à l’international, on est tous contents qu’il représente la France dans les grandes compétitions« , explique le boss lyonnais.

Équipe(s) liée(s) à cet article : Olympique lyonnais (OL)
Personne(s) lié(s) à cet article : Jean-Michel Aulas
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires