dans

Nice : le gros coup de gueule de Rivère après les incidents avec les supporters de Cologne

Une situation insupportable.

Jean-Pierre Rivère fortement agacé après les incidents face à Cologne (Icon Sport)
Jean-Pierre Rivère fortement agacé après les incidents face à Cologne (Icon Sport)

Jean-Pierre Rivère, le président de l'OGC Nice, a poussé un très gros coup de gueule après les violents affrontements aperçus lors du match nul de Nice face à Cologne jeudi soir. Plus

Le temps passe et rien ne change

Quelques mois après les violents affrontements face à l’OM en Ligue 1, de nouveaux incidents ont eu lieu à l’Allianz Riviera. Contre le FC Cologne jeudi soir, de nombreux supporters se sont confrontés, provoquant des débordements ainsi que des blessés. Jean-Pierre Rivère, au premier plan de ces nouvelles violences, a fortement condamné ces actes.

À lire également : Nice : Favre furieux après les incidents face à Cologne

« Je crois que notre ministre des Sports a tout résumé. Il y en a marre. Quand vous vivez ça en direct, c’est terrible. Quand le lendemain, vous le vivez une deuxième fois avec le recul, c’est encore pire parce qu’on a des images qui sont terribles. Ce n’est plus possible. Le football est un sport, un jeu, on accueille des familles, des enfants, ce n’est plus supportable » a-t-il indiqué en conférence de presse vendredi.

Rivère point du doigt les « hooligans »

Même s’il avoue quelques failles dans la sécurité, Jean-Pierre Rivère estime qu’il faut surtout trouver une solution pour que ces « supporters » ne puissent plus rentrer dans un stade. « Le constat que je fais, c’est qu’en termes de sécurité, si le stade est sectorisé, on sécurise un peu mieux les choses. Si on met trois fois plus de stadiers, on peut sécuriser un peu plus. Mais à un moment, il y a un constat : Il y a des Ultras et des hooligans. Ces gens-là, les hooligans, n’ont rien à faire dans un stade de football ni autour. D’autant plus que ce sont des gens qui, je pense, n’en sont pas à leur première affaire. Je parle notamment de certains Parisiens. Il faut qu’on trouve une solution pour que ces gens ne s’approchent plus d’un stade. Un stade ce n’est pas un défouloir, ce n’est pas un lieu de combat, c’est un lieu de partage et de sport. On en est très, très loin ».

En attendant, ces nouvelles images n’ont pas montré une image positive du football et des choses devront être mises en place pour éviter cela dans le futur.

Équipe(s) liée(s) à cet article : OGC Nice
Personne(s) lié(s) à cet article : Jean-Pierre Rivère
S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
le plus populaire
le plus récent le plus ancien
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires