dans

Nabil Fekir accuse encore son ancien agent Jean-Pierre Bernès pour son transfert raté à Liverpool

« Du foutage de gueule »

Nabil Fekir. Icon Sport
Nabil Fekir. Icon Sport

Nabil Fekir a de nouveau accusé Jean-Pierre Bernès d'être l'un des responsables de son transfert raté à Liverpool en 2018. Et cette fois, le milieu offensif français du Betis Séville a donné des détails concrets... Plus

Nabil Fekir a la rancune tenace. Et il faut le comprendre. A l’heure qu’il est, le champion du monde français aurait pu porter le maillot de Liverpool. A l’été 2018, tout semblait fait pour que le génial milieu offensif de l’Olympique lyonnais rejoigne les Reds. Mais le transfert a capoté, et Nabil Fekir n’a jamais pardonné à son ancien agent Jean-Pierre Bernès. Dans un récent entretien à beIN Sports, le joueur du Betis Séville a encore chargé Bernès, qu’il accuse d’être le responsable de ce fiasco.

Bernès vs Fekir, deux versions pour un conflit

Deux versions s’opposent dans cette histoire. Et chacun désigne l’autre comme coupable. D’un côté, Jean-Pierre Bernès, qui avait pointé du doigt Nabil Fekir lui-même pour son comportement déplacé le jour de la signature. Mais c’est surtout l’entourage du joueur qui serait responsable de ce capotage pour Bernès. « Au moment de la signature, un pseudo-avocat étranger est arrivé. Avec le beau-frère de Nabil, ils ont demandé à reprendre les discussions depuis le début » , affirmait le célèbre agent à L’Equipe en 2019.

Jean-Pierre Bernès, l'ancien agent de Nbail Fekir. Icon Sport
Jean-Pierre Bernès, l’ancien agent de Nbail Fekir. Icon Sport

Fekir, lui, avait déjà accusé Bernès de ne pas avoir joué franc jeu, provoquant indirectement l’échec du transfert. « Quand tu ne t’entoures pas des bonnes personnes, ça te cause du tort. Quand dans les négociations, tu n’es pas informé de tout ce qu’il se passe, ce n’est pas normal » , éructait le Franco-Algérien auprès de L’Equipe.

Nabil Fekir en veut encore à Jean-Pierre Bernès. Icon Sport
Nabil Fekir en veut encore à Jean-Pierre Bernès. Icon Sport

« Du foutage de gueule »

Samedi 24 avril, en interview à beIN Sports, Fekir a levé le voile sur les coulisses de ce transfert. Et cette fois, le joueur de 27 ans ne s’est pas contenté d’accusations. Il les a étayées de façon concrète, en expliquant en quoi Bernès l’avait floué, selon lui.

« Un jour avant de jouer contre les États-Unis (en match amical avant le début de la Coupe du monde 2018), mon agent me dit : « On signe demain ». Moi, dans ma tête, j’allais signer après le Mondial. C’est du foutage de gueule. Ma famille n’est en rien intervenue dans le transfert. »

Nabil Fekir à beIN Sports
Nabil Fekir fait mordre la poussière au rugueux Lucas Torreira (Atlético). Icon Sport
Nabil Fekir fait mordre la poussière au rugueux Lucas Torreira (Atlético). Icon Sport

Si Nabil Fekir a visiblement du mal à digérer cette histoire, il a définitivement tourné la page sur le terrain, où il a retrouvé toutes ses sensations avec le Betis Séville, au point d’être convoité par de nombreuses grosses écuries comme le Barça. On espère que cette fois, il n’y aura pas de bisbille avec son agent pour faire capoter son transfert.

Personne(s) lié(s) à cet article :
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires