dans

Nice : les Ultras se « défendent » et prônent le second degré

L’humour…

Les supporters de l'OGC Nice face à l'ASSE.
Les supporters de l'OGC Nice face à l'ASSE. (Icon Sport)

Scène insupportable ce mercredi 11 mai lors de la rencontre opposant l’OGC Nice à l’AS Saint-Etienne dans le cadre de la 36e journée de Ligue 1. Le virage ultra niçois a chanté des paroles honteuses à propos de feu Emiliano Sala. Dans un communiqué, les concernés se défendent. Plus

« Le second degré » justifie-t-il de tels chants ?

Les Ultras niçois ont eu la défaite en finale de Coupe de France très amère. Tellement amère qu’à la 9e minute, tout le virage du stade de Nice s’est mis à chanter des paroles irrespectueuses à l’égard de la mémoire d’Emiliano Sala, numéro 9 nantais disparu tragiquement dans la Manche suite au crash de son avion l’amenant à Cardiff dans le cadre d’un transfert. De nombreux représentants et acteurs du football se sont élevés contre ces chants, après la victoire de Nice face à Saint-Etienne.

Et pour répondre à cela, les Ultras ont publié un communiqué ce jeudi 12 mai au matin. Ces derniers invoquent le « second degré » comme « partie intégrante de la culture Ultra ». En outre, ces derniers regrettent de ne pas pouvoir « rire de tout » avec « n’importe qui ». Dans ces excuses se trouvent à plusieurs reprises des mots à l’égard de la mémoire d’Emiliano Sala. Mais outre les mots sur les chants, les Ultras semblent en avoir après Christophe Galtier.

Galtier visé par les Ultras de Nice

Dans le communiqué, les Ultras de Nice se sont montrés très vindicatifs à l’égard de leur entraîneur, Christophe Galtier. En effet, ces derniers déplorent ses propos en conférence de presse d’après-match. Pour lui, cette scène en dit long. « Ils n’étaient pas que trois et si c’est ça le reflet de la société, on est dans la merde », avait-il déclaré. Des propos que les Ultras des Nice ont bien entendu puisqu’ils répondent directement à leur entraîneur dans leur communiqué.

Christophe Galtier voit rouge (iconsport)
Christophe Galtier voit rouge (iconsport)

« M. Galtier parle de la tribune comme du reflet d’une société de merde, ce serait bien qu’il regarde autour de lui avant de parler de notre tribune », ont-ils clôturé. Ambiance. La réception du LOSC, samedi 14 mai prochain, risque d’être mouvementée. Et quoi qu’il en soit, l’OGC Nice risque gros.

Équipe(s) liée(s) à cet article : OGC Nice
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires