dans

Nice-OM : la tribune populaire Sud de l’Allianz Riviera va être fermée au moins quatre matchs

Le préfet des Alpes-Maritimes n’a pas attendu le verdict de la commission de discipline de la LFP !

La tribune populaire Sud de l'Allianz Riviera de Nice va être fermée au moins quatre matchs. Icon Sport
La tribune populaire Sud de l'Allianz Riviera de Nice va être fermée au moins quatre matchs. Icon Sport

Suite aux incidents survenus lors du match Nice-Marseille à l'Allianz Riviera dimanche 22 août, le préfet des Alpes-Maritimes a pris plusieurs mesures, dont la fermeture de la tribune Populaire Sud de l'enceinte niçoise pour au moins quatre matchs. Plus

Les sanctions sont tombées. Et ce n’est que le début. Avant même le verdict de la commission de discipline de la Ligue de Football Professionnel (LFP), mercredi 25 août, le préfet des Alpes-Maritimes a réagi aux incidents du match Nice-Marseille. Dans un communiq publié lundi 23 août, le préfet Bernard Gonzalez a notamment décidé « la fermeture de la tribune populaire Sud pour les quatre prochaines rencontres à domicile. » Cela concerne les réceptions de Bordeaux, Monaco, Brest et l’OL.

Un filet anti-projectiles va être posé dans le stade de Nice

Le préfet a également préconisé plusieurs mesures, dont la pose d’un filet anti-projectile sur toute la largeur de la tribune.

« La préfecture a décidé de la mise en place dans les meilleurs délais d’un filet anti-projections devant la tribune populaire Sud. Mais aussi de l’édiction de mesures d’interdiction individuelle de stade à l’encontre des individus auteurs des violences dès leur identification par les services de police. Et enfin de l’étude d’un dispositif renforcé de sécurisation de la tribune visiteurs afin de prévenir les projections et agressions. »

La préfecture des Alpes-Maritimes dans son communiqué
La tribune populaire Sud sera bien dégarnie pendant les quatre prochaines rencontres à domicile de l'OGC Nice... Icon Sport
La tribune populaire Sud sera bien dégarnie pendant les quatre prochaines rencontres à domicile de l’OGC Nice… Icon Sport

Par ailleurs, le préfet a promis des sanctions administratives « d’une grande sévérité » contre les auteurs des troubles en tribunes, une fois que les investigations seront terminées. « Il faut montrer l’exemple, frapper fort« , a martelé Bernard Gonzalez. Le parquet de Nice a ouvert plusieurs enquêtes, notamment pour « jets de projectiles » et « violences volontaires aggravées. » La police a déjà interpellé un homme âgé de 28 ans, suspecté d’avoir porté des coups à un joueur de Marseille.

Équipe(s) liée(s) à cet article :
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires