dans

Nice : le supporter auteur d’un salut nazi contre l’OM a été condamné

Il s’en tire plutôt bien…

Plusieurs supporters de Nice ont commis l'irréparable lors de la rencontre contre l'OM, dimanche 22 août. Icon Sport
Plusieurs supporters de Nice ont commis l'irréparable lors de la rencontre contre l'OM, dimanche 22 août. Icon Sport

Arnaud B., supporter de l'OGC Nice âgé de 30 ans, était jugé mercredi 13 octobre pour avoir effectué un salut nazi lors du match entre les Aiglons et l'OM, dimanche 22 août. Plus

Auteur d’un salut nazi lors de la rencontre tristement célèbre entre l’OGC Nice et l’Olympique de Marseille, dimanche 22 août, un supporter des Aiglons a été condamné à un an de prison avec sursis et à trois ans d’interdiction de stade. Il a donc reçu une peine moins sévère que l’ultra niçois qui avait envoyé un coup de pied en direction de Dimitri Payet.

Le procès d’Arnaud B., supporter du Gym âgé de 30 ans, s’est tenu mercredi 13 octobre. Il était jugé pour incitation à la haine et apologie de crime de guerre contre l’humanité après avoir mimé une kippa et effectué un salut nazi dans les tribunes de l’Allianz Riviera.

Le supporter de Nice « regrette énormément ce geste horrible »

Lors de son procès, Arnaud B. a immédiatement reconnu les faits. Il a souligné « n’avoir aucune excuse. »

« C’est malheureusement ce geste horrible que j’ai fait. Il n’y a aucune excuse, rien ne peut pardonner ou justifier un tel geste. C’était un geste stupide de provocation envers les Marseillais. Je ne visais pas les personnes de confession juive même si c’est ce que ça représente. Je regrette énormément ce geste et d’avoir blessé certaines personnes. J’ai fait ce geste abjecte pour provoquer les Marseillais. Je ne peux pas revenir en arrière. J’ai pris contact avec la police pour l’assumer. »

Arnaud B., le supporter de Nice qui a effectué le salut nazi
Des fans de Nice lors de la rencontre de Ligue 1 contre l'OM. Icon Sport
Des fans de Nice lors de la rencontre de Ligue 1 contre l’OM. Icon Sport

Le supporter de Nice a ensuite affirmé « n’être affilié à aucun groupe, à aucune tribune. » Mais le mal était fait. « Les Marseillais affichent les Niçois comme des fachos et moi je suis tombé dedans. Je cause du tort aux Niçois car c’est une réputation qu’on leur donne et je les ai enfoncé. »

Son avocat plaide la « bêtise »

L’avocat de l’accusé, Maître Mathurin Lauze, avait pris la défense de son client en affirmant que ce geste avait dépassé sa pensée, comme le relate RMC Sport.

« Vous ne jugez pas un nostalgique du IIIe Reich. Je suis convaincu qu’il a cédé à la folie du stade. Ce qui s’est passé ce soir-là, c’est la Coupe du monde de la bêtise humaine. »

Maître Lauze, l’avocat

L’avocat de la Ligue de Football Professionnel (LFP), de son côté, a demandé un euro symbolique et les frais d’avocat d’un montant de 800 euros.

Équipe(s) liée(s) à cet article : OGC Nice
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires